Le samedi soir, N/nous étions invités avec SENSEÏ à l’anniversaire de Bethy avec son Maître, Grand Méchant Loup ainsi que Couple Dressia et un autre couple que je ne connaissais pas jusqu’alors.
Contrairement aux soirées, il y avait un vrai protocole qui m’a beaucoup plu. En effet, les 4 Maîtres mangeaient à tables et nous étions à Leurs pieds. Cela me plaisait. je pouvais parler à soumise Dressia, mais pas à Bethy et à Christine, mais ce n’était que partie remise. N/nous avions discuté avant et le temps ne manquerait pas non plus le lendemain matin.

Les Maîtres nous donnaient à manger et c’est quelque chose que je n’apprécie que moyennement. En fait, j’aurai de loin préféré que Maître me donne ce qu’IL souhaite que je mange et qu’IL puisse manger librement. Cependant, je sais aussi que Maître n’est pas fan de Pet Play donc ce n’est pas prévu au programme de manger dans une gamelle. j’ai déjà essayé et j’avoue que cela me plait bien, mais Maître ne manque pas d’idées pour que je sois à ma place.

Une fois le repas terminé, Maître m’ordonna de me déshabiller et d’aller sur le canapé. Tout le monde était encore habillé quand je suis revenue nue et j’avoue que dans ces instants là, je suis un petit peu pudique. je ne sais pas, comme un complexe inconscient de mon corps alors que je suis modèle photo et que mon corps me plait désormais. C’est un sentiment étrange.

Allongée sur Ses genoux, IL m’a longuement fessé pour me chauffer et j’y ai pris beaucoup de plaisir. Ces derniers temps, SENSEÏ y allait plus fort dès le début et j’y prenais un plaisir bien moindre. Après cela, IL a utilisé Stick et Martinets et j’étais aux Anges. Totalement à Sa merci et il y a longtemps qu’en public, je n’avais pas été autant détendu. Le travail me fatiguait beaucoup, me créait des douleurs dorsales et donc entre les préoccupations et le fait que ma tête n’arrivait pas à sortir du travail, il y avait aussi les douleurs. Là, j’étais libre et détendu : SIENNE, à ma place.

erospower-pf-_dsc3052

Il a ensuite continué sur la croix en me donnant beaucoup de plaisir, sans me faire jouir  alterné avec des flagellations et autres tortures sur ma poitrine, sourire. IL suivait Son inspiration et j’en étais pleinement heureuse. IL m’a fait m’installer sur le banc à fessée très confortable et a continué à me flageller longuement avant que je sente une sensation super étrange. j’ai d’abord cru que c’était de la cire, mais simultanément la voix de mon Maître lointaine et les sensations qui s’enchaînaient, j’ai compris. Ce n’était pas de la cire, mais les griffes de Grand Méchant Loup que j’avais envie de tester depuis longtemps … C’était un mélange de chatouille et de douleur, de douceur et de fermeté… C’était super plaisant, mais au bord de l’insupportable. j’ai ressenti que des sensations contradictoires et mon réel problème a été de ne pas réussir à totalement lâcher prise pour accueillir pleinement la sensation.

erospower-pf-_dsc3005
Après cela, j’étais ailleurs. Dans un état de bien-être profond, dans N/notre bulle. C’est donc apaisée, comblée et heureuse que je suis partie me coucher.

 

Le lendemain matin, après avoir discuté avec tout le monde pendant le petit-déjeuner, SENSEÏ m’a ordonné de retourner sur le banc à fesser. IL m’a martyrisé sans s’attarder, car Son but était ailleurs. IL m’a attaché bras en l’air, debout, écartée pour me fouetter longuement. La douleur était insupportable et je criais. j’avais honte de crier ainsi devant tout le monde, peur de décevoir SENSEÏ, mais je ne pouvais faire autrement…  Après ça, IL m’a fait jouir avec le sublime Womanizer et SES doigts… je ne saurais pas dire combien de fois j’ai joui, ni combien de litres j’ai giclé… Il n’empêche que je n’aurai pas pu être détachée sans que Maître me soutienne, je serai tombée. j’étais allée tellement loin que j’avais tout oublié. C’était tellement intense, fort et beau… Merci Maître !

Cette séance-là, je n’en avais pas envie, le matin j’aurais voulu parler avec tout le monde. Cependant, je me devais d’obéir et avais donc le choix entre accepter pleinement et savourer cette séance ou lutter et la subir. En choisissant la première option, j’ai réussi à prendre un réel plaisir dans Sa satisfaction et dans tout ce qu’IL m’a offert…

Voilà, c’était un super week-end et une semaine après, j’ai encore des étoiles dans les yeux, un sourire jusqu’aux oreilles d’y penser et aussi beaucoup d’émotions… je deviens pleinement celle que je souhaite devenir et c’est grâce à Vous Maitre…

je suis entrée dans le monde du bdsm en 2011. je m’y suis découverte. je fus soumise dans des relations bdsm avant d’entamer la vie d’esclave consentante que je suis désormais.

2 COMMENTAIRES

  1. Ya des choses et des pratiques j’ai du mal à comprendre. Il doit y avoir des choses non réglé psychologiquement ou des grandes blessures pour aller jusqu’à ce soumettre autant et avec de telle violence à s’infliger.
    Pourtant je suis assez large d’esprit ayant tester bcp de chose mais ça c’est encore un cran au dessus.

    • Etonnant ces remarques… Parmi les personnes que vous cotoyez ou que vous connaissez, même de nom, il y en a pourtant qui pratiquent intensément la douleur pour le plaisir : les grands sportifs. Parlez avec des cyclistes ou des athlètes de haut niveau vous serez surpris. Pour aller un peu plus loin (et pas tant que ça) parlez avec des rugby men, des boxeurs ou des personnes qui pratiquent des sport de combats tous ces gens vous diront des choses étonnantes sur leur relation à la douleur… Elargissez encore votre esprit, le monde n’est pas tel que vous l’imaginez dans votre petite tête. Des rituels de mutilations existent depuis que le monde est monde dans toutes les sociétés, et ce que N/nous vivons en est très éloigné. Et avoir des choses non réglées psychologiquement n’a aucun sens à part dans cette bouse de 50 nuances de crétins qui ne comprennent rien à rien… Allez, faites un effort, tant que vous jugez vous ne faite que projeter sur les autres des parties de vous même. Dommage, parce que tant que vous jugez vous ne pouvez pas comprendre, ni les autres, ni vous même et encore moins le monde et la vie. Et sincèrement la violence politique du monde qui creuse des inégalités démentielles, qui jettent des familles à la rue, qui décide de bombarder un ou des pays qui ne nous ont jamais attaqués, qui obéit aux banques pour piller le monde, cette violence là est autrement plus préoccupante pour tout le monde, vous ne croyez pas ?

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

vingt − douze =