Sur ce sujet délicat j’ai écrit un texte, je l’avoue assez long.

Alors je vais V/vous soumettre déjà ce très beau texte qui incite à la réflexion et donne quelques pistes à explorer. Dans une relation D/s les deux partenaires étant dans une position inéquitable l’estime de soi revêt une importance capitale : s’aimer soi d’abord pour s’ouvrir car N/nous sommes créateurs de N/nos sentiments, de N/nos émotions et de N/nos freins. Il N/nous faut allumer N/notre petite lampe intérieure, l’attiser, la laisser s’épanouir et rayonner vers l’extérieur, s’étendre au monde, elle N/nous reviendra chargée d’Amour.

Que d’interprétations N/nous pouvons donner à ce joli mot : Amour… il refait surface régulièrement sur les sites BDSM ou autres. Aussi avant d’entamer une relation en 24/7 la prudence s’impose. Un Maître expérimenté aura une vision précise par rapport à Son vécu, Ses expériences passées, Ses besoins. Il sera d’autant plus sincère et vigilant face à une postulante soumise/esclave qui débute. Il exposera clairement Ses attentes au cours des échanges. Il permettra à la novice de s’exprimer sur son ressenti par rapport à elle même, son degré de maturité affective, son estime de soi.

Pour vivre une relation saine il faut que chacun soit capable d’identifier quel sorte d’Amour I/il propose à l’A/autre : savoir si l’Amour pour l’A/autre rejoint l’A/amour pour soi dans un processus créatif et ouvert.

Je V/vous laisse prendre ou reprendre connaissance de ce texte écrit par Kim McMillen, diffusé et connu grâce à Charlie Chaplin.

Le jour où je me suis vraiment aimé, j’ai compris qu’en toutes circonstances, j’étais à la bonne place, au bon moment, et alors j’ai pu me détendre. Aujourd’hui je sais que ça s’appelle…ESTIME DE SOI.

Le jour où je me suis vraiment aimé, j’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle n’étaient rien d’autre qu’un signal quand je vais à l’encontre de mes convictions. Aujourd’hui je sais que ça s’appelle…AUTHENTICITE.

Le jour où je me suis vraiment aimé, j’ai cessé de vouloir une vie différente et j’ai commencé à voir que tout ce qui m’arrive contribue à ma croissance personnelle. Aujourd’hui je sais que ça s’appelle…MATURITE.

Le jour où je me suis vraiment aimé, j’ai commencé à percevoir l’abus dans le fait de forcer une situation ou une personne dans le seul but d’obtenir ce que je veux, sachant très bien que ni la personne ni moi-même ne sommes prêts et que ce n’est pas le moment. Aujourd’hui je sais que ça s’appelle… RESPECT.

Le jour où je me suis vraiment aimé, j’ai commencé à me libérer de tout ce qui ne m’était pas salutaire, personnes, situations, tout se qui baissait mon énergie. Au début ma raison appelait ça de l’égoïsme. Aujourd’hui je sais que ça s’appelle…AMOUR PROPRE.

Le jour où je me suis vraiment aimé, j’ai cessé d’avoir peur du temps libre et j’ai arrêté de faire de grands plans, j’ai abandonné les méga-projets du futur. Aujourd’hui je fais ce qui est correct, ce que j’aime, quand ça me plait, à mon rythme. Aujourd’hui je sais que ça s’appelle…SIMPLICITE.

Le jour où je me suis vraiment aimé, j’ai cessé de chercher à avoir toujours raison et me suis rendu compte de toutes les fois où je me suis trompé. Aujourd’hui j’ai découvert…L’HUMILITE.

Le jour où je me suis vraiment aimé, j’ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l’avenir. Aujourd’hui je vis au présent, là où toute la vie se passe. Aujourd’hui je vis une seule journée à la fois et ça s’appelle…PLENITUDE.

Le jour où je me suis vraiment aimé, j’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir. Mais si je la mets au service de mon coeur, elle devient une alliée très précieuse. Tout ceci est…SAVOIR VIVRE.

Nous ne devons pas avoir peur de nous regarder en face.                                                       Du chaos naissent les étoiles…Aujourd’hui je sais que ça s’appelle…LA VIE.

Un texte dont N/nous pouvons tirer profit, qui N/nous révèle que N/nous aimer N/nous guérira de N/nos conflits intérieurs et N/nous rendra heureux. Il est donc bon de renforcer N/notre estime de soi. Celle ci est fluctuante au cours de N/notre vie et il se peut qu’en la renforçant des situations jusque là acceptées ne N/nous paraissent plus vivables car N/notre évolution intérieure, N/notre meilleure connaissance de N/nous mêmes nous donnent la possibilité de régler N/nos problèmes et N/nous libèrent.

estimedesoi1-2Oui si N/nous N/nous aimons N/nous aurons de l’Amour à partager librement. Les choix s’imposeront d’eux-mêmes, étant capables de faire la différence entre ce que N/nous désirons et ce que N/nous est nécessaire pour accéder à N/notre plénitude personnelle. C’est agir en accord avec soi-même et justement mon prochain article s’intitule : S’aimer soi-même  dans les relations D/s.

2 COMMENTAIRES

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here