Bonjour à T/tous !

Ces trois dernières semaines, j’étais plutôt absente puisque j’ai fait un tour en région parisienne pour plusieurs raisons. mon Maître a continué de me dresser, même à distances. Cependant, IL m’a autorisé à ne pas publier la semaine dernière avec mes occupations.

Mercredi dernier, j’étais aux écrits polissons organisés par Flore Cherry. j’avais très envie d’y aller pour plusieurs raisons :
* La première est que je connais cet événement pour y être déjà allée et que c’était une superbe expérience. j’adore écrire et cela me permet de rencontrer des personnes forts intéressantes. je peux travailler sur ma difficulté à parler en public (il faut lire nos textes une fois écrits).
* La deuxième est que l’invité du jour était Eva Delambre et qu’elle est venue accompagnée de son Maître… et de son éditeur pour la parution de l’envol de l’Ange (suite de l’Eveil de l’Ange).
* La dernière raison est que j’allais à cette soirée accompagnée de Nathou, une très belle personne, une femme et une soumise qui connait l’Amour et avec qui j’ai tout de suite accroché. nous avons le même ressenti, la même approche sur la vie et chaque discussion avec elle est très plaisante.

j’ai donc rejoint Nathou pour aller au 153, le bar où se trouvait les écrits polissons. j’y ai retrouvé des personnes que je connais depuis longtemps et que j’apprécie beaucoup. Flore est une personne très joviale et accueillante et cela fait beaucoup dans mon plaisir de me rendre à ces écrits. Eva Delambre était là et c’est seulement en la voyant que j’ai appris que l’Envol de l’Ange était là alors que les personnes qui l’avaient précommandé sur Amazon ne l’avaient pas encore reçu. C’est donc une super avant-première.

Eva nous a lu un extrait de son nouveau roman. L’extrait est très bien choisi, mais j’avoue que ma curiosité a été tristounette de ne pas en savoir plus sur le livre que j’attends depuis que j’ai refermé l’Eveil 😉 Ensuite Flore a posé des questions à Eva et à son Maître sur leur vie, mais aussi sur les ouvrages d’Eva et des questions sur leur vision du BDSM. C’était très intéressant de les voir discuter … tout comme d’observer les yeux pétillants de bonheur quand Eva regarde son Maître.

Flore a ensuite eu une idée que j’ai beaucoup appréciée, c’est de demander aux personnes présentes la suite qu’ils envisageaient dans l’Envol. Alors, séparation avec Tristan, envie de rencontrer un autre Maître ou bien au contraire Tristan qui accepte de vivre cette relation en pointillé ? Eva ne nous dira rien si ce n’est que l’histoire est plus sombre que les précédentes, que certains passages n’ont pas été simples à écrire. Son Maître nous a prévenus que nous pleurerions comme Eva a pleuré en l’écrivant. j’ai bien hâte de le lire et ne manquerai pas de vous donner mon point de vue !

Sinon le thème de l’écrit était assez amusant, mais déstabilisant. Avec Nathou, nous avons eu beaucoup de mal à trouver l’inspiration. Pour commencer, les personnes étaient réparties en deux groupes : paradis ou enfer. Les personnes de l’enfer devaient écrire une lettre de motivation pour aller au paradis et les autres, dont nous, au paradis devaient écrire une lettre de motivation pour rejoindre l’enfer. Les résultats finaux m’ont beaucoup plu !

La soirée s’est finie avec la dédicace d’Eva sur ses livres et donc comme pour tous les précédents, j’ai ma dédicace sur son dernier !

Ne vous inquiétez pas, je ne vais pas mettre longtemps à le lire. je connais la plume d’Eva et quand je commence, je ne m’arrête plus donc V/vous aurez mon retour très vite !

Bonne semaine à T/tous !

2 COMMENTAIRES

  1. Bonjour esclavelina.
    Oui une auteure passionnante, je consulte sa page et j’avais vu que cette rencontre allait avoir lieu. C’est certainement un délice de participer à ces rencontres d’écriture.
    Bon ce matin sur sa page j’ai lu une critique sur l’envol de l’ange (la fin y est suggérée) ce qui au fond rejoint ce qui était sous-entendu à la fin du premier livre. Je le lirai dés que possible.
    Et ça me trotte dans la tête, j’ai une idée d’écriture sur ce thème BDSM, mon maître souhaite que je me démarque des écrits déjà parus, la difficulté est grande mais qui sait. Je vais m’y atteler cet été et voir si ça fonctionne.
    Bon je crois que cette journée est douce et particulière pour vous, donc profitez en bien.

    • Bonjour dame de C,

      je ne sais pas comment Vous êtes au courant mais en effet cette journée était particulière pour moi et je vous remercie pour votre douce attention 😉
      Pour le moment, j’en suis au trois quart du livre et j’avoue avoir un assez interrogateur pour le moment, je reste mitigée sur mon avis que je ne manquerai pas de publier ici.

      Il est vrai qu’il n’est jamais facile de se démarquer pour faire une histoire qui change de tout ce que l’on peut lire. Néanmoins, j’ai deux points à communiquer, les auteures comme Eva Delambre sont rares et sur le marché, les livres érotiques BDSM sont à 90% des ouvrages avec traduction française. Peu de français(e) écrivent sur ce sujet : Eva Delambre, ErosPower, Patrick Lesage, Douche Chandelar tous ont un style, une vision et une intention différente, enfin c’est mon avis.

      Enfin, pour écrire, je pense qu’il faut le faire d’abord pour vous (et Votre Maître), en y prenant du plaisir sans chercher à savoir l’avis d’autrui dans un premier temps. Mais ceci n’est que mon point de vue.

      Merci pour ce commentaire, au plaisir de vous lire.
      mes respects à votre Maître.
      esclave lina

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here