Pour certains ce sont les yeux, pour d’autres les seins, pour d’autres…

Un texte inspiré par les messieurs en général et mon Maître en particulier, un texte rapide écrit en rentrant des courses et photos faites dans la foulée sur le temps de pause du midi.

Ce matin je me lève, un coup d’œil par la fenêtre me confirme que l’automne arrive : lumière, couleurs, brume, ambiances.

Confirmation qui m’est fournie dés l’instant où je m’aventure à l’extérieur pour me rendre au supermarché, 9h, ce petit air piquant qui m’enveloppe, me chatouille agréablement les jambes, le soleil pâle qui m’éblouit. Ma bonne humeur monte en flèche, je sais comment plaire à mon Maître. Voici une saison très belle qui me donne plein d’idées coquines, en effet Il aime les jambes des femmes. Son regard s’y pose, s’y promène, s’y attarde et pour ça Il n’est pas le seul n’est-ce pas ?

Il aime les longueurs interminables mises en valeur par des talons plus ou moins vertigineux.

i23a1037-copieIl en apprécie le fuselé, l’élégance et la beauté naturelle.

Au milieu de la foule Il remarque le galbe et la fermeté d’un mollet effilé.

Il suit intensément la démarche gracieuse et le déhanché subtil d’une belle inconnue.

Son sens de l’esthétisme le plonge au cœur de la poésie du féminin et de ses évocations.

L’été offre de belles perceptives, ces jambes lisses, douces, blanches ou brunes, toniques, joueuses ou audacieuses qui se découvrent au soleil estival. Avec l’automne ce sont de nouveaux bonheurs qui s’annoncent. Toutes ces jambes qui se parent pour le plaisir des yeux de ces messieurs.

Ces messieurs qui s’interrogent et fantasment sur ce qui se cache sous les jupes courtes et virevoltantes…porte jarretelles, bas ou collants ?

Une part de mystère qui nous rend belles et désirables. J’avoue que j’aime assez ces regards furtifs qui ricochent sur cette partie de mon anatomie, s’éclairent et se plissent, le spectacle leur plaît. Mon Maître n’est pas sans les remarquer quand N/nous sortons ensemble, ce qui le fait sourire, je Lui fais honneur en mettant en valeur ce qu’Il aime. C’est jubilatoire, c’est comme un parfum d’érotisme qui célèbre et confirme l’attente qu’Il a concernant la façon de paraître de sa soumise. N/nos yeux se croisent, un jeu de caresses imaginées, anticipées, attendues, je sens déjà Ses mains qui me frôlent, remontent, pressent mes cuisses. N/nous savourons pleinement ces moments empreints de sensualité au milieu de ces inconnus.

i23a1045-copiePour en revenir à ce matin, j’étais bien la seule à avoir gainé mes jambes de noir, toutes les autres les dissimulaient sous des pantalons, je n’ai pas eu grand mérite à être remarquée et complimentée (si, si) par quelques femmes qui trouvaient ma tenue jolie, les hommes eux regardaient… Une simple remarque de ma part, ça ne prend vraiment pas beaucoup de temps de se vêtir correctement et il est fort dommage de voir toute cette cohorte de femmes vêtues à la diable, traînant un air harassé, notre société fabrique des êtres tristes qui n’ont pas conscience de leur richesse intérieure. Alors oui je suis heureuse d’avoir un Maître qui sait ce qui est beau et comme Il me dit avec gourmandise et que je résume ci dessous.

-Avec l’automne les jambes sont sublimées par les jeux de transparences, les jeux de textures, les jeux de lumières, un monde évocateur et enchanteur.

PARTAGER
Article PrécédentL’Amour Inconditionnel
Article SuivantFetishFestival.be
Maitre Atout et dame de C.
N/nous sommes un couple vivant une relation vanille et D/s. C'est ce qui N/nous convient dans le sens où N/nous nous y sentons bien, elle N/nous permet de N/nous réaliser en étant N/nous mêmes sans aucune prétention.

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here