Bonjour à T/tous,

Ces derniers temps, j’ai eu l’occasion d’expliquer à des personnes vanilles (donc ne connaissant pas le monde bdsm) que j’étais une esclave. Peut être que des lecteurs sont aussi dans ce cas, c’est pourquoi Maître a accepté que je fasse un post là dessus.

Tout d’abord le BDSM, qu’est ce que c’est ?
Bondage, Domination/soumission, sadomasochisme.
Alors le bondage a pour définition initiale la servitude, l’esclavage. Cependant, beaucoup l’assimilent à la pratique du bondage américain qui consiste à attacher (corde, menottes, etc.).
Les relations de Domination/soumission (D/s) correspondent au fait qu’un Dominant ait le pouvoir sur un dominé. Cela peut être pratiqué de façon ponctuelle ou permanente. Pour ma part, je suis l’esclave de SENSEÏ 24h/24, 7j/7. C’est ce que j’ai choisi et pour ceux qui me suivent, c’est ce à quoi je rêvais depuis longtemps. Il existe aussi des personnes qui aiment dominer et être dominées, dans ce cas-là on les appelle « Switch ». Certains voient cela comme un jeu et je le respecte. Pour ma part, switcher est impossible parce qu’être esclave c’est vivre en pleine conscience de ma nature.

Le Sadomasochisme (SM) est le plaisir lié à la douleur. Un Sadique aime infliger de la douleur quand un Masochiste aime la recevoir.
Il faut savoir que l’on peut vivre le SM sans vivre de D/s et inversement.
Être esclave consentante qu’est ce que c’est ?
Alors je pense sincèrement qu’il y a autant de relations Maître/esclave que de vision d’une esclave consentante. je vais donc donner mon avis par rapport à ce que je vis. Être esclave est pour moi possible que si l’on vit avec la personne. Pour ceux qui connaissent le safeword (mot de sécurité permettant d’arrêter une séance), je n’en ai pas. Déjà parce que la confiance est plus utile qu’un safeword et ensuite parce que je n’ai pas le droit de dire non.

Maître me dresse depuis deux ans en m’apprenant à Le servir et à Lui obéir. Depuis le 31 décembre 2016, j’ai formulé mes vœux définitifs pour Le servir jusqu’à la fin de Sa vie. Il m’a ainsi passé d’esclave novice à mature et je lui ai offert mon reste de liberté de choix quant au travail ou à ma famille.

C’est donc heureuse et épanouie que je vis aujourd’hui. j’ai des amis que je peux voir avec ou sans mon Maître, selon ce qu’Il décide. Il possède ma carte bleue, décide des moindres dépenses, mais ne me prive de rien. j’ai appris à connaître la personne que je suis vraiment au fond de moi même et je n’ai pas honte de dire que je m’aime et que je suis fière de ce que je suis devenue, aussi grâce à Lui.

ma vie est rythmée de règles : pas de pantalons, tenir la maison propre et rangée, demander l’autorisation pour surfer sur internet, m’agenouiller si je dois Lui demander quelque chose, etc. Et c’est aussi en Lui ayant donné le contrôle sur tout cela que j’arrive à faire taire mon mental et être plus sereine en moi même.

Et quoiqu’il arrive, quoique vous en pensez, si vous êtes attirés par tout ceci, n’ayez ni honte ni crainte, c’est de votre vie dont il s’agit, personne ne la vivra à votre place !

Voilà, les commentaires sont ouverts, posez des questions si vous le souhaitez !

7 COMMENTAIRES

  1. On ne peut qu’admirer une si sereine certitude d’être à sa juste place, surtout chez une personne si jeune. Je vous souhaite de longues et belles années auprès de votre Maître.

  2. Lina, je pense que l’essentiel de ton texte se trouve dans l’avant dernier paragraphe.

    Avant de sauter le pas et de commencer ma vie active de soumis, j’ai beaucoup hésité puis comme toi, je me suis dit qu’on ne vit qu’une fois et donc qu’il ne faut pas mourir avec des remords.
    Je ne suis pas esclave mais je comprends et respecte ton statut.

    Je prends énormément de plaisir chaque fois qu’une Maîtresse (la vie m’a malheureusement amené à devoir en changer) me soumet et me fait découvrir des chemins différents menant au plaisir et me permettant de me remettre entièrement à elle. La souffrance judicieusement amenée et la soumission en générale ou encore l’exhibitionnisme m’ont offert des jouissances que je n’aurais pas connu dans ma vie vanille.

  3. Bonsoir à toi…
    j’ai été soumis et domestique un temps. Puis Ma Maîtresse m’a laissé. Aujourd’hui je vis chaque jour en espérant qu’ Elle me reprenne. Je devais signer un contrat d’appartenance, devenir sa propriété. Je rêve d’être à Elle, esclave oui ! Elle est en couple, je n’ai donc aucune autre vision de ma place auprès d’elle

  4. Je veux juste lui appartenir, la servir selon ses désirs. Et être à ses pieds autant qu’ Elle le souhaite.
    Je te comprends donc parfaitement.
    Tu as bcp de chance d’avoir trouvé ton Maître. Sois heureuse dans ta voie. Bien à toi.

  5. Bonjour,
    C’est avec grand plaisir que j’ai lu la présentation d’esclavelina. Je m’y retrouve sur beaucoup de points.
    tout d’abord, une brève présentation. Je suis en Lien depuis bientôt 5 mois. En couple tous les 2, chacun de notre côté, avec des 100 % vanille, ce besoin si puissant de vivre ce qui est notre vraie nature nous a poussé dans la recherche de l’autre.
    Très vite, nous nous sommes reconnus, nous savions qu’il était Lui et que j’étais Elle, 2 moitiés d’un tout.
    Au fil de notre Lien, nous nous sommes découverts et nous construisons peu à peu notre relation.
    J’ai réalisé hier que j’avais une attitude d’esclave à son égard. Je ne peux rien faire, que ce soit dans ma vie quotidienne, professionnelle ou sociale ou dans ma relation avec lui, sans lui en avoir parlé et avoir son aval sur mes actes.
    Maintenant, j’aimerais apporter mon témoignage, ou plus exactement les contradictions que j’ai soulevées.
    tout d’abord, on est d’accord pour dire qu’on ne s’improvise pas soumise, on l’est au plus profond de soi même, ou pas. Mon statut d’esclave ne va pas jusqu’à laisser ma carte bleue ou le choix de voir ou non mes amis, pour la seule et unique raison que, ne vivant pas en couple, cela n’est pas réalisable.
    Je lui suis totalement dévouée et je lui appartiens corps et âme.
    Mais, j’ai aussi un soumis, car oui, je suis switch. Je ne le savais pas, c’est mon Maître qui a relevé cette prédisposition chez moi. Il m’a offert un soumis et je me suis aperçue que j’aimais dominer aussi et que j’en avais les qualités. Mon Maître dit qu’étant une bonne soumise, je mets mon expérience en application sur mon soumis et c’est ce qui fait de moi une bonne Maîtresse.
    Le choix de mon soumis est strictement approuvé et validé par mon Maître. Il se réserve le droit d’intervenir dans ma façon de diriger mon soumis, il est le Maître absolu de mon soumis.
    Alors oui je pense que l’on peut être esclave et switch, car c’est avec une grande sincérité que je vis ces 2 relations. Mon soumis sait que mon Maître aura toujours la priorité. S’il venait à me retirer le droit d’exercer ma domination sur mon soumis, je le ferais sans la moindre hésitation.
    Un autre point m’interpelle. esclavelina pense qu’une esclave ne peut pas être si elle ne vit pas au quotidien avec son Maître. Là encore je ne suis pas d’accord. Bien sûr, nous ne pouvons pas aller aussi loin que nous le souhaiterions, mais mon statut d’esclave, je le revendique haut et fort, car ce n’est pas les faits et gestes qui lui donnent sa légitimité, mais l’état d’esprit et c’est celui-là même qui induit les actes.
    J’ai un tournant à faire dans ma vie professionnelle. Je lui en parlerai et c’est lui qui m’orientera vers le choix qui sera le mieux pour moi… et je m’y conformerai.
    Tout, absolument tout, ce qui se passe dans ma vie lui est rapporté et il dirige ma vie au quotidien, même à distance.
    Là où je suis absolument d’accord avec tous les messages de ce sujet, c’est qu’il n’y a pas une seule et unique façon de vivre sa relation D/s, elle est propre à chacun d’entre nous et se construit en fonction des désirs du Maître pour lui et sa soumise, en tenant compte de la personnalité de chacun.
    C’est en tout cas ainsi que je vois les choses.
    Je vous remercie de m’avoir lu et de m’avoir permis d’exprimer par des mots l’expérience merveilleuse que je vis au quotidien depuis que je me suis découverte, depuis que j’assume enfin ce que je suis réellement.

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

cinq × 4 =