Il y a parfois des temps où il vaut mieux s’éloigner pour y voir plus clair…

C’est donc ce que j’ai fait la semaine dernière avec le consentement de SENSEÏ…

j’ai fui la monotonie routinière des corvées qui n’en finissent pas, les autres, la pluie, ma vie de femme au foyer…

Et monter dans un avion, les larmes aux yeux de voir que c’est la seule solution pour rebondir parce que le bout du rouleau est déjà passé, pour arriver là où il fait chaud au corps et à l’âme…

Au final c’était le bon choix…

Me ressourcer le cœur là où il est venu au monde… Respirer ma ville et remplir mes yeux de mon bleu du ciel… (je vous garanti que le ciel breton est bien plus délavé que le ciel occitan, les 2 sont beaux mais le mien est… le mien…)

Soyons clair quand même, je n’ai pas fuit le D/s… ni SENSEÏ d’ailleurs… qui m’a manqué à la seconde où il s’est éloigné après m’avoir déposé à l’aéroport…

Ma tête est donc pleine d’un nouveau souffle, même si mon corps aurai bien besoin de quelques heures de sommeil de plus… Mais c’est la dure loi des retours à 6h15…

Rien de bien passionnant côté BDsM donc mais important pour la vie…

Les Maîtres ont parfois intérêt à lâcher du lest à leur esclave…

Et puis demain (vendredi puisque je suis en retard pour ce billet) une journée à deux N/nous attend, je pense que SENSEÏ saura parfaitement en profiter… 🙂

Kisses
c!

Crédit image : Le regard de la fée Clochette de Régis Loisel

2 COMMENTAIRES

  1. Bonjour C!,

    Même si vous êtes une esclave confirmée, la vie n’est pas que Bdsm. C’est bien lorsqu’ils lâchent du lest que l’on reconnaît les véritables Maîtres, tout comme les conjoints véritables. Ceux qui ont toute confiance en leur partenaire.
    Merci pour ce témoignage naturel et rempli d’humanité.
    A l’heure où les intégristes monopolisent l’attention, il est le bienvenu.

    Cordialement,
    Louis

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here