Bonjour à T/tous,

Encore une fois, N/nous ne vivons pas dans une bulle. De ce fait, N/nous venons de passer une semaine majoritairement vanille (Et c’était différent, mais tout aussi merveilleux). Maître et moi avons vécu une semaine bonbons et fête foraine

Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, Maître m’a prévenu que même si c’était une très belle semaine pleine de complicité, de taquinerie dans laquelle je reste évidemment à ma place d’esclave. Néanmoins pour que je « comprenne » jusqu’au plus profond de moi ma nature profonde, je sais que Maître me prévoit une semaine de dressage intensif la semaine prochaine. De Son côté Maître a beaucoup de travail, mais, comme Il travaille à la maison, je sais par expérience qu’Il réussit parfaitement à combiner les deux.

De ce fait, que va-t-Il me faire ? je n’en sais rien et je sais que je n’aurai même pas du poser la question c’est inutile. je repense à mes 3 jours de dressage et je sais que certaines choses me plairont, d’autres non, mais que toutes contribueront pleinement à mon dressage.

j’aime être longtemps dans l’attente, malgré tout je ne supporte pas la mise au silence, même 5 minutes. j’aime les martinets nubuk mais pas les polyvalents (que Maître affectionne davantage). je sais que Maître aime me martyriser, m’humilier, etc.
je suis dans une attente qui est assez excitante et avec la confiance totale que je porte à Maître, je sais que d’un côté, je n’ai pas à avoir peur et de l’autre côté, j’ai tellement de raisons d’avoir peur … En bref : Oui, quoiqu’il arrive, je sais que JAMAIS Maître ne pourrait me nuire, mais que Son sadisme peut me faire vivre de durs moments.
je ne suis qu’une esclave, je sers, j’accepte et j’obéis. Vu que je n’aurai pas le choix, pourquoi me masturber autant le cerveau me direz-V/vous ? Et d’ailleurs V/vous auriez raison !

Bon, je Vous laisse, je retourne dans le présent !
À bientôt !

1 COMMENTAIRE

  1. Bonsoir Lina,

    Voilà une texte dans lequel je me retrouve complètement. L’attente d’une séance de soumission en se demandant ce qu’on va « subir » et surtout en ce qui me concerne en tout cas, est ce que je vais savoir supporter tout ce que ma Maîtresse va me faire ? est une moment très intense. Et puis une fois que la séance commence et que la pression monte, j’ai envie qu’elle repousse mes limites et me fasse découvrir de nouveaux plaisirs, qu’elle me fasse souffrir jusqu’à l’orgasme….

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here