Valérie, une de N/nos lectrices laisse cette question dans le fil du commentaire du dernier article  de Dame de C

« dans le bdsm je ne vois que de jolies femmes avec des corps presque parfait, ou du moins plus que souvent,c’est vrai que les soumises ou esclaves sont nues le plus souvent….mais si on est pas jolie , comment on fait ? les Maitres pensent quoi, le regard des autres ??? »

Dame de C a fait une belle réponse qui se conclue par la transmission de la question aux personnes qui sortent en soirée bdsm, à commencer par Moi – sourires.

Alors comment ça se passe en soirée ? oui les soumises, soumis ou esclaves peuvent être nues parmi les personnes dominantes qui elles sont habillées. Il n’y a pas de règles. Chaque Maitre ou Maitresse est libre de disposer de sa soumise comme IL ou ELLE le souhaite.

La tolérance et le respect entre les personnes présentes font partie de ce qui caractérise les soirées bdsm. Bon, ça fait un peu neuneu dit comme ça, mais c’est pourtant la réalité.

En fait, oui évidemment, en soirée chacun se regarde et s’observe plus ou moins, cependant les regards portés sur les autres sont différents de ce qui se joue dans une soirée d’anniversaire où vous avez été invité par l’ami de l’ami qui le fête.

Une soirée bdsm c’est d’abord la conscience de tous d’être réunie par un monde hors norme que l’on partage grâce à l’attrait de chacun envers les relations D/s ou les pratiques bdsm.

1018esclaveconsentantePersonne n’est là par hasard. Cette conscience-là est supérieure à tout type de jugements des uns ou des autres. Particulièrement sur N/nos aspects physiques. Ce qui N/nous réuni est tellement plus fort et éloigné des apparences. Même si le dress code la seule règle commune à tous, il est suffisamment varié (tenue fetish ou élégance simple d’une tenue dite habillée) cette apparence est au service d’une belle soirée où chacun prend soin de sa tenue.

N/notre regard est porté sur les personnes, ce qu’elles vivent et comment elles le vivent bien plus que sur leur apparence.

8029esclaveconsentant(e)Et détrompez V/vous, les soirées ne sont pas peuplées de jeunes filles sorties des magazines ou des studios de photographes. N/nous sommes de tous les âges avec tout de même une plus grande proportion de quadra-quinqua et plus, donc oui, les physiques des personnes ont très peu d’importance. Ce qui est important, pour tous, c’est d’être agréables, courtois les uns envers les autres, c’est une évidence au service de la soirée.

Lorsque N/nous pratiquons les uns et les autres N/nous aimons beaucoup observer les scènes. Non pas pour juger, mais pour partager ce qui se joue là à ce moment-là. Parce que N/nous en sommes, N/nous sommes sensibles à ce qui se vit devant N/nous.

Personne n’est jugé sur physique. Le jugement des apparences et du social est un mal très français, une horreur qui entraine des souffrances inutiles à longueur de temps.

Ce qui N/nous unis et N/nous réunis est bien loin du méchant jeu social des apparences et du quand dira-t-on… N/nous sommes dans des relations hors normes avec des pratiques souvent condamnées par les ignorants. C’est peut-être aussi pour ça que les personnes au physique hors norme ne sont jamais vues comme telles. Elles sont vues avant tout comme des personnes impliquées dans N/notre monde bdsm, c’est en fait là leur première qualité.

J’ajoute enfin pour rebondir un peu sur la réponse de Dame de C que le regard de l’autre sur soi dans une relation BDSM s’appuie sur la personne en tant que telle : son aptitude à vivre, à choisir et à s’engager. C’est une relation entre personnes et non pas une relation entre des corps ou des statuts, des normes ou des fonctions sociales. Cela change tout.

Parmi les nombreux témoignages à ce sujet, le post de Josée l’obsédée sur le site Mademoizelle est particulièrement limpide « Comment une séance de BDSM m’a aidée à niquer mes complexes ».

Je ne peux que V/vous inviter à le lire.

Au plaisir, donc, de V/vous rencontrer en soirée 😉

4 COMMENTAIRES

  1. Bonjour Monsieur Eros power

    Je me permets d’émettre un petit commentaire pour avoir vécu les soirées
    De très belles soirées, où je confirme l’aspect physique des uns et des autres importe peu et pour moi la première.
    Les rapports humains, avec les uns et les autres sont d’une simplicité et très enrichissants en connaissances et en discussions.
    Les scènes qui s’y déroulent N/nous les regardons avec fierté comme si N/nous la vivions N/nous mêmes. Un vrai partage.
    Et non!! L’ apparence et la critique de la personne ne sont pas dans la bouche de chacun.
    Je n’ai jamais été aussi épanouie que d’assister à ces soirée.
    Alors que Valérie se rassure la critique sur l’aspect physique ne sont que pour les personnes sans cerveau.
    Pas dans N/notre belle relation. Il n’y a que de belles choses. Et comme Vous le dites avec un dress code et l’envie pour chaque Maître de voir sa soumise comme il le désire.
    Il n’y a que le respect de chaque individu entre autre individu qui prône dans ces superbes soirée.
    Personne n’est parfait, minces, rondes, petites, grands…
    Le principal s’est d’être bien avec soi même.
    Je voulais apporter un petit témoignage pour y avoir assistée.
    Alors je dirais encore à cette personne. N’hésitez pas à y aller avec votre Maitre et vivez V/votre relation de la manière que V/vous avez choisi et soyez V/vous même.
    Du moment où V/vous êtes bien avec V/vous mêmes c’est le principal.
    Une toute petite goutte d’eau qui pourra peut être rassurer cette personne.

    Maitre et moi même Vous présentent Maitre Eros Power ainsi qu’à esclave lina N/nos respects

    Affectueusement

    Sarah-lee

  2. Bonjour à Vous,
    Un sujet qui me touche particulièrement car même si N/notre désir le plus cher est de rencontrer et même participer à des soirées BDSM, mes réticences et mes difficultés à accepter mon apparence physique sont un véritable frein aux vœux de mon Maître 🙁
    Il s’est même rendu seul à un Munch organisé dernièrement mais m’a dit que pour le prochain, Il me voudra à ses côtés. J’aurais plutôt tendance à me considérer comme une caricature des magnifiques photos que l’on trouve un peu partout sur le net et pourtant mon Maître adore me prendre en photos mais j’évite de les regarder…
    Bien à V/vous

    • Bonjour Thysminia, je me permets de vous répondre ici, la dictature de l’apparence est un fléau dans notre société occidentale.
      Bon je ne suis pas certaine que le jour où N/nous irons à une soirée je serai prête à me dénuder devant d’autres personnes, un ou deux petits bouts de chiffon seront les bienvenus !!!
      Sinon j’ai consulté sur ce site un article très intéressant de Monsieur Eros Power en date du 29 octobre 2012 : Sadomasochisme et modifications corporelles, avec un lien conduisant au site de Gilles Berquet, vous y trouverez des photos remarquables, une vision différente du corps des femmes, de ce que l’on a l’habitude de voir ici et là.
      Bon dimanche à V/vous.

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here