Bonjour à T/tous !

Aujourd’hui, j’ai choisi d’écrire sur un sujet tout simple : la liberté. Qu’est ce que cela signifie ? La liberté peut s’exprimer dans plein de domaines : liberté d’expression, de choix, etc. Déjà le fait de faire ma demande pour devenir SIENNE était une marque de liberté. En effet, ma demande se concilie avec la liberté de vivre comme je le souhaite. 

Ensuite, avec le temps, je remarque que je me sens beaucoup plus libre que je ne l’étais avant. SENSEÏ me dresse dans les deux sens du terme, IL m’éduque et me tire vers le haut. Même si j’ai une bonne estime de moi, la confiance que je me porte était moindre au début de ma relation. Grâce à LUI, à SA façon de faire, de me faire confiance, je m’autorise à faire plus de choses pour me rendre compte que j’en suis capable et que je le fais même bien. C’est un sentiment de liberté en moi même que je ressens en ayant conscience de mes capacités !

eros-power-1920px-_dsc1701
Si j’ai envie de faire quelque chose et que SENSEÏ m’y autorise, je ne me mets plus de limites. Si je dis que je n’en suis pas capable, c’est sûr que je n’y arriverai pas. Mais en essayant et en me concentrant pour le faire du mieux que je peux, le résultat est parfois surprenant. 

Autre chose, quand il y a des décisions à prendre, des responsabilités à avoir, Maître m’autorise et m’encourage à LUI développer le contexte et le plus de précisions possible concernant ma demande et mon opinion puis de suggérer la décision qui me paraît adaptée. Souvent, au début de la relation la décision qu’IL prenait n’était pas celle que je souhaitais, mais je me rendais vite compte qu’IL avait eu raison. À l’heure actuelle, la décision qu’IL prend est souvent celle dont j’ai envie, car j’ai évolué.

Concernant le rapport avec ma famille et mes amis, SENSEÏ ne m’a jamais coupé du monde ou privé de les voir. Néanmoins, je dirais qu’en devenant SIENNE j’ai moi-même ressenti le besoin d’être davantage connectée à la réalité plutôt que de passer des heures au téléphone. Désormais, si je suis seule, je préfère profiter de la beauté de la nature, des ronronnements de mon chat plutôt que d’appeler. Cela n’enlève rien à mon bonheur quand je vois mes amis en vrai. 

Avec le dressage, j’ai acquis aussi une grande liberté. Avant j’agissais beaucoup sur ce qu’il « fallait » faire pour correspondre aux normes de la société, pour ne pas blesser les autres. Oui, j’étais honnête et je n’aurai pas fait des grands sourires à des personnes que je n’aime pas, mais je me forçais parfois avec mes amis. Et ça, ce n’est pas honnête.

Aujourd’hui, j’ai conscience de ce que je souhaite et de ce qui est bon pour moi donc j’ai choisi de penser à moi avant de penser aux autres. Non ce n’est pas de l’égoïsme c’est juste que si je suis pleinement heureuse et épanouie, mes amis le ressentiront et s’en réjouiront. La décision est simple, je n’ai qu’une vie et je ne veux pas me renier. 

Certains concilient la nature d’esclave à l’asservissement donc forcément à la perte de liberté.

erospower-pf-_dsc1238Certes, si je veux jouir, si je veux boire un coup, aller avec des amies, ou quoi que ce soit dans ma vie, j’ai besoin de SON autorisation. Sauf que SON but est de continuer à m’accompagner dans mon épanouissement chaque jour plus grand et que ce n’est pas en me privant de tout qu’IL pourrait y parvenir.

 

Les décisions qu’IL prend sont les meilleures pour moi, je le sais et je le sens du plus profond de moi, dans chacune de mes cellules !

2 COMMENTAIRES

  1. Beau texte lina, c’est fantastique de pouvoir se détacher de ce que les autres veulent ou s’imaginent à notre encontre, la vraie liberté est à ce prix.
    Je le ressens fortement au niveau d’un couple comme le N/notre où le Maître autant que la soumise doivent faire l’effort d’un travail intérieur et lucide pour gagner cette liberté d’être soi sans peur face aux autres. Je pense que je rédigerai un texte sur cette problématique liée à la formation d’un couple D/s venant du monde vanille.
    Au plaisir.

    • Merci beaucoup dame de C, comme le dit Maryssa Rachel, souvent tes amis te critiquent et te jugent quand tu évolues, car tu évolues plus vite qu’eux… Ceux ci ne sont pas des amis. Donc oui, ces derniers temps j’ai perdu des personnes que je croyais amies mais en même temps les contacts que j’ai encore n’en ont que plus de valeurs à mes yeux.
      je suis moi, pleinement et intensément et j’ai la vie dont j’ai envie, pas celles que plein d’autres auraient voulu créer pour moi en ne connaissant qu’un tiers de ma vie et du contexte de ma relation.

      Dans ton cas, les questionnements sont autres mais c’est tout à fait possible. Et je ne doute pas que V/vous trouviez la route parfaite : la Vôtre !

      Quoi que l’on fasse de sa vie, je ne juge pas. La seule chose nécessaire et universelle est d’être heureux et pour cela chacun a des souhaits différents 🙂

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here