Ce week-end, N/Nous étions à Paris pour que mon Maître ErosPower donne une conférence sur son Livre « Dressage d’un/une esclave consentant(e) ».

Ce week-end, N/nous en avons rêvé longtemps. Comme il ne N/nous est pas facile de N/nous libérer en soirée pour raison familiale, forcément, N/nous avions de grandes attentes…

Le samedi fut une journée parfaite…

Arrivé sur Paris, découvrir notre hôtel au cœur du Marais, dans une bâtisse datant de la St Barthélémy… Peut être que Catherine de Médicis a effleuré la rampe d’escalier comme je l’ai fait !!!

Comme la route est longue de chez N/nous, après m’avoir utilisée, SENSEÏ a fait une petite sieste, j’ai lu.

Puis N/nous sommes sortis N/nous promener dans les vieilles rues… Jusqu’à la rue des Rosiers où nous avons trouvé et mangé un fallafel… Au même endroit qu’il y a presque 9 ans pour N/notre premier week-end D/s…

Oui, il y a 9 ans, SENSEÏ m’avais rejoint à Paris où j’étais en stage, N/nos pérégrinations N/nous avaient entrainés dans cette rue, à prendre un fallafel pour le manger en marchant vers la place des Vosges… Là un quatuor à cordes jouait du Bach si mes souvenirs sont bons… Et une fine pluie c’est mise à tomber alors que N/nous étions sur un banc enlacés…

Oui c’est digne d’une scène de film quand on y pense… pour des gens d’image c’est pas mal réussi !!! ^_^

C’est fou comme ce moment, rappelant l’autre 9 ans plus tôt N/nous a fait du bien…

Ensuite, après N/nous être préparés, N/nous N/nous sommes rendus au club L’Escarpin où se tenait la soirée.

C’est un très chouette endroit, petit, cosy mais avec un vrai potentiel de pratique… Une petite salle en haut et un grand espace en bas avec des rideaux pour plus d’intimité si besoin, le tout bien équipé.

Autre chose vraiment agréable, le club n’accepte que 30 personnes maximum il me semble.

Il se trouve que cette soirée était organisée par le chapitre de Paris de l’Anneau de Justine… Ce qui prévoit aussi des gens de qualité tout de même… Et comme c’est sur réservation, le nombre d’homme seul est limité aussi…

je n’ai rien contre les hommes seuls, mais j’en ai vu beaucoup rester dans un coin à « matter » et ne rien faire de plus… même pas discuter dans l’espace de convivialité qu’est le bar… Ces gens là n’ont que très peu d’intérêt à mes yeux dans une soirée réservée en priorité aux couples D/s…

La conférence était très chouette… à un moment, je me suis retrouvée en « transe », j’écoutais la voix de mon Maître sans en saisir les paroles et je flottais… j’ai bien failli oublier de changer de panneau… (je tiens les panneaux qui annoncent les titres des chapitres).

Ensuite, N/nous avons pratiqués et partagés de beaux moments avec des gens charmants…

Dois-je décrire ce que mon Maître m’a fait?

Beaucoup de fessées à mains nue, avec des cravaches, des paddles, du martinet… Et puis du fouet plat comme j’aime… sur le dos aussi j’aime vraiment ça…

Il m’a posé des pinces à linges en bois sur les seins et j’ai de belles marques bleues… c’est très joli… La sensations était montante sans discontinuer… de plus en plus forte jusqu’à ce qu’IL les enlève… ça m’a semblé pas comme d’habitude, où la douleur se calme et revient fulgurante au retrait…

Bref c’était très bon…

j’ai aussi assisté à une séance de fouet snake sur une amie proche et WAW !!! très beau d’assister à ce partage…

Celles et ceux qui pensent que le BDSM n’est pas sain devrait regarder ce genre de chose…

Vers la fin, mon Maître ErosPower a voulu me refaire une séance, j’en voulais aussi mais mon corps n’en pouvait plus… Difficile de vouloir et de sentir son corps dans le refus…

Il me faut gagner en physique pour être plus endurante c’est clair… cette semaine, je reprend le sport !!!

N/nous sommes rentré à 3h du matin, bien fatigué mais HEUREUX !!!

Le dimanche, mon Maître avait accepté de faire des choses dont j’avais envie depuis longtemps…

ça c’est avéré être un flop total, N/nous avons perdu N/notre temps et cela a créé des tension entre N/nous…

je rêvais de l’exposition « Tatoueurs Tatoués » au musée du Quai Branly, je vous la déconseille grandement…

Ce musée est une escroquerie et le combat des gens du Palais de Chaillot au moment de sa fermeture et du transfert des collections en est la preuve la plus forte…

Il n’y a dans cette expo, aucune muséographie, aucune réflexion, ce n’est qu’un amas d’images et d’objets, classé par pays/régions sans aucune réflexion voir même explication par moment…

En gros, c’est les gens tatouaient comme ci ou comme ça (avec présentation des outils). Le tatouage se faisait pour telle ou telle raison (criminel, pouvoir shamanique, etc)… MAIS jamais on explique un motif, on met du sens derrière le graphisme…

Pourtant il y a des choses à dire, rien que sur les tatouages de marins… l’ancre, l’hirondelle, la toile d’araignée, etc.

Bref déçue d’avoir dépensé 18€ pour voir ça !!!

Ensuite on a perdu N/notre temps pour tenter de manger au « camion qui fume », foodtruck de burger de folie mais avec 40min d’attente on ne pouvait plus se le permettre…

Pour finir avec 2h de bouchons pour sortir de Paris parce que :

  1. 10 000 parisiens faisaient du roller en partant de la place de la Bastille. Pas de bol on est arrivé pile au moment de leur départ et il a bien fallu les laisser passer, hu hu… 
  2. Boulevard d’Italie ça ne circulait que sur 1 voie parce que les gars rangeaient le marché
  3. Porte d’Italie, les incivilités ont bloqué le rond point… une jolie gendarme black jouait du sifflet quand N/nous avons enfin pu y arriver… 

De quoi N/nous dégouter de Paris, j V/vous le dis !!! On est VRAIMENT bien dans N/notre campagne !!! ^_^

Cependant, je vais arrêter de râler, N/nous étions heureux de N/notre week-end… Et comme on apprend de N/nos erreurs, on ne nous y reprendra pas à vouloir faire N/nos touristes (et surtout sans que mon Maitre valide mes choix)…

La semaine commence toute en courbatures mais aussi dans un flottement de l’esprit encore dû aux plaisirs du samedi… se sentir à sa place tout simplement…

Belle semaine à V/vous…
Kisses
c!

Crédit Photo : Bambi à Paris

PARTAGER
Article PrécédentLibérée…
Article SuivantMa servitude me profite
esclaveclochette
Je fus esclave consentante durant 10 ans. j'ai publié ici régulièrement depuis des années mes hauts et mes bas (selon les ordres de mon Maitre) de ma vie d'esclave. Je suis une fée clochette.

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here