Avec le temps, la vie commune et la maturité, les règles clairement posées disparaissent…

Les règles de l’esclave novice sont comme de bonnes habitudes qui ne passent jamais… Une fois inscrites en elle, elles sont acquises pour le reste de sa vie…

Honnêtement, je serai bien incapable, 8 ans après de vous réciter mes 14 règles dans l’ordre…

Est-ce que pour autant je ne les applique pas? je suis persuadée du contraire…

Pour faire clair, je vais consulter mon 1er carnet d’esclave et les recopier…

  1. Toujours vouvoyer mon Maître SENSEÏ
  2. Acquiescer : « Oui SENSEÏ » et remercier : « Merci SENSEÏ »
  3. Demander la permission de parler
  4. Le sexe et les aisselles épilés, les ongles faits
  5. Pas de culotte en la présence de SENSEÏ
  6. Garder le regard baisser pendant les séances, sauf autorisation de SENSEÏ
  7. Accepter d’être dresser malgré mes peurs et mes réticences, avec toujours la possibilité d’en parler
  8. Une lettre manuscrite après chaque leçon, un mail tous les 2 jours
  9. Porter la marque de SENSEÏ après chaque séance et un jour au fer rouge
  10. La queue de SENSEÏ est souveraine. Son sperme, précieuse essence de Son Âme me nourri tantôt par la bouche, tantôt par ma fente. je veille en permanence à le recueillir
  11. Punition immédiate
  12. Écrire chaque jour dans mon carnet
  13. Ne jamais dire non
  14.  Sauf interdiction ou instruction différente de SENSEÏ, je dois me masturber chaque soir avant de dormir de la manière suivante : après avoir mouillé (sans aucune salive) je me caresse pour venir au bord de l’orgasme puis je cesse, je recommence et cesse, et enfin à la troisième fois je peux jouir.

Pour commencer par celles que je n’applique plus aujourd’hui…

  • La 14 n’a plus lieu d’être vu que je ne jouis que sur autorisation de mon Maître Eros Power. La masturbation m’est donc interdite, même si certain soir ça m’aiderai bien à dormir plus vite… 
  • La 8 et la 12 avaient leur sens dans le fait que N/nous ne vivions pas ensemble. Pour le carnet, j’ai arrêté d’écrire quotidiennement parce que certains jours je n’avais rien à dire… SENSEÏ l’a compris, N/nous communiquons au repas… Par contre j’ai obligation de tenir ce blog et d’y écrire 1 fois par semaine. 
  • La 3 a pris une autre forme… N/nous sommes des êtres communicants avec Eros Power, ça fait partie de N/nos vies… je ne demande plus la permission de parler, sauf quand je dois L’interrompre dans son travail, par contre IL m’ordonne régulièrement de me taire quand mes bavardage l’assomment…

Celles qui ont été modifiées par la vie réelle…

  • La 4, j’essaie de m’y tenir au maximum… Avec l’épilation définitive du sexe, je n’ai pas grand chose à faire que de passer un petit coup de rasoir de temps en temps… Pour les ongles c’est plus compliqué mais en les tenant « au naturel » j’ai des mains et des pieds soignés tout de même la majorité du temps… Barbie doit pas souvent couper des légumes et faire la vaisselle :-p
  • La 5 se confronte avec la réalité de l’enfant… En jupe sans culotte à se baisser toutes les 5 min, c’est pas tenable… surtout en extérieur… SENSEÏ a donc « mis à jour » cette règle… A la maison, les jours d’école je suis en général juste en t-shirt et sans culotte, le reste du temps avec une culotte et je sort en jupe + culotte, jamais de pantalon… Pas besoin de provoquer à l’extérieur, surtout avec un petit…
  •  La 9 fait référence à un tampon que SENSEÏ m’appliquait après chaque séance… Ouh il y a belle lurette… Étant tatouée de mon numéro d’esclave + « SENSEÏ property », cette règle n’a plus lieu d’être… Pour ce qui est du fer rouge honnêtement ça me peur mais bon si SENSEÏ le désire un jour, je n’aurai d’autre choix que de m’y soumettre… 
  •  La 11 n’a perdu que son caractère « immédiat » pour cause d’enfant… ça n’empêche pas SENSEÏ de me punir si je le mérite ou qu’IL le juge nécessaire.
  • La 13, « ne jamais dire non »… Arf… Alors oui je prononce ce mot comme les autres… je peux même refuser des choses dans le cadre de ma maternité par exemple… Par contre, il est intégré en moi que si mon Maître ErosPower me demande quelque chose lié à ma soumission, je ne refuserai pas, malgré la trouille, le dégoût ou autre…

Je vais mettre la 6 à part…

  •  Lors des séances il peut m’arriver de regarder mon Maître, de le défier, mais ça fait parti de mon besoin de soumission, de rejeter pour mieux accepter… Et oui même après tout ce temps, j’ai besoin de cette « rebellion » matée par le Maitre pour me sentir intensément esclave…

Enfin, Les 4 dernières 1, 2, 7 et 9 sont toujours en vigueur.

Par cet exercice, je vois très nettement que sur 14 règles seules 3 ont été abandonnées, les autres ont pris leur place dans N/notre harmonie de vie de couple D/s avec vie de famille…

Ces règles ont été le chemin vers notre équilibre d’aujourd’hui, elles sont précieuses comme une vieille photo de famille affichée dans le salon… elle est là, elle fait partie de N/notre intérieur, même si N/nous ne la regardons pas toujours, ou seulement de temps en temps…

Prenez soin de V/vos règles, appliquez les et partagez les ici si le coeur vous en dit… (qui a dit que je suis curieuse??? )
Kisses
c!

Crédit Photo : Le Time-Turner  (le retourneur de temps) d’Hermione dans Harry Potter 3…

2 COMMENTAIRES

  1. j’aime beaucoup te lire, Clochette
    merci pour ce partage, très utile à d’autres
    mes regles, oula je les ai écrit quelque part… elles évoluent aussi avec le temps, je ne vis pas auprès de mon Maitre donc c’est un peu différent mais je partage certaines de celles que tu as écrites…

  2. Bonjour c!, Un immense Merci pour cet article qui éclaire sur la réalité de la vie quotidienne d’une esclave. Et ce au fil du temps et des péripéties de l’existence de chaque être humain. Très instructif et bien présenté…en un mot clair!
    Cordialement,
    S.

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here