Nombreux sont les Maitres sans esclave ni soumise qui la cherchent.

J’ai récemment vu un Monsieur lors d’un munch accompagné d’une jolie demoiselle qu’il avait rencontré les jours précédents. La demoiselle curieuse du monde du BDSM et des relations D/s discute avec nous. Le Monsieur la regarde comme un loup affamé, mais bon… Il affirme savoir tenir une esclave et affirme même, sans rire, en vouloir deux. Il ne mentionne même pas s’il en a déjà eu, le doute est alors permis. La demoiselle discute avec une jeune femme de l’opportunité de faire des photos de mode. Le Monsieur s’interpose dans la conversation et, autoritaire, affirme à la jolie demoiselle : « cela ne pourra se faire qu’avec l’autorisation de ton Maitre lorsque tu seras soumise ». Regard surpris de la demoiselle, qui n’a d’ailleurs pas confirmé que cela lui ferait envie de faire des photos de mode. Mais elle ne dit rien et de son beau sourire prend ses distances.

C’est une simple anecdote. Elle montre bien qu’à trop rêver les choses, à trop les vouloir, on en perd le sens des réalités, des relations humaines.

Un Maitre ne convoite personne. Il vit très bien sans soumise ou esclave. Il sait l’investissement, la responsabilité, le temps et la discipline. Il sait la difficulté de dresser une esclave, il sait le risque de ratage même après le consentement accordé.

Un Maitre ne chasse pas. Il n’en pas besoin. Il dit qui il est, pourquoi il aime ce monde des relations D/s. Il peut faire part de ses désirs et de ses souhaits, de ses expériences et de ses activités mais jamais il ne tend la main pour prendre.

S’il tend la main, c’est pour donner.

Donner de l’attention, du plaisir, du savoir-faire, du savoir-être, de l’écoute et du bonheur de vivre…

Il y a même des Maitres qui adorent donner du martinet ou du fouet – Lol.

 

Ce post est un post facebook : https://www.facebook.com/esclaveconsentante/

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here