Une personne soumise ou un ou une esclave novice qui s’oppose fréquemment à la personne dominante est souvent difficile à vivre. C’est épuisant pour le Maitre ou la Maitresse. Il existe des personnes qui se disent ainsi soumise rebelle. Cela n’en est pas moins épuisant.

La confiance est la base de la relation. Une personne soumise qui doute du Maitre ou de la Maitresse pour la dominer est une personne qui doute de la relation.

Si le Maitre ou la Maitresse l’accepte alors la relation n’est pas une relation D/s et encore moins une relation Maitre / esclave. C’est une banale relation de lutte de pouvoir comme on en voit tant et partout et ce ne sont pas quelques séances bdsm qui feront croire à n’importe qui que cette relation est de type D/s. À moins de jouer sur les mots et encore et encore contester l’évidence.

Une relation D/s est basée sur la confiance et l’estime mutuelle. La conscience de l’effort indispensable au maintien de la qualité de la relation est primordiale et partagée. Non, l’ironie, le sarcasme, la moquerie n’y ont pas leur place. En aucun cas.

Jouer avec l’autorité de la personne Dominante ou lui manquer de respect c’est nier ou renier son consentement à se soumettre. Tout ce que dit ou fait la personne soumise en contradiction avec son consentement est nuisible à la relation et détruit la confiance que le Maitre ou la Maitresse peut avoir en elle.

Quel respect peut-on avoir envers quelqu’un qui ne respecte pas ses engagements. Le consentement est un engagement. Et ce n’est pas jouer que de manquer de respect au Maitre : c’est renier son engagement à se soumettre. Le Maitre ou la Maitresse qui accepte cela n’est déjà plus un Maitre ou une Maitresse (mais l’a-t-il ou l’a-t-elle déjà été ?).

L’inverse est tout aussi vrai. Quel respect peut avoir la personne soumise pour un Maitre qui se moque de la soumission de la soumise, qui, avec ironie ou sarcasme, pointe uniquement ses défauts pour se valoriser ? Aucun. Ce Maitre n’est pas un Maitre, mais un manipulateur dangereux.

Aucun respect = aucune relation D/s.

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour Monsieur.
    Je pense qu’effectivement une relation M/e ou M/s ne peut être en aucun cas un « jeu » lié aux rapports de force.
    Le consentement en lui même signe l’accord de la personne esclave ou soumise à être dominée dans le cadre défini par les deux partenaires au départ. C’est un manquement à la parole donnée que de contester tel ou tel ordre édicté par le Maître, cela remet en cause la réalité de ce qui existe au niveau de la relation et tout s’effondre comme un château de carte soufflé par un courant d’air.
    Ne pas être dans l’illusion mais dans la vérité, et être vrai c’est savoir dire à l’A/autre dans quel genre de relation on est prêt à s’impliquer, même si ce n’est que dans certains domaines de la vie. L’épanouissement et la paix des D/deux sont à ce prix.
    Bonne journée … et pour obéir aux ordres de mon Maître (sourires) je vais de ce pas me rendre au jardin nettoyer les bordures tout en profitant du soleil.
    dame de C.

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here