je n’achète que rarement la presse féminine, me contentant de surfer sur madmoizelle.com quand j’ai une envie de mode.

Avec la reprise du travail, je me retrouve à manger seule pendant 1h, loin de mon ordi… Alors j’ai acheté un magasine pour me tenir compagnie et qu’elle ne fut pas ma stupeur d’y lire un article intitulé : « un an après… avoir commencé le SM ».

je ne vais pas faire de résumé de l’article qui est un ramassis de bêtises mal écrit et comportant des incohérences en plus… SENSEÏ me faisant remarquer que ce genre de littérature est écrite par des robots de nos jours.

Cependant, peu de temps avant, mon Maître ErosPower m’avait fait lire un article au sujet d’une étude américaine reliant les situations décrites dans la trilogie Fifty Shades et les situations réelles de violence conjugales. L’étude se nomme :

Elle est certes tout en anglais mais fortement intéressante… Si V/votre anglais est trop modeste, Santé log en a fait un rapide tour…
 
Tout ceci se relie en moi au moment où N/nous avons de longue discussions au sujet des prédateurs dans le BDsM, de la façon dont il peuvent utiliser N/notre milieu, N/notre culture pour blesser les autres.
Quand je lis dans la presse féminine que Mme se laisse attacher au sol pendant que Mr la taillade au couteau de boucher, comme si c’était un pratique normale… Quand je lis dans « Le carnet bleu » qu’une jeune femme se retrouve à vivre nue chez un homme SANS avoir eu de conversation au sujet du consentement, quand je lis dans Fifty Shades qu’une femme soumet un adolescent qui a un profond dégoût de lui même, comme si les soumis avait forcément une mauvaise estime d’eux même…
Oui quand je lis ce que le mass média produit autour de N/notre monde, j’ai peur !!!
Peur pour tous ces êtres qui vont tomber sur des pervers, des personnes réellement dangereuses, qui sous couvert de BDsM vont abuser d’eux… Tous ces êtres qui vont trouver ça normal jusqu’à ce qu’il n’en puissent plus de douleurs physique et mentales, peut être même jusqu’à l’hôpital psy ou la mort…
Aujourd’hui 11 femmes meurent sous les coups de leur partenaire de vie par mois… contre 6 il y a peu…
Donc tous ces êtres qui n’auront pas la culture, qui penseront à Fifty Shades plutôt qu’à Soumise de Salomé… 
je m’insurge donc contre cette banalisation du sm… contre cette absorbtion que le capitalisme en a fait…
Soyez vigilants, parlez autour de vous, même avec des vanilles qui lisent ce ramassis de c*******s.

Il n’y a que l’éducation et l’information (la vraie hein pas celle du journal TV) qui permettront, peut être, d’éviter des drames…

bdsm
Kisses
c!

 

Source image (l’avis du campus sur 50 shades – en anglais hi hi)

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here