Et non tout n’est pas rose au quotidien quelle que soit la relation avec une tonalité particulière lorsqu’il s’agit d’une relation D/s.

Les vacances sont finies.

Les vacances, huit jours magiques où N/nous avons profité de moments intenses, seuls, sans gêne et surtout avec la possibilité de pratiquer librement, sans restriction de lieux, de temps…

Avoir du temps étant un point crucial pour bien apprécier les séances.

La maison entière N/nous appartenait, N/notre matériel de jeu se trouvait à portée de main, facilement accessible et non enfermé sous clef afin d’éviter qu’il ne soit découvert par des yeux trop curieux.

Mon Maître pouvant en disposer quand bon lui semblait dés qu’Il rentrait à la maison. L’esprit dégagé de toute contrainte. A mes yeux c’est un plus non négligeable, c’est avec bonheur et sérénité que j’ai ressenti mon statut de soumise.

Quand à mon Maître, Il a su exploiter cet espace de liberté pour exprimer avec force et délectation Sa domination. Un mélange savoureux de partage en toute complémentarité. Il a été très imaginatif dans la mise en place de N/nos jeux.

Mon martinet préféré a repris du service. N’étant pas masochiste mon seuil de tolérance à la douleur n’est pas très élevé. Mais là j’ai apprécié le claquement des lanières, le feu cuisant irradiant ma croupe suivi de la chaleur se diffusant jusqu’à mon intimité…

Et le plaisir jouissif qu’Il a eu en voyant rougir mon postérieur, d’entendre mes gémissements, de me dominer … Je développerai ce sujet ultérieurement.

Donc les vacances sont finies.

La reprise du train train quotidien, de la restriction des pratiques s’est avéré difficile pour moi, un manque générant un malaise diffus.

Un certain relâchement s’est instauré, pendant trois jours les taches ménagères ont été négligées. Je me suis laissée entraînée vers ce qui me plaisait plus au détriment des mes obligations de soumise.

Et oui dés que je sens une pression moindre de Sa part le naturel refait surface.

Quand tout d’un coup le couperet est tombé. Hier en rentrant Il a mis bon ordre à la situation en manifestant haut et fort Son mécontentement.

-Rappel des règles.

-Pointage des manquements.

-Liste des tâches prioritaires à effectuer aujourd’hui.

Son intervention a été salutaire, j’ai retrouvé mon Maître et ma place.

Ce matin dans l’accomplissement des tâches listées je me suis sentie calme et en paix. C’est dans ces temps où j’agis sans effort en exécutant Ses ordres que je me tourne en moi même et que je me retrouve.

Puis j’ai pris mon crayon pour mettre par écrit ces réflexions afin de lui soumettre à Son retour. (ceci avant de les mettre en ligne)

C’est toujours le passage obligé, une sorte de rituel qui N/nous permet de mieux cerner les problématiques et de constater si les résultats sont conformes à Ses demandes.

N/nous progressons ensemble et là il ressort que la constance du suivi et la discipline imposée des deux côtés sont nécessaires pour que chacun soit à S/sa place.

Et pour moi l’obéissance aux règles est incontournable dans les domaines où je lui ai demandé d’exercé Sa domination. Sinon ce serait un manquement à la parole donnée.

En conclusion je dirai que les vacances offrent une belle parenthèse et que N/notre vie quotidienne recèle des richesses dont N/nous devons apprendre à profiter au présent. Un petit pas de plus, N/nous avançons, N/nous avançons.

PARTAGER
Article PrécédentÉchange de pouvoir – Total Power Exchange
Article SuivantL’égo et la sexualité
Maitre Atout et dame de C.

N/nous sommes un couple vivant une relation vanille et D/s. C’est ce qui N/nous convient dans le sens où N/nous nous y sentons bien, elle N/nous permet de N/nous réaliser en étant N/nous mêmes sans aucune prétention.

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here