je suis pas bretonne moi alors ne me demandez pas de retenir un nom breton…

Soirée de toutes les couleurs organisée par Maître Georges dans un lieu assez incroyable, un club sur 3 niveaux avec un coin sauna/hammam/jacuzzi, une terrasse, et un donjon installé pour l’occasion.

N/nous avons dû faire 3h de route pour y arriver mais ça en valait la peine.

Bon, dans le genre désorganisés, N/nous N/nous sommes posés là puisque le boulot N/nous ayant retenus à la maison, N/nous avons dû speeder pour arriver à l’hôtel avant 20h pour récupérer N/notre clé, qu’ensuite N/nous avions faim (ben oui enceinte la c! quand même!!!) mais que trouver un resto dans cette campagne fut impossible…

Heureusement, Maître Georges avait prévu le repas sur place…

Re-bon, Nous Nous sommes un peu perdus avant d’arriver à bon port (en Bretagne ça va de soi) mais finalement ce faux démarrage n’a pas empêché la soirée d’être magnifique…

Tout d’abord, N/nous avons rencontré des gens charmants et j’avoue qu’en soirée mon côté je veux faire honneur à SENSEÏ me rend souvent peu bavarde, mais là ça a été. Entre autre, il y avait un couple d’américain qui vivent aussi en 24/7, depuis 15 ans je crois, avec qui j’aurai aimé passer un diner… elle est vraiment bien à sa place, dans son naturel, c’est très beau à voir…

Pour ce qui est du côté purement pratique, comme vous le savez, avec la grossesse, SENSEÏ n’avait pas pu me dresser depuis 3 mois et ça a été un bon moyen de nous remettre le pied à l’étrillé…

IL m’a mise dans un carcan pendu au plafond par une chaine. Du coup j’étais pliée en deux. mon bracelet et mon collier d’esclave me gênaient un peu. IL m’a donné de la cane en osier… La cane est devenu N/notre joujou préféré…

je ne crois pas avoir été très résistante. je pourrais dire que j’étais fatiguée de la route, que la grossesse, que l’absence de dressage, etc mais c’est un fait, j’ai perdu en endurance c’est net… mes fesses étaient tout juste chaudes…

Un peu plus tard, un Maître a souhaité prêter Sa soumise à SENSEÏ qui lui a aussi donné de la cane.

Franchement, il y a quelques mois, j’aurai été super jalouse mais là rien… j’étais face à elle et j’ai vu son visage peu à peu se crisper de douleur calmement… j’ai trouvé ça plutôt beau… Et puis SENSEÏ lui a fait quelques boursouflures dont je connais la force nécessaire…

Ce Maître a montré à SENSEÏ un de ses instruments, un gros câble électrique vidé pour ne garder que le caoutchouc. SENSEÏ l’a essayé sur mon dos. C’est lourd quand ça tombe mais par contre ça fait des marques très vite, comme la réglisse ai je fait remarqué à SENSEÏ. Enfin, je me suis vite tordue sur moi même… et bien que SENSEÏ a vite repris la canne, je n’en pouvais plus, je ne tenais plus sur mes jambes…

Faut dire aussi que peu de temps avant, SENSEÏ c’était occupé de mes seins. Ce fût le plus important de la soirée à mes yeux. La grossesse a rendu mes seins plus gros et plus sensibles. Il m’est arrivé avant ce soir là de demander à SENSEÏ de ne pas les toucher tellement j’avais mal, ah… Son sourire dans ce cas….
Mais là, debout contre un poteau en métal, SENSEÏ s’est mis à les pétrir et les serrer très fort. Le public a semblé aimer. Faut dire aussi que seule l’américaine et moi avions des seins de cette taille.

Et bien moi aussi j’ai aimé ça!!!

Pour couronner le tout, SENSEÏ a réussi à faire couler les premières gouttes de lait… IL en est très fier et m’a même dit : « c’est tout à fait juste que ce soit MOI qui te fasse couler ton premier lait ». Il m’a nommé sa petite esclave laitière pour l’occasion…

Et rien que pour ça la soirée est magnifique!!!

Alors encore merci à Maître Georges de N/nous avoir accueillis… je crois que N/nous allons N/nous arranger pour ne plus en rater une… (surtout que j’adore les week end en amoureux à l’hôtel).

c!
PS : Miss Peel je pensais vraiment V/vous y trouver, ça a été ma seule déception de la soirée… Sniff!

Crédit Photo : balade le lendemain sur la côte de granit rose…

PARTAGER
Article PrécédentPremier trimestre…
Article SuivantLa vie… la Mort…
esclaveclochette
Je fus esclave consentante durant 10 ans. j'ai publié ici régulièrement depuis des années mes hauts et mes bas (selon les ordres de mon Maitre) de ma vie d'esclave. Je suis une fée clochette.

3 COMMENTAIRES

  1. Bonsoir C!

    Me trouver là-bas?
    Mffff… vous devez faire allusion à mon inscription récente à l’Anneau de Justine, j’ai effectivement cru y voir passer le pseudo de votre propriétaire. (Ce qui me fait penser qu’il faut absolument que je rédige une présentation, je me suis fait taper sur les doigts!!)
    En réalité, je n’ai jamais beaucoup fréquenté le milieu BDSM breton, et l’idée de le faire sans Steed ne m’emballe pas… mais une prochaine fois, si vous projetez de vous rendre à une soirée, faites-moi signe et je ferai un effort, pour le plaisir de vous rencontrer!

    (PS: Félicitations à vous deux 😉 Comment vont les nausées? Si ça peut vous consoler, lors du 1er trimestre de mes 2 grossesses, je me suis nourrie exclusivement de bonbons H*ribo, il n’y avait que ça qui passait!)

  2. c’est la réflexion que je me suis faite : sans Steed pas de Peel… mais bon j’avoue que le plaisir sera tout à fait partagé…

    les nausées c’est fini même si j’ai abusé du Chili con carne de SENSEÏ hier et que Petipois me l’a reproché toute la nuit…
    Pour moi c’était fromage de chèvre toutes les demi heures… vive le lait cru!!!

    Bises
    c!

  3. Bonjour C!,
    Qui a dit qu’il pleuvait souvent en Bretagne ?
    V/vos images toutes en douceur nous prouvent le contraire.
    « La vie c’est comme la bicyclette, il faut avancer pour conserver l’équilibre »
    Einstein (sans garantie d’exactitude)
    Pensée lue sur une carte le lendemain de votre post et qui m’a paru parfaitement
    adaptée.
    Merci pour ces agréables nouvelles.
    Commentaire très très tardif, principalement par cause de paresse et un peu car j’essaie de soigner le texte….. même si cela ne saute pas yeux 🙂

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here