Bonjour à T/tous,

Dans les vidéos YouTube que Maître et moi avons faite, une parle des différentes versions de nous mêmes.

Pour ma part, je le ressens avec mes fantasmes. Quand je regarde des vidéos, quand je lis certains récits j’ai parfois de la difficulté à concorder deux versions de moi même.

Une partie de moi adore le porno « sale », les filles nues enchainées, dans la boue, dans les bois, dans des entrepôts abandonnés, pleines de marques de sang, de striures allant du rouge au violet/noir. Les filles tondues, dégradées du plus profondément possible et sans aucune liberté.

je rêve d’enlèvement de viol pendant des heures et des heures par un groupe d’hommes que Maître aura choisi, que Maître me batte fort et longuement et que mes seuls moments de répit soient seuls, enchainée, sans confort et sans possibilité du moindre mouvement.

Une autre partie de moi adore ma vie actuelle, connait ses problèmes de squelette, sait qu’elle est douillette, aime les câlins avec Maître, la possibilité de pouvoir prendre son café tranquillement le matin en pouvant regarder ce que je veux sur internet pour me réveiller. Cette partie-là de moi adore les filles en lingerie : guêpières, porte-jarretelles, bas ou bien serre taille.
Et je ne voudrais absolument pas vivre en permanence une vie d’esclave aussi dure que celle citée ci-dessus et je crois même que je n’en suis pas capable.

Alors, comment concilier les deux ? Avec des moments exceptionnels, comme je l’ai vécu pour les 10 jours. Des périodes où je vis seule avec Maître avec des règles, une discipline aussi quotidienne que l’entretien physique, mais où je reste dans un certain confort et des périodes de dressage intensif où je perds la plupart de mes libertés pour une durée temporaire qui dure aussi longtemps qu’Il le souhaite.

Bon, c’est malin, il y a un enfant dans la maison (même loin du bureau où j’écris aux pieds de Maitre qui travaille) et je viens de m’exciter toute seule. Cet article n’était même pas un ordre de Maître, je viens de me frustrer toute seule !! Mais bon, comme dit Maître, il est plus important que je sois excitée que je jouisse donc merci Maître

Et vous quelles sont les différentes versions de vous même ?
Belle journée à T/tous

3 COMMENTAIRES

  1. Bonjour à V/vous deux ici,

    Pour moi mon fantasme serait de partager quelques jours avec Mon Maître, qu’il use et use de moi encore et encore, être à son service entièrement.
    Cordialement,
    Galathee.

  2. Bonjour Lina,
    Cet article me parle beaucoup, merci pour ce partage.
    Tout comme toi j’ai d’un côté cette envie de moments très intenses, de marques, de sévérité, de manque de considération, de cheveux tirés, de gifles données sans retenue… et de l’autre j’ai besoin de tendresse, d’amour… Est-ce forcément en opposition ? Je crois qu’au fond j’ai besoin de tout ça pour être pleinement heureuse.
    Je t’embrasse,
    Mes respects à ton Maître,
    Anaëlle

    • Coucou Anaëlle, je pensais pas avoir autant de retours sur cet articles mais visiblement oui, nous sommes beaucoup dans le même cas, sourires. Finalement, je pense que c’est toi qui a raison, ça n’a pas à être mis en opposition ! L’expression « main de fer dans un gant de velours » n’est pas utilisée pour rien ! Et puis Maître l’a dit en vidéo, Il aime le contraste entre Sa force, Sa domination et Sa tendresse 😉
      mes respects à Maître Phénix,
      je t’embrasse
      esclave lina

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here