Quand on débute une relation D/s avec ces deux pôles mari/femme et Maître/soumise la question de se sentir chacun à la bonne place se pose rapidement.

Ce n’est pas évident de se situer dans les deux registres, des moments de flottements dus à la nouveauté de la situation interfèrent.

Peut-on dissocier clairement ces deux états ?

Changer de « rôle » selon les moments de la journée ?

Une certitude pour la soumise : son désir très fort de se sentir appartenir à son Maître et cela n’a rien à voir avec ce qui se vit en couple vanille. C’est le prolongement de son consentement.

C’est ce sentiment qui ancre la relation dans la réalité et qui lui donne une consistance particulière.

C’est ce qui marque la force de l’engagement réciproque des partenaires.

Mais comment concrétiser cette notion d’appartenance ?

La première idée qui se présente étant bien sûr le port d’un collier. Sa symbolique générale pour N/nous est la suivante :

La passation de pouvoir de l’une vers l’Autre.

La confiance que j’accorde à mon Maître pour toutes les prises de décisions et de son côté Il s’engage à mener la relation vers les buts fixés ensemble au départ, dans le respect et dans un cadre évolutif.

Donc le collier formalise le lien et est un rappel constant du choix de vivre en D/s.

Pour commencer et pour des raisons qui N/nous paraissaient évidentes N/nous avons défini de procéder par étapes. N/nous gardons à l’esprit que N/nous sommes novices.

En premier lieu il y a le collier journalier d’apparence ( mais fort, symboliquement). Chaque jour je porte un collier le plus ras du cou possible, (acheté ou fabriqué par moi), assorti à ma tenue (demande du Maître). Aux yeux des autres il paraît banal, mais pour N/nous c’est un rappel de N/nos conditions. Il faut dire que je portais que très rarement des bijoux, ce qui fait que je me sens vraiment soumise dés que je le mets. C’est devenu un rituel quotidien.

Il ne nuit pas à N/notre vie familiale et publique. Ainsi je reste toujours disponible, prête à répondre aux demandes de mon Maître.

Il a le pouvoir de me recentrer, de me sentir être ce que je désire.

Il m’oblige à respecter les ordres donnés, à les accomplir avant le retour de mon Maître.

Ensuite il y a les colliers de pratiques (pour N/nos séances). Eux aussi réalisés par moi sur ordre ou achetés.

Le contexte est important, là aussi il s’agit de tout un rituel : une séance ne s’improvise pas, qu’il s’agisse de domination physique ou de domination physique et sexuelle.

damedeCetresoimemesm1

C’est la pose du collier qui détermine la mise en condition psychologique de ce qui va suivre. Cela me permet de me détendre en toute confiance et d’être totalement à Sa merci, à Lui d’imaginer et de mettre en place le scénario qu’Il souhaite N/nous faire vivre.

Ce collier œuvre sur le lâcher-prise, sur l’intensité du moment vécu (être présent à N/nous mêmes), à la progression, aux limites à franchir et au dépassement.

Il permet le déploiement des sensations et des ressentis. (Des sujets que j’aborderai ultérieurement.)

Et pour finir viendra le collier de soumission.

Oui j’emploie le futur car il sera l’indice de la fin du noviciat, il renforcera N/notre lien. Sa symbolique sera double puisqu’il fera la jonction entre le collier journalier d’apparence et celui des pratiques. Ce sera un bijou choisi par mon Maître quand Il jugera  que les progrès effectués au niveau de ma soumission en justifieront la remise. C’est un collier qui se mérite et j’ai bien conscience du chemin qu’il me reste à parcourir pour y avoir droit.

Il sera toujours possible de porter d’autres colliers à la demande de mon Maître. Dans ce domaine comme dans les autres Il a décidé qu’Il n’y avait que Lui qui édicterait les règles pour N/notre couple. Donc quand je porterai d’autres colliers ils auront la même fonction que le collier de soumission.

Il pense à d’autres marques d’appartenance comme le tatouage, une idée plaisante…

En conclusion ces colliers sont les témoins permanents de Son emprise mentale, physique et émotionnelle, qu’Il soit présent ou absent. Ils nous relient l’Un à l’autre, ils assurent la continuité et la pérennité de la relation.

C’est un vrai plaisir de soumise de le toucher, de se voir avec dans le miroir, de le sentir simplement autour de son cou à tout moment de la journée.

PARTAGER
Article PrécédentPour faire les meilleures rencontres D/s
Article SuivantCérémonie de pose du collier
Maitre Atout et dame de C.
N/nous sommes un couple vivant une relation vanille et D/s. C'est ce qui N/nous convient dans le sens où N/nous nous y sentons bien, elle N/nous permet de N/nous réaliser en étant N/nous mêmes sans aucune prétention.

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here