je ne suis qu’une esclave néanmoins je suis une personne humaine qui pense, qui ressent et qui s’exprime. EROSPOWER n’a jamais cherché à gommer ma personnalité ou à m’interdire de penser, d’être triste ou heureuse.

Eros Power-9489

Avant d’être SIENNE, je suis pleinement moi. C’est selon moi indispensable d’être entièrement en connexion avec « soi » pour envisager une relation avec « L’autre ». Savoir reconnaître que mes émotions font partie de moi, mais ne sont pas moi et dans la même logique que je fais partie de LUI, mais que je suis moi. 

je ne cherche pas à transmettre une idée de séparation. mon intention est d’exprimer que l’honnêteté envers soi implique la connaissance de soi, indispensable à l’honnêteté du consentement M/e.

La dignité est selon moi un concept subjectif propre à l’expérience et aux croyances. je me sens digne d’amour et cela commence en moi-même.

Certains y verront de l’amour propre, du narcissisme et de l’égoïsme.Eros Power-1854

Pour ma part, je suis consciente de ce que je suis et je ne reste pas à me lamenter, je préfère agir en conscience de moi et en cela, je me sens digne. je m’aime et je le dis. 

« ma dignité d’esclave » est un sujet de post imposé par SENSEÏ. Digne, mais humble, je dirai. Il m’offre une place à SES pieds dont je me sens digne. Mais ce n’est pas un dû, rien n’est acquis. La vie est un processus dynamique. je suis digne de continuer à LE satisfaire du mieux que je le peux.

Ensuite, je dirai que cette notion de dignité va de pair avec la notion d’engagement et pour cela il est net que je suis digne de mon engagement tout comme IL est digne du SIEN. Une relation M/e est avant tout une relation humaine où doivent s’associer des valeurs de respect, de confiance et d’engagement.

Ce n’est pas rare qu’IL m’ordonne des choses que je ne veux pas faire. Des choses au sujet desquelles mon égo hurle à l’intérieur de moi. Mais à cet instant, je sonde en moi même et je ressens pleinement ma confiance absolue en Lui et la nature de mon engagement. je ne suis qu’une esclave et je Lui ai offert tous droits sur moi.

IL a accepté cette responsabilité et j’en suis fière. 

je n’arrive pas à exprimer où se situe la difficulté de l’écriture de mon post. J’ai gagné en humilité, en retenue et suis consciente de n’être que novice. Il peut arrêter quand IL le souhaite et je suis honorée et fière d’être encore là 11 mois après.

j’espère et continue à tout faire pour rester digne du temps et du dressage qu’IL m’accorde.

Ce que je ressens en écrivant est surtout un immense sentiment de gratitude envers mon Propriétaire.

3 COMMENTAIRES

  1. Bonsoir,
    moi le problème que je vois dans votre texte est dans la formulation vous définissant : je ne suis qu’une esclave.
    C’est trop restrictif, pourquoi pas : je suis une esclave.
    Ce qui est plus ouvert et positif ou même : je suis Son esclave.
    Bon c’est mon ressenti personnel, je suis sensible à l’impact des mots et phrases.
    Bonne soirée à vous esclavelina.

    • Bonjour Dame de C,

      Peut être justement faut-il vous poser deux questions ? Pourquoi n’aimez vous pas, sincèrement cette phrase ? Pourquoi mon Maître aurit il pu la choisir ?

      je ne suis qu’une esclave, c’est une phrase qui a touché mon égo et pu améliorer mon humilité. Maintenant que le travail en moi est fait et que je connais ma phrase, je peux aggrandire la phrase : je ne suis qu’une esclave mais je suis SIENNE. Et c’est toute la différence, certes.

      Mais mon dressage n’en est qu’au noviciat et le travail sur l’ego que mon Maître fait est un réel besoin.

      Merci d’avoir exprimé votre avis Dame de C.
      Bonne journée à vous

      • Bonjour esclavelina.
        Et oui n’étant pas dans votre situation je n’avais pas saisi cette subtilité.
        Comme quoi il est toujours intéressant d’expliquer la démarche de Votre Maître, ce qui remet dans le contexte et je pense qu’il est très utile d’expliquer aux lecteurs comment ça « fonctionne ».
        Bonne journée à vous.

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here