Il existe dans le monde du bdsm et des relations D/s, au-delà des réseaux sociaux et des soirées ou événements spécifiques, un certain nombre de personnes ou de groupes qui assument des formations sur-mesure. Parmi ces organisations,The Crow Academy, BEST slave training, bdsmtrainingacademy font partie des plus connues.

Il est clair que si vous souhaitez progresser dans un domaine de votre vie, qu’il s’agisse d’une pratique professionnelle ou de loisirs, vous avez toujours le choix. Soit d’apprendre seul ou avec des amis, soit vous rapprocher d’une association (mais il vous faudra payer votre cotisation et si cette association fait venir un expert, il faudra payer sa venue), soit trouver la personne qui saura vous fournir la formation ou les conseils dont vous avez besoin au moment où vous en avez besoin.

7295esclaveconsentante

Ce n’est pas parce que les relations humaines sont gratuites l’un envers l’autre que ce qui permet de les améliorer doit l’être obligatoirement. Ainsi se présentent les conseils en relations de couples, en thérapie familiale ou en communication interpersonnelle qui sont tous payants. Ah, il est loin le temps où il suffisait d’aller voir monsieur le curé dans son confessionnal – sourires.

Qu’il s’agisse de progresser dans sa pratique, dans l’approche d’une meilleure domination ou soumission, ou bien qu’il soit question de faire face à un problème spécifique, le recours à des conseils et un avis extérieur est toujours la bonne option.

Il est important de se rencontrer les uns et les autres en soirée ou ailleurs pour pouvoir échanger librement les uns avec les autres et même se construire des amitiés durables. Enfin, les réseaux sociaux se révèlent quelques fois de bons moyens d’obtenir des réponses à nos questions. Il existe une différence assez nette entre les réseaux français et les réseaux anglo-saxons. Nous avons les défauts de nos qualités et souvent les fils de discussion français sont pollués par une tendance à la zizanie et au jugement de l’autre qui rend souvent difficile la création d’une relation d’aide. Si l’on parvient à passer outre l’agacement provoqué gratuitement par certaines contributions, il y a toujours des avis qui donnent à réfléchir et c’est tant mieux.

Aujourd’hui, nos moyens de communication, étant ce qu’ils sont, nous avons aussi la possibilité d’assister à des conférences sur à peu près tous les sujets sur youtube. Il est vrai que dans le domaine des relations D/s, l’offre en langue française est pauvre pour l’instant. Il existe aussi la possibilité de réaliser des consultations en ligne par skype qui représente la meilleure solution de conseils sur mesure pouvant être organisée à distance.

Plutôt que d’opposer la gratuité des relations amicales, des forums et des ressources en ligne à des offres payantes de conseils sur mesure, de stages ou des modules de formation, il semble plus juste d’en constater la complémentarité. Un ami ou un groupe d’ami aura peut-être des difficultés à répondre à la question en la voyant sous un autre angle que celui qui lui est connu. Il est aussi quelques fois difficile en tant qu’ami de ne pas prendre parti volontairement ou pas.

En soirée les échanges peuvent être riches, mais selon les circonstances et les désirs de chacun le lieu, qui reste un endroit convivial et de détente, peut se révéler peu propice à une liberté et un temps de parole indispensable au l’échange.

7292esclaveconsentante

Je me souviens néanmoins de quelques phrases reçues ou données au bon moment en soirée qui m’ont permis de progresser ou de faire progresser les personnes concernées.

Consulter un expert ou réserver un stage de formation permet d’être certain de la neutralité de la personne, d’avoir un regard neuf et expérimenté sur la situation. Ceci permet de planifier la démarche, ce qui n’est pas le cas pour les réponses à une question dans un forum ou à une possible conversation au hasard d’une soirée.

 

 

 

Il n’existe aucune obligation de recours à une expertise, quelle qu’elle soit. Nos possibilités de rencontres sont importantes, nos lectures, nos réflexions et notre engagement peuvent nous offrir le meilleur au fil du temps. Néanmoins, loin des principes et des idées toutes faites, il est toujours bon de ne rien rejeter de ce qui nous permet à un moment donné de faire face à la réalité afin de l’améliorer.

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour,
    Se documenter encore et toujours est indispensable.
    Après il faut savoir ce que l’on cherche, faire le tri, ce qui n’est pas très évident pour les potentielles soumises/esclaves qui seules se trouvent un peu perdues, ce monde étant très vaste.
    Je comptais justement écrire un petit texte à ce sujet ayant au départ chercher sur le net, (ma situation étant différente car étant en couple), mais il m’a semblé que pour une femme seule le chemin pouvait être ardu.
    Question : qui peut combler ce manque ?
    N’êtes-Vous pas bien placé avec Votre site et Vos écrits ?
    En différenciant bien les soumises des esclaves, ce que l’on sent bien en lisant les différents articles de ce site.
    De plus toutes les personnes lisant Votre post peuvent apporter leurs témoignages.
    Bonne journée.
    dame de C.

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here