Bonjour à T/tous !

Le 22 octobre j’ai eu l’honneur d’être aux pieds de mon Maître pour la soirée « Don de soi » chez Monsieur George. Pendant le trajet, j’ai beaucoup discuté avec Bethy et ça m’a fait super plaisir. Trouver des amis dans le monde du bdsm est vraiment quelque chose que j’adore. Parce qu’en plus de tous les avantages et de tout ce que l’on partage entre amis, avec une amie du bdsm, on peut se « soutenir » en séance quand la douleur prend le dessus.

_dsc4184Cela arrive parfois, mais samedi, je n’étais pas entièrement présente, trop préoccupée, je n’arrivais pas à profiter pleinement et à me lâcher. Bon, en soi pour SENSEÏ ça ne change pas grand-chose, je suis une esclave, je sers, j’accepte et j’obéis. Que j’en ai envie ou non n’a aucune importance pour LUI même s’IL m’accorde beaucoup de plaisir. 

Pour m’aider à me lâcher, IL m’a installé en cage et m’a laissé un petit peu seule pour ensuite venir me titiller avec la cravache à travers les barreaux. Le fait d’être en cage m’a permis de m’apaiser un peu et de savourer ma nature : grosse pensée pour folia, fétichiste des cages Ah Ah Ah !

 

Cependant, j’étais quand même assez tendue et quand IL m’a demandé de m’installer sur la croix en bas devant tout le monde, j’ai paniqué. Jamais je n’avais ressenti cette gêne et cette « pudeur » en public. Là, je ne me sentais pas capable… Vu que j’étais pas dedans, je savais que je ne pourrais pas prendre beaucoup et je ne voulais pas LUI faire honte. 

La douleur étant trop forte, je L’ai supplié, LUI ai dit que je n’étais pas capable, mais cela n’a rien changé. IL agit comme IL souhaite et arrête quand IL le veut. Une esclave n’a pas de safeword, pas de limites et c’est au Maître de savoir et d’agir en pleine responsabilité, ce que mon Maître a fait. Sur le moment, j’avais envie d’arrêter, j’aurai eu un safeword, je L’aurai dit, mais quand IL a arrêté, je tenais debout, mon physique allait bien. Comme quoi, IL me connaît mieux que moi-même (je le savais déjà, mais ça se confirme).

_dsc4183

Le lendemain matin, N/nous prenions le petit déjeuner avec Grand Méchant Loup, Monsieur George, Bethy et Nuage et j’avais envie d’une séance. Avec la nuit, j’ai réussi à m’apaiser et à remettre mes préoccupations à leur place. Il n’a pas fallu longtemps entre le moment où j’en ai fait part à mon Maître et le moment où IL m’a ordonné d’aller sur la croix… 

Ce dont j’avais envie, c’est du martinet. Ceux de Grand Méchant Loup sont super et me procurent beaucoup de plaisir. je l’ai dit à SENSEÏ et IL est parti le chercher… Et est revenu avec le fouet ! Puis IL est sorti dans le jardin et c’est avec un gros bouquet d’ortie qu’IL a déclaré dans un grand sourire : « c’est la saison, esclave ». Du coup, j’ai eu du fouet (que je n’aime pas …), du martinet (que j’adore) et des orties (que je déteste!!). La séance m’a beaucoup plu, car j’ai lâché prise et obéi avec le plaisir de ma servitude !

 

Merci Maître pour ce merveilleux week-end. Merci Monsieur George et Nuage pour cette soirée qui était super et Merci à Grand Méchant Loup et Bethy pour L/leur gentillesse !

 

6 COMMENTAIRES

  1. Ouah, on sent bien toute la dimension de l’esclavage dans l’acceptation totale de ce qu’impose le Maître. Vraiment bien se connaître pour trouver le Maître qui saura nous révéler telle que nous nous ressentons, toutes les richesses et les nuances de ce monde.
    pour moi les orties c’est un cauchemar, non, non, non, en plus ça fait cloquer la peau pendant des heures sans parler des démangeaisons.., j’espère que mon Maître ne le tentera pas.

      • Bonjour lina,
        je ne doute pas un instant que ton Maître prenne soin de toi tout en exerçant Son pouvoir.
        Ces histoires d’orties commencent à intéresser mon Maître et N/nous en avons au jardin…Il se demandait s’Il n’allait pas essayer (à suivre)
        Bonne journée entre neige mouillée et pluie froide.

        • Coucou dame de C, je n’affirmais pas le contraire, ne t’en fais pas, je sais bien que tu comprends bien ce que je vis 🙂
          Arff… tu sais c’est pas si désagréable hein … mais bon courage … :p
          Tous les goûts sont dans la nature et tu vas peut être aimer ça 😉
          Bonne journée également !
          P.S : je suis bloquée sur fb je peux plus parler, j’ai eu des propos évoquant de la nudité Ah Ah !

  2. Pour moi aussi, c’est la même chose. Il faut que je soit entièrement dans mon état d’esprit de soumis pour pouvoir assumer complètement un jeu et les envies de ma Maîtresse ainsi qu’en prendre du plaisir.

    Quant aux orties, moi j’aime! Elles rougissent bien le corps en y laissant de les cloques très esthétiques.
    Je me souviens d’un jour où j’ai traversé le centre de Verviers avec un grand carton plat ouvert et rempli d’orties. Arrivé chez ma Maîtresse, elle a souri en ouvrant la porte et s’est bien amusée sur moi avec mon présent.

    • C’est la joie de notre société, chacun a des plaisirs différents et … on ne manque pas de pratiques ! Après, que je sois dans le bon état d’esprit ou bien préoccupée, la situation reste la même, je n’ai pas le choix. 😉
      Au plaisir de vous lire.

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here