Une relation de Domination soumission, dite relation D/s, est une relation hiérarchique.

C’est un choix de vie différent de la norme que l’on nomme « vanille ». C’est la raison pour laquelle ce choix de vie est souvent (la plupart du temps) jugé d’un point de vue « vanille».

C’est très maladroit. Il vous viendrait à l’esprit de juger les gens qui prennent du plaisir à faire du vélo de votre point de vue d’automobiliste ? Soit. Mais si vous n’avez jamais fait de vélo et uniquement de la voiture ? Dans ce cas il est important d’apprendre pour changer de point de vue, de se méfier des approximations ou des questions vaines. Il s’agit de s’en tenir au concret de ce que représente dans le réel la pratique du vélo, quitte à l’apprendre !

C’est une remarque fort intéressante. Quelles que soient les qualités de vos réflexions, il vous faudra faire un effort concret pour appréhender la nature exacte de la relation D/s et Maitre / esclave.

Ce n’est pas un mystère, de plus en plus de gens se montrent attirés par le bdsm. Que les choses soient claires : le bdsm est une chose, la relation D/s Maitre esclave en est une autre. Néanmoins, s’il peut être facile de pratiquer le bdsm de façon vanille comme un loisir, il n’en est rien pour une relation Maitre esclave.

La sempiternelle question de la différence entre une soumise et une esclave témoigne de la confusion entre le monde vanille et le monde D/s. Et si il vous arrive de parcourir les conversations sur ce sujet, voire d’y participer si vous avez du temps à perdre, je ne peux que vous inviter à y traquer les raisonnements issus du monde vanille. Bon ok, le simple fait de poser la question est déjà une réflexion vanille. Qu’importe, une soumise n’est pas une esclave et inversement.
Ces idées ne font qu’ajouter à confusion générale au sujet des relations D/s.

Un autre exemple de réflexion vanille qui embrouille les personnes qui s’intéressent aux relations D/s est cette idée sotte qu’en vérité ce serait l’esclave qui contrôle le Maitre.
Si le besoin de servitude de l’esclave est ce qui la motive alors le Maitre n’est là que pour entretenir ce besoin afin de disposer de l’esclave. Dans ce cas c’est lui qui est l’esclave de l’esclave.

C’est à peine croyable, mais beaucoup de gens dans le bdsm sont encore persuadés de cela.

Encore un coup de la pensée vanille ? Oui, pour partie. Celles et ceux qui se masturbent intellectuellement avec cette idée sont, au choix, les pseudo maitres incapables d’assumer ce type de responsabilités , ou les pseudo esclaves ou soumises qui n’oseront jamais remettre leur confiance totale entre les mains du Maitre choisi .

Plutôt que d’avouer leur incompétence à mener une telle relation, ces personnes en nient la réalité même.

Évidement si c’est l’esclave qui dirige la relation alors toute cette histoire de relation D/s est une illusion. Il est dès lors impossible de croire que les Maitres  qui guident leur esclave à épanouir leur besoin de servir et d’obéir dans une relation structurée et durable existent. Mais la réalité a la vie dure : les couples qui vivent ainsi sont là, il suffit de les voir. Évidemment il n’y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre. Alors laissons les dans leur monde bdsm qui n’est qu’un monde vanille habillé de cuir, de chaine et de pan pan cul cul, vanille aussi parce que ce monde « bdsm » est bien souvent aux mains de commerçants tout autant vanille malgré les apparences… Bref au moins, ceci permet à tous ces gens-là d’oublier un peu les soucis des impôts à payer ou les redressements judiciaires.

En fait la pensée vanille dans les relations D/s est un moyen de juger les choses, les uns et les autres pour surtout ne pas s’engager, ne pas mettre les mains dans le cambouis, élaborer une discipline, la tenir, servir et obéir concrètement, dans le réel d’un mode de vie choisi à 100%.

Encore une réflexion de pseudo maitre ou de soumise sur le retour : une esclave n’a pas de cervelle.

Mais bon sang comment voulez-vous que Mon esclave Me plaise et Me serve sans réfléchir ?

Mon esclave, merveilleuse esclave lina, est une femme qui a choisi de vivre asservie à mes pieds. elle est dotée d’une intelligence sensible remarquable, elle est toujours pleine d’initiative pour me servir. elle sait aussi comme Moi que ces initiatives (même si c’est Moi qui donne toujours Mon accord) ont lieu pour Me plaire et Me servir.  elle progresse dans de nombreux de domaines et c’est aussi cela Me servir. Je lui impose le cadre qui lui permet de s’offrir ainsi. Et ceci concrètement, jour après jour même lorsqu’elle chante en faisant le ménage ou que Je l’utilise brutalement pour Mon plaisir. C’est pourtant simple. Et cela n’a rien de vanille.

Le choix de vivre une relation Maitre esclave ne s’établit pas sur des réflexions stériles et vaines, mais sur la reconnaissance objective en soi du besoin de vivre concrètement en tant que Maitre responsable d’une esclave qui reconnait son besoin d’être contrôlée, de vivre en ayant donné tout pouvoir au Maître choisi. Vous vous souvenez ? La question n’est pas pourquoi mais comment ?

Je constate que le terme pouvoir est, lui aussi, dans notre monde bdsm ou de relations D/s un terme qui, utilisé d’un point de vue vanille, fait couler beaucoup d’encre pour pas grand-chose à part du bla-bla qui enfume les naïfs et plait aux poseurs.

Définir précisément la nature de ce pouvoir et comment il s’exerce envers l’esclave est essentiel pour aborder le choix de vivre une relation authentique, sincère et durable. Il n’y a pas besoin d’un diplôme d’ingénieur pour comprendre ces notions de pouvoir au sein de nos couples Maitres esclaves. Certes nous apprenons à l’école toutes les bases pour devenir ingénieurs, mais, hélas, jamais comment mener une relation humaine de qualité (sans même parler de relations D/s).

Faites le test autour de vous, en soirée ou sur l’un des forums bdsm que vous fréquentez.

Qui contrôle quoi ? Le Maître contrôle l’esclave. Ok, mais dans quels domaines exactement ?

Du concret. Du réel.

Un dernier exemple banal montre aussi comment la pensée vanille pollue le monde des relations Maitre esclave. Il existe l’idée que l’esclave serait inférieure au Maitre. Quelle bêtise. Cela me rappelle les débats sur le genre masculin féminin : de la pure branlette intellectuelle pour, au choix, passer le temps, se donner de l’importance ou combler le vide.
Franchement, sur un grand navire est-ce que le second est inférieur au capitaine ? Est-ce que le lieutenant colonel est inférieur au colonel ? Est-ce que l’attaché parlementaire est inférieur au député ? La liste est infinie tellement cette réflexion est débile.

Loin des mondes artificiels des représentations  virtuelles, les couples Maitre esclave créés dans le réel, chacun selon ce qui lui convient afin de créer chacun concrètement sa vie, ensemble.

Ce n’est pas demain la veille que le monde vanille cessera de nous polluer de cette manière. C’est plutôt à nous de nous en méfier afin de tenir concrètement la ligne de nos engagements. Comme chacun le constatera, s’inspirer du monde vanille pour N/nos relations D/s est un piège qui éloigne du réel de N/nos choix et engagements. Et Je ne peux que souhaiter qu’un jour ceci devienne une évidence D/s.

En attendant, voici une belle conclusion qui, selon Moi, se vérifiera hélas encore souvent :

… et les gens qui dansaient furent considérés comme fous par ceux qui ne pouvaient entendre la musique…

 

1 COMMENTAIRE

  1. Personnellement, je trouve que c’est plutôt une bonne idée d’user du BDSM dans ce genre de situations :  » ceci permet à tous ces gens-là d’oublier un peu les soucis des impôts à payer ou les redressements judiciaires. » Tant qu’à faire, autant se noyer dans le plaisir que dans d’autres drogues légales ou illégales 🙂
    Je plaisante (quoique), mon humeur joyeuse du jour me pousse à des dérapages contrôlés.

    Je vous remercie pour votre article, plein de bon sens et qui va dans le bon sens. Je n’en partage pas l’intégralité, et en même temps, c’est ce qui fait la beauté de la diversité des approches et des manières de vivre.

    Je vous souhaite une belle journée,
    Respectueusement,
    amazone

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here