Ce matin c! sortie de salle de bain :

Au pied de N/notre lit :


suite au commentaire de Domidee : « nonymeIl serait intéressant de savoir si le bdsm a existé de tous temps. Est-il apparu lorsque les relations entre humains se sont policées ? Etait-il présent dans les siècles et dans les milieux où l’on pratiquait la torture et les exactions ? Est-il « une émergence des droits de l’homme » ? »

J’apporte les précisions suivantes (IMHO – In My Humble Opinion)

Considérant le vaste monde et passionné d’histoire comme Je le suis, J’ai toujours pensé que les relations humaines ont pour beaucoup toujours été plus ou moins organisées selon une répartition des pouvoirs des uns et des autres sur les uns et les autres (ce qui rend la pensée du Siècle des Lumières si admirable !).

Deux choses selon Moi, connexes et concomittantes : les enjeux de pouvoir au sein du couple (ou plus) et les pratiques BDSM.

J’ose dire : le fond et la forme.

Coté pratiques BDSM :

A Pompei la fresque dite « la flagellée » est très célèbre. Aurora en parle dans ce post. Si vous souhaitez en savoir plus reportez vous à l’excellente collection de Palettes les documentaires que Arte diffuse regulièrement (histoire de l’art) et disponible en coffret.
Le Satyricon de Pétrone recèle de belles pages comme le film éponyme de Fellini. Vu souvent sous l’angle d’une condamnation de la décadence (sic) la relation de ces moeurs n’en est pas moins souvent bdsm…

Pour l’origine du terme c’est que J’ai trouvé en français les explications historiques les plus intéressantes (mieux que wikipedia en français). Encore une fois la communauté homosexuelle fut l’avant garde. Pour les symboles voir le forum de paris munch…

Le monde n’a pas commencé à la colonisation, le plus grand massacre connu de toute l’histoire de l’humanité. Et les humains ont vécu bien longtemps avant cette funeste organisation de la domination sans partage des uns sur les autres comme modèle politique mondial.

Les pratiques bdsm sont à mes yeux aussi anciennes que l’humain. La proximité du plaisir et de la douleur dans leur situation et developpement cérébral est manifeste depuis les grandes découvertes sur le cerveau humain. D’autre part les poèmes de la chine ancienne ou de l’age d’or du monde musulman (Omar Khayyam) évoquent des états émotionnels et des pratiques mélant douleurs et plaisirs…

Il Me revient en mémoire l’un des meilleurs films de Bertrand Tavernier (dont il faut savoir qu’il est historien de renom avant d’être l’un de nos plus grands cinéastes) qui s’intitule « que la fête commence » où le respect scrupuleux de la reconstitution historique de la vie de la régence de Louis XV assurée par le Duc d’Orléans (Philippe Noiret) nous le montre souvent au lit avec de charmantes jeunes femmes dont sa préféré lui déclare avec une ingenuité de plaisir non dissimulé « et puis vous pourrez me flageller comme vous aimez tant »…

Plus proche, J’ai dans ma bibliothèque un édition originale des mémoires d’une chanteuse allemande » où la narratrice fait part de sa découverte d’une jeune fille sans education detenue à la prison qui jouit lorsqu’elle est fouettée… Elle en demande la libération pour l’avoir à son service. Epoque milieu fin dix neuvième siècle…

Enfin dans les érotiques du dix neuvième il y a toujours ces passages relatifs à la tradition russe de la flagellation comme unique moyen de contentement des femmes russes… Je ne Me l’explique pas pour l’instant mais suis surpris de cette pratique qui pour les russes semble être une evidence depuis des siècles.

Pour ce qui sont des enjeux du pouvoir il faut remonter à mon avis à la préhistoires et peut être même aux proto hominidés… Là où commence le tabou de l’inceste (non pas la relation sexuelle mais l’enfantement – napoléon regrette de ne pouvoir forniquer avec sa soeur pauline comme d’habitude lorsqu’il est sur l’ile d’elbe parce qu’elle a Je ne sais plus quelle maladie vénérienne 🙂 et où le mâle dominant utilise et protège son harem en lui assurant sa subsistance.

Cela dit, nous sommes des mammifères, certes, mais Je ne me sens pas très à l’aise avec ces explications qui tendent à nous faire croire que l’homme ne peut être qu’un loup pour l’homme alors que la poésie, la musique, la nature et les lumières nous montrent sa grandeur (et puis c’est très injuste envers les loups)… Oui, oui, la nature montre une logique de coopération et non une logique d’exploitation des uns par les autres voir, entre autres, les travaux de JM Pelt à ce sujet…

Pour ces enjeux de pouvoirs, Je conclu rapidement pour simplement en appeler à Jung et à la synchronicité d’un coté (sans oublie Mon préféré Reich) et au Tao de l’autre…

Je ne Vous dirais pas où J’ai lu « le mal n’est que le bien en devenir » ou bien « à défaut d’être ce que tu n’es pas, ce que tu es n’est pas » mais cela s’approche un peu de ce que Ma raison et Ma sensibilité me disent qu’en J’y pense… Quand J’y pense avec zen…

J’aime bien l’idée difficile à appréhender (mais Je crois que c’est un support de méditation) du Yin et du Yang contenant dans un mouvement « créateur-destructeur » le germe de son complément (qui n’est pas son contraire !!!)… Le mouvement, la création, l’équilibre dont la stabilité n’est assurée que grâce au mouvement (comme le vélo !), la connaissance de soi…

Toutes choses que le D/s Me permet d’aborder même modestement dans Ma vie…

Bon tout ceci Me parait un peu grossier mais J’estime que chacun peut aujourd’hui trouver son chemin vers lui même et l’autre (et l’autre en lui même et tout ça, tout ça..:-) dans l’intensité et la paix qui caractérise nos modes de relations sm – bdsm – D/s – Maitre / esclave dans la liberté choisie et consentie d’être soi…

Allez, bonnes lectures à Tous et à toutes !

PS pour Domidee,
A Mon avis, les droits de l’homme n’ont rien à voir là dedans, selon Moi, ils ne furent que les prémices de l’état de droit mais aussi le cache sexe du grand massacre de la colonisation et puis comme disait ce chef indien invité à l’époque à Paris « pourquoi édicter des lois pour exprimer l’évidence de ce qui est naturel sinon pour mieux violer et massacrer, ce qui semble être la mission de l’homme blanc manifestement… » (de mémoire et plutôt approximatif, J’en conviens mais l’idée est là…)

www.vivresm.com

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here