Bonjour à T/tous,
Déjà dans la vie de tous les jours, les amis se comptent sur le doigt d’une main. Est-ce de la naïveté de jeunesse de croire que dans le BDSM ce pourrait être différent ? Aujourd’hui, j’en suis convaincue.

Quand on parle avec des personnes du milieu, on se sent plus à l’aise pour discuter librement. Nous parlons d’un sujet intime, ce qui crée des liens et pousse à la confidence. j’ai eu plusieurs personnes que je considérais comme des amies dans le milieu et j’ai été assez stupéfaite.

Le jugement est partout. Malgré le fait que l’on vive une « sexualité hors norme », beaucoup veulent imposer leurs normes. Un(e) soumis(e) c’est ceci, une esclave c’est cela. Avoir plusieurs soumis(e)s/esclaves ce n’est pas possibles, etc. Pour ma part, je pense que la seule vérité est de vivre ce qui nous plait et nous rend heureux.

Pour ma part, que ça plaise ou non, la vie que je souhaite, la vie qui me rend heureuse est celle que je vis en étant l’esclave mature que mon Maître asservit de jour en jour. Quand je vois à quel point les personnes sont médisantes, cela me choque… Encore une fois, si l’on n’est pas capable de s’aimer alors l’amour pour autrui n’y pensons même pas…

Comme le dit si bien le proverbe (dont je n’ai pas trouvé la source) : «Méfie-toi des gens qui disent du mal des autres, ils en disent autant de toi lorsque tu as le dos tourné».
Cela concerne aussi les anecdotes dont on se sert d’exemple pour témoigner, les prénoms, pseudos de(s) personne(s) concernée(s) est INUTILE !

Bref aujourd’hui, je continue de publier ici déjà parce que je m’y suis engagée et que c’est toujours important de tenir ses engagements. Enfin pour ceux qui se respectent… Ensuite, parce que j’en ai reçu l’ordre et enfin car je pense avoir encore plein à offrir au monde et que mes articles peuvent aider. Cependant, je ne publie plus sur facebook et ne discute plus avec grand monde. je préfère rester dans mon coin, vivre ce que j’ai à vivre et laisser toutes ces médisances loin de moi.

Désormais, sachez que si V/vous désirez entrer en contact avec mon Maître où moi, respectez la « NO DRAMA ZONE », il y a tellement de belles choses dans ce monde, pourquoi se pourrir la vie ? Enfin, N/nous ce n’est pas la voie que l’on a choisi !

Bonne semaine

 

PS/ photo : un magnifique anniversaire entre amis 😉

2 COMMENTAIRES

  1. Merci pour tous vos partages Lina,
    J’ai aussi été stupéfaite et naïve en pensant que les personnes venant du monde du BDSM seraient moins emprunt à juger autrui… Hors ce n’est évidement pas toujours le cas, la communauté BDSM est représentative de ce que l’on peut trouver dans le monde vanille.
    Une personne médisante ou jalouse ne le sera pas moins dans notre monde.
    Je vous trouve d’autant plus courageuse de continuer à nous faire partager vos expériences et votre vie auprès de votre Maître.
    Bonne soirée

  2. Lina, je partage ta vision des choses.
    Pour moi, l’amitié et le partage sont importants que ce soit dans la vie en général ou dans la sexualité.

    Comme toi, j’ai cru à certains moments que la sexualité un peu « alternative » que nous vivons nous a rendu plus proches des gens qui la pratiquent aussi. J’ai eu des déceptions mais aussi de belles rencontres et c’est surtout celles-là que je retiens.

    J’aime échanger sur ma sexualité et c’est pourquoi je continue à publier des textes sur ce site et ailleurs , trop peu souvent malheureusement alors que j’ai envie d’exprimer plein de choses mais le temps me manque surtout actuellement.

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here