Être esclave cela revient à décider de vivre de service, d’obéissance, d’acceptation et de gratitude.

Le terme de service est bien plus vaste que l’on ne peut le penser. En effet, servir le café à son Maître c’est servir, faire la vaisselle c’est aussi servir. Beaucoup voient dans le terme service le côté domestique.
À plusieurs reprises, j’ai constaté qu’il m’était beaucoup plus simple de m’occuper de l’entretien de son environnement que du mien. Quand je suis seule et que je dois ranger mon espace, faire ma vaisselle, mon ménage, j’ai du mal. Alors que chez Lui ça me paraît naturel et ça me plaît. Mais c’est plus simple quand c’est pour Lui, quand ça Lui appartient…

Dans le même principe, je Lui appartiens, ce qui signifie que m’entretenir, c’est servir. Par m’entretenir, j’entends prendre soin de mon corps, de mon alimentation, de mon espace. Prendre soin de ma peau par divers soins, me maquiller, manger trois repas par jour, m’hydrater, etc. Alors oui, des fois je suis dans mon lit et je me rends compte que j’ai oublié ma crème pour les mains. Or, je n’ai pas le choix, je dois respecter Ses règles donc je me relève et j’agis.

La crème pour les mains est indispensable pour moi à cause des lavages de mains à longueur de journée avec des produits assez agressifs pour la peau. Cela évite sur le long terme des cicatrices qui ne guérissent pas mais aussi les crevasses… C’est donc avec une grande régularité pendant une longue période que les effets peuvent se voir. Pour cela, je remercie mon Maître de m’imposer une régularité que je ne saurai tenir sans Lui…

Pour ce qui est de l’entretien de mon espace, j’avoue que la chose était beaucoup plus compliquée. Ces derniers temps, à cause de mon travail, N/nous sommes pas mal séparés et seule, je n’ai pas envie de me bouger… Maître est venu me voir et à vu un espace désorganisé, mal rangé et honnêtement ce n’est pas sain. Donc Il m’a fait ranger. Devant Lui. Cela m’a énervé même si j’ai su me tenir. O/on ne peut se voir souvent alors c’est vrai que le temps passé avec Lui, je souhaite en profiter. Cependant, les règles existaient, j’avais qu’à ranger avant. Cet ordre-là m’a rendue plus attentive.

De plus, je ne peux qu’être consciente qu’après un long rangement, je me sens plus apaisée et je ressens une satisfaction énorme. 

Évidemment, ce sera plus simple quand j’aurai un plus grand espace, ou je me sentirai « chez moi » que ce soit chez Lui ou toujours dans un lieu près de mon travail mais plus grand et plus personnel.

Comme la plainte représente la moitié de la souffrance, je finirai en disant que je n’ai pas à me plaindre. Être obligée de se maquiller et voir que son Maître fait attention aux détails du maquillage alors que beaucoup d’Hommes s’en contrefichent, c’est quand même la classe non ? Rires. 
Et puis quand je parle à mon Maître de fond de teint, de primer, de blender, etc. Il m’écoute et S’intéresse !

Voilà, la vie d’esclave n’est pas simple tous les jours et certaines fois, je me dit zut que j’aimerai être libre, surtout quand un ordre qui ne me convient pas tombe… ^^ Mais après avoir obéi le plus rigoureusement possible, je me sens tellement épanouie et comblée en voyant la satisfaction dans Ses yeux…

 

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here