Petite esclave loin de son Maître partie visiter sa famille et présenter son bébé…

Me voilà donc seule pour 15 jours.

Avant le départ, le stress de la séparation m’a rendue irritable mais j’ai tout fait pour ne pas le montrer. je ne voulais pas créer une dispute, me mettre en situation de punition alors que N/nous allions être séparés…

Ce fût un exercice complexe. Même si SENSEÏ m’a appris à me taire, parfois mes gestes ou l’intonation de ma voix me trahissent… mais j’ai su rester calme dans mes mouvements et douce dans mes mots… OUF !!!

Le voyage a été long en train…

je suis fière de montrer à mon enfant ma ville, mes racines et de lui présenter mes oncles et tantes qui ont participé à mes bonheurs d’enfance…

Pourtant SENSEÏ me manque comme si chaque minute était une heure…

Envie d’être ici et en même temps hâte de retrouver mon Maître… La contradiction de l’esclave autorisée à partir en vacances…

Et cette petite pensée… A mon retour, IL m’utilisera avec le plaisir des retrouvailles… comme si je n’avais jamais été enceinte et que mon corps était toujours le même…

Envie de N/nous D/s physique …

c!

PS: à vous de trouver la ville où se trouve ma source en fonction de la photo

Crédit Photo : ???

PARTAGER
Article Précédentmon collier
Article SuivantQuand la souris n’est pas là…
esclaveclochette

Je fus esclave consentante durant 10 ans. j’ai publié ici régulièrement depuis des années mes hauts et mes bas (selon les ordres de mon Maitre) de ma vie d’esclave. Je suis une fée clochette.

2 COMMENTAIRES

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here