Bonjour à T/tous,

Que les choses soient dites… Avant d’appartenir à Maître j’aimais procrastiner. j’aimais repousser le maximum de choses et rester des heures à téléphoner, à rester sur l’ordinateur, etc.
Le début de ma soumission s’est fait à distances, études obligent. C’est à ce moment-là que j’ai commencé à faire des progrès. Enfin… Disons que si Maître m’ordonnait de faire la vaisselle ou de ranger, je le faisais, mais rien de ma propre initiative. j’avais surnommé mon studio « 15m² et 30m² de bazar », c’est pour dire…

Quand Maître m’a installé chez Lui, j’avais un planning très précis chaque jour avec des ordres clairs. C’est seulement si tout était fait que je pouvais me détendre sur l’ordinateur. j’en ai eu vite marre d’être femme au foyer, d’avoir l’impression de ne jamais m’arrêter, etc. Plusieurs fois, Maître a haussé le ton et m’a puni parce que j’en avais oublié. Et oui, « nettoyer la cuisine » c’est vaste et pour moi qui n’avait jamais réellement pris soin de l’endroit où je vivais, ce n’était pas naturel. Puis, faire les choses sous pression, parce qu’Il est énervé de mon attitude, c’était très dur à vivre. L’émotion négative qui régnait dans la maison, ma culpabilité de ne pas avoir su Le satisfaire m’ont rendues moins productive. je rechignais, me plaignais, etc.

Avec les évolutions de la relation et les progrès de mon dressage, Maître a fait évoluer les règles. Aujourd’hui, IL ne me dit plus tout ce que je dois faire dans la journée « tu as des yeux pour voir » comme Il aime le dire. Cependant, je fais les choses avec plaisir et légèreté, je satisfais Maître et c’est ma nature, je suis faite pour ça. Maître me laisse donc libre d’organiser mon temps comme je le souhaite sans pour autant me laisser ne rien faire trop longtemps.

D’ailleurs, je vous écris cet article après avoir commencé à m’occuper de la maison, mais souhaitant une pause. Comment joindre l’utile à l’agréable ! Et oui, il y a encore quelques mois j’aurais ouvert internet et comme tout le monde le sait, un site en appelle un autre et ça peut vite trainer en plusieurs heures.

Ce qui change beaucoup aussi est que je ne me plains pas, même en moi même. Avec les recadrages suite au « j’ai pas envie », j’arrive à ne même plus le penser ! Du coup, je mets de la musique, je chante et je prends plaisir à ranger.

Voilà, je suis contente de constater mes progrès !
Bonne semaine à T/tous !

2 COMMENTAIRES

  1. Bravo lina pour cette progression et effectivement faire le ménage en musique, c’est beaucoup plus cool.
    À bientôt.
    galathee

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here