Un autre petit film de dressage à l’orgasme sur ordre…

L’image est assez mauvaise mais le son est magnifique. Entendez plutôt (en bas du post)

Jouir sur ordre est selon les esclaves plus ou moins long à mettre en place.

Dans la progression du dressage il importe de commencer très tôt le transfert de l’aptitude à jouir de l’esclave vers son Maitre.

Plusieures techniques peuvent être employée. Selon l’âge de l’esclave et sa manière de jouir naturellement, le Maitre saura laquelle employer afin de controler les orgasmes de son esclave.

Il est clair que dès le début du dressage l’esclave ne peut plus jouir sans la permission explicite de son Propriétaire. Il est important à ce titre qu’elle soit utilisée fréquement sans jouir afin de jouir uniquement du plaisir que le Maitre tire d’elle.

Simultanément des séances de masturbation quotidiennes sont réalisées selon le modèle suivant : masturbation jusqu’au bord de jouir puis stop, reprise de la masturbation dès que la tension décroit puis un nouvel arrêt au bord de jouir, enfin une troisième masturbation permettra à l’esclave au moment où elle sent l’orgasme venir, de demander la permission de jouir à son Maitre. Ces exercices sont valables dans la durée, sur plusieurs mois au minimum.

Enfin quand l’esclave est utilisée il est bon de lui refuser la permission de jouir au moins une fois sur deux. Avec l’habitude le Maitre sent à quel moment son esclave va jouir au début. C’est à ce moment qu’Il lui donne l’ordre de jouir…

Il est important de veiller à séparer l’excitation génitale du déclenchement de l’orgasme. Ainsi le Maitre prendra soin, lorsqu’il donne la permission de jouir de ne plus faire de mouvement dans le vagin ou l’anus de son esclave mais bien plutot de lui pincer le bout des seins ou la peau des hanches selon la position.

C’est au fil du temps que la demande de permission disparait au profit de l’ordre. Bien entendu le Maitre aura pris soin de transformer sa réponse à la question « puis je jouir ? » en un ordre plutôt qu’en une autorisation. Cela devient « Je t’ordonne de jouir, maintenant » à la place de « Oui, tu peux jouir ».

Selon la qualité du dressage, son intensité et sa régularité, il faut savoir que l’orgasme de l’esclave sur ordre de son Maitre, en toute circonstances, est atteint généralement au bout d’un an, dans la mesure ou elle est utilisée quotidiennement comme il se doit.

C’est un phénomène impressionnant et extremement gratifiant pour une esclave de jouir sur l’ordre de son Maitre. elle ressent très fort qu’elle ne s’appartient plus, que son corps obéit spontanément à son propriétaire et non plus à elle même comme elle pouvait le croire avant d’entrer en esclavage.

La aussi, le Maitre saura faire preuve de patience, de confiance et d’opiniatreté… Toutes les esclaves peuvent jouir sur ordre à condition de prendre son temps, attention cela peut être long. J’ai rencontré un couple, pour exemple, dont le Propriétaire me disait qu’Il avait fallu six ans pour prendre totalement possession de l’aptitude à jouir de son esclave pourtant par ailleurs parfaitement asservie.

De l’art du Maitre… donc…

Pour exemple, J’ai trouvé ce petit film amateur où l’on entend et l’on voit très bien comment le Maitre retient l’orgasme de son esclave pendant qu’elle se masturbe pour Lui….

www.vivresm.com

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here