SENSEÏ et moi venons de lire « Les Chasseurs de Gor »…

Couverture de l’édition originale de 1974

C’est le second opus sur les 33 de la série de John Norman que N/nous lisons, après « Les esclaves de Gor ».

J’avoue que j’avais oublié le monde de Gor et surtout la place des femmes et des esclaves… je vais d’ailleurs relire « Les esclaves de Gor » prochainement…

Ce livre, « Les chasseurs de Gor » est avant tout un livre d’aventures. Assez captivant je dois le dire puisque plusieurs soirs d’affilé j’ai du me forcer pour le lâcher et éteindre à 22h30, l’heure maximum autorisée par SENSEÏ.

Bon la traduction N/nous semble un peu bâclée au vu des répétition dans le texte… Mais au final ça n’est pas si dérangeant, une fois que l’action à démarré…

Ce texte, considéré comme majeur dans le milieu BDsM et D/s dans les pays anglo-saxons, n’est pour les éditeurs français « que » de la SF, style mineur face à la grande littérature qui remporte le Goncourt et autre prix de bobos…

Bref, il semble que la totalité des 33 volumes n’est même pas publié en français, les volumes sont rares à trouver ou alors cher… 75euros pour un livre de poche… ouchie…

Mais revenons au monde Gor et surtout à la façon dont les esclaves sont traités sur Gor… esclaves féminines pour la grande majorité…

Les femmes sur Gor sont reconnues comme ce qu’elles sont, plus faibles que les hommes physiquement parlant tout du moins… Ce qui n’enlève en rien à leurs qualités intellectuelles ou imaginatives…

D’ailleurs une esclave plus belle mais moins intelligente se vendra moins cher qu’une un peu moins belle mais intelligente… 

je pense que certaine féministe aujourd’hui qui prônent l’égalité s’étoufferaient en me lisant… Mais reconnaissons le, physiquement nous sommes moins fortes que les hommes…

Les femmes sont aussi reconnues dans leur valeur sexuelle, nées pour apporter du plaisir aux hommes…

Attention cela ne veut pas dire qu’elle n’en prennent pas aussi, bien au contraire… Un bon Maître goréen est un Maître qui sait révéler à son esclave toute sa sensualité, toute sa féminité, tout son pouvoir sexuel…

Un bon Maître goréen sait s’occuper de ses esclaves…Les faire progresser, les entretenir…

Attention, toutes les femmes ne sont pas esclaves et il existe des femmes libres soit de haute caste soit des hors la loi qui vivent loin des hommes. Ces femmes libres peuvent contracter une union avec un homme qu’elles aiment et qui les aiment en retour. Une sorte de mariage renouvelé tous les ans cependant.

Mais sur Gor les femmes libres ont peu ou pas de sexualité contrairement aux esclaves qui, même si elles font les tâches subalternes comme la cuisine ou la couture, servent aussi aux plaisirs des hommes… En effet les Maîtres doivent utiliser leurs esclaves pour les « entretenir » et donc sont moins enclin à avoir des relations sexuelles d’amour… Le Compagnonnage se fait donc sur d’autre rapport…

Enfin, il existe aussi des hommes esclaves souvent capturés par des femmes libres d’ailleurs, qui peuvent le cas échéant, servir une femme libre de haute caste pour ses plaisirs personnels… pendant que son Compagnon s’occupe de ses esclaves… ^-^

Alors je sais que les chroniques de Gor ont été controversées déjà par les féministes… Forcément la série à commencé en 1966 et s’est continuée dans les années 70, autant dire pas vraiment l’époque la plus propice.

De plus, cette utilisation de l’esclavage majoritairement féminin en fait un soit disant « manuel » de BDsM… Non mais sans rigoler, celui qui a pondu ça devait ne vraiment rien connaître au BDsM…

En effet, les esclaves ne sont jamais frappées pour le plaisir mais seulement pour être punie lors de désobéissance ou insolence…

Certes elles sont marquées au fer rouge, bon d’accord, on trouve cette pratique du marquage dans le BDsM…

Pour le reste, vraiment je ne vois aucune pratique sado-masochiste sur Gor…

Bien sur, il en va de la psychologie de l’esclave, modelée par le Maître et ses actes… Certes, cela se produit aussi dans le D/s (plus que dans le BDsM, je distingue l’un et l’autre)… mais justement je ne vois pas en quoi ce livre est un pamphlet pro-sado-masochisme ou pro-bondage..?

De la à lire que ces livres pourraient emmener à des dérives sectaires… Waw !!! les gens vont vraiment loin… (oui oui j’ai lu ça sur la page wikipedia des chroniques de Gor et aussi sur celle de la culture goréenne)

Bref… /nous aimons beaucoup ces livres et N/nous les recherchons donc…

je ne pourrais donc que V/vous les conseiller…

j’aime (et je pense que SENSEÏ approuve) la façon dont ils me replace dans ma soumission, me font y réfléchir et analyser mes actes et positionnements au quotidien…

Cependant, j’en parlerai plus avant dans un second post… d’où le partie I du titre…

En attendant la semaine prochaine…
Kisses
c!

Crédit Photo : ce site une mine sur la séries

PARTAGER
Article PrécédentConnected to people…
Article SuivantLe Comble…
esclaveclochette
Je fus esclave consentante durant 10 ans. j'ai publié ici régulièrement depuis des années mes hauts et mes bas (selon les ordres de mon Maitre) de ma vie d'esclave. Je suis une fée clochette.

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here