je constate depuis quelques temps, et cela va aussi avec le fait que mon Maître développe mes amitiés, que la communauté recèle des gens de mon âge et plus jeunes même.

prelude-kiss1

c’est déjà agréable parce que je me souviens bien de mes premières soirées, à 22 ans où parfois je me retrouvais entourée de gens entre 50 et 70 ans, me sentant comme de la chair fraiche…

Entendons N/nous bien, je prend plaisir à être avec des gens plus vieux que moi depuis toujours. A l’adolescence déjà je préférais les week-end avec les amis de mes parents à parler culture et politique, qu’avec mes potes à boire et danser.

Cependant, j’apprécie vraiment aujourd’hui trouver des gens de ma génération (ou plus jeunes) qui ont les même désirs que moi et qui sont dans mon monde…

Et comme N/nous sommes jeunes, forcément N/nous voulons le refaire ce monde… hahaha…

Bien sûr parler de la jeune génération c’est aussi soulever le conflit avec l’ancienne… qui se porte souvent sur l’organisation des soirées avant de se porter sur les pratiques…

je ne veux pas jeter de l’huile sur le feu… Ce serait stérile.

Par contre, comme dans tout conflit générationnel, le dialogue est assez fermé d’un côté et il n’est pas facile pour N/nous, les jeunes de N/nous faire entendre…

Et le soucis avec les jeune, c’est qu’il ne veulent pas attendre d’être vieux pour faire les choses comme bon leur semble.

Alors voilà, N/nous sommes déjà plusieurs à réfléchir à faire différemment, à initier des projets, à tenter…

Et heureusement, N/nous avons aussi l’appui de gens un peu plus vieux mais qui écoutent et entendent N/nos idées à leur juste valeur… sans rentrer dans un conflit de pouvoir mais juste dans un soucis d’amélioration…

Animer une communauté, faire vibrer les gens avec ce qui N/nous occupe est quelques chose d’important et de sensible…

Parler aux nouveaux arrivants et même au futurs qui ne le savent pas encore c’est aussi se mettre à l’écoute de l’air du temps et promouvoir un BDsM de valeur.

Parmi les nombreuses discussions que N/nous avons eu, il y a notamment la rédaction de règles de sécurité pour personnes en recherche… Afin d’éviter au maximum les cas déplorables vécus par certain(e)s…

Voilà la nouvelle génération, celle qui a entre 20 et 35 ans, celle qui a sait utiliser un cloud pour stocker de la musique et son smartphone comme une 3ème main, celle là commence à vouloir sa place sur la scène, non pas en faisant tomber les papi en cuir des années 60 mais bien juste à côté, pour pratiquer avec eux, apprendre de leur expérience tout en écoutant autre chose qu’Era…

Le 7 juin aura lieu une soirée d’un nouveau type… et j’ai hâte d’y être…

Kisses

c!

Crédit Photo : Prelude to a Kiss

2 COMMENTAIRES

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here