Question posée par une esclave.

Réponse :

– Le Maitre à qui tu appartiens dispose de toi librement comme il l’entend. tu peux donc considérer qu’IL t’utilise à chaque fois qu’il t’ordonne quelque chose. A chaque fois qu’IL se sert de toi, pour répondre au téléphone à sa place afin de prendre un message, pour faire la cuisine ou pour te questionner sur telle ou telle chose, Il t’utilise.

Le sens des nuances te permet de distinguer l’utilisation de ton corps, de ton esprit et de tes talents ou des trois en même temps.

Enfin il ne faut pas ignorer que les Maitres ou Maitresses utilisent sexuellement leur esclave – sourires. Ils ou Elles utilisent son corps, son esprit et ses talents d’esclave dans ce cas là aussi.

D’où l’appellation si séduisante d’esclave sexuelle. L’activité sexuelle est pour l’esclave une activité de service naturel puisqu’il ou elle vit à disposition du Maitre ou de la Maitresse.

N/nous sommes ainsi très éloignés de la réalité, souvent frelatée (mais c’est Mon point de vue), de l’expression « faire l’amour » pour faire du sexe. Le Maitre ou la Maitresse utilise son esclave pour son plaisir uniquement et c’est en cela que l’esclave trouve son plaisir.

C’est ce plaisir d’être utilisée telle qu’elle est, qui l’épanouit profondément. Il peut arriver que Le Maitre prenne beaucoup de plaisir à voir jouir son esclave. S’Il aime la sentir vibrante sous ses coups lorsqu’Il la pilonne violemment Il l’autorisera à jouir et à crier selon son goût.

Cependant, ce plaisir de l’esclave est encore un plaisir de servir. Sans la permission de jouir, sans l’évidente constatation d’être pleinement utilisée par le Maitre, l’esclave ne pourra pas apprécier l’orgasme de son corps. C’est bien l’ordre ou la permission du Maitre qui lui permet de jouir de façon orgasmique d’être utilisée sexuellement.

Cela peut se révéler subtil ou abstrait lorsque c’est ainsi expliqué, mais tu verras que tu comprendras parfaitement lorsque tu seras utilisée ainsi avec détermination et honnêteté par le Maitre.

Être dressée est différent d’être utilisée dans le sens où cela témoigne de la démarche du Maitre qui consiste à te modeler selon Ses désirs. A te permettre de te libérer le plus possible de toute capacité d’initiative personnelle afin que ta vie, ton corps, ton existence, ton âme soient entièrement dédiés au plaisir et au bien-être du Maitre ou de la Maitresse.

Pour ce faire le Maitre s’appuie, bien entendu, en premier lieu sur ton consentement. Puis il va te manipuler afin de te permettre d’ouvrir profondément en toi ton désir de servitude, de l’épanouir et de lui rendre justice en lui permettant de fusionner avec ton désir de vivre.

C’est assez facile puisque cela s’appuie sur l’honnêteté la reconnaissance de ta nature, celle qui t’a permis de formuler ton consentement. C’est un espace de paix et d’obéissance qui ne demande, une fois mis à jour par le Maitre, qu’à grandir dans la paix, le progrès et le service.

Évidemment, modeler et manipuler ne signifie pas détruire, mais bien au contraire construire dans un double mouvement : bâtir du neuf à partir du présent (c’est le cas sur les modifications de comportements, de langage ou d’attitudes par exemple) et réorganiser les perceptions intimes de l’histoire personnelle.

C’est la raison pour laquelle il faut du temps, une énorme confiance et un peu de savoir-faire. Il est possible selon Moi, et c’est ce que Je défends pour l’avoir vu à l’œuvre chez les uns et les autres que Je connais de considérer que ce type de Domination puisse être qualifiée de manipulation bienveillante.

Bienveillante et ouverte puisque toutes les actions sont motivées, expliquées, montrées et mise en œuvre en pleine lumière. Le consentement dans ce cas n’est pas un phénomène passif, mais bien un intérêt dynamique et volontaire à la transformation de l’être vers ce qu’il désire le plus au monde : servir, obéir appartenir.

Non, manipulation bienveillante ou positive n’est pas un oxymore : les réalités des dressages épanouies que N/nous connaissons depuis des années en témoignent.

Enfin servir c’est obéir comme obéir c’est servir. Cette dernière réponse est à méditer – sourires.

Ces réponses ne sont que la partie visible de l’iceberg.

Pour aller plus en profondeur et en connaitre les enjeux comme les détails, Je ne peux que t’inviter à lire Mon livre « Dresser un ou un esclave consentante »

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here