J’ai parmi mes amis un garçon charmant très concret… Il se trouve qu’il a cette incroyable aptitude à arréter le feu… Oui désormais dans tous les services des grands brulés des hôpitaux de telles personnes interviennent… Personne ne sait comment ça fonctionne, le fait est que cela fonctionne un point c’est tout… Cet ami qui ne croit ni aux fées, ni en l’énergie vitale, il a une sainte horreur de tout ce qui est ésotérique ou dans le genre… Et sincèrement, dans sa famille personne n’arrête le feu, personne ne lui a donné ça et puis voilà… Un jour il était ado, une jeune fille s’est ébouillantée devant lui et la seule chose à laquelle il a pensé c’est de passer la main dessus…Le personnel de l’hôpital, voyant la jeune fille sans souffrance lui a expliqué que oui cela existe et c’est une chance… Il a depuis cesser de s’interroger et il intervient de temps en temps à l’hôpital…

Ce qui m’a étonné et ne cesse de m’étonner dans cette histoire de vie n’est pas le phénomène, des choses étranges se produisent autour de nous chaque jour, mais bien ce que Jung a nommer la synchronicité…

En vérité ce qui m’a étonné et m’étonne encore c’est de l’entendre raconter comment la vie, toute sa vie, il a été en contact avec des gens brulés… Sincèrement, je bouge beaucoup, j’ai beaucoup bougé, voyagé, travaillé dans une foule de milieu très différents, tout le temps, et bien, des gens qui se brulent, si j’en ai rencontré un ou deux une fois c’est bien la seule… Lui, il ne se passe pas deux mois sans qu’il soit en contact avec des gens qui se brulent… Ca, ça m’étonne… Et ça me plait…. Je ne sais pas pourquoi mais j’aime constater cette synchronicité…

Alors…  De là, à la formation des Maitres D/s, je constate pour ma part en ce moment une synchronicité de bon aloi…

Je lis des blogs, des sites, des forums… De plus en plus riches et nombreux… Et je constate qu’il y a peu de témoignages de Maitres BDSM ou D/s… Et encore moins de témoignages de Maitres sur le parcours qu’ils ou elles (c’est valable aussi pour les Maitresse) ont accomplis jusqu’au jour où ils ou elles se sont senti Maitre ou Maitresse… Oh, attention je ne vous parle pas d’untel ou d’unetelle qui se répand en histoires de comment j’ai dressée cette petite bourgeoise ou comment je le puni en lui faisant porter des couches sous son costume de banquier…

Non, je parle de « comment je me sens Maitre ou Maitresse au fil de ma ou de mes relations D/s« …

Il se trouve qu’au cours de toutes ces années, je remarque que mes rencontres à cet égard ce sont accélérées… En qualité et en quantité…. Quelques anecdotes sordides de Maitres enfermés en eux même que l’on peut qualifier de dangereux, oui, ils le sont montrent que le coté obscur est bien là… Mais on ne guérit personne contre son gré… Et puis de belles conversations sur le sujet avec des Maitres et Maitresses conscients et responsables, chacun à un degré différent d’implication, m’ont aussi bien nourri et continue de le faire… Evidemment, pour les uns comme pour les autres, comme pour moi, la route n’est pas toute droite…

En la connaissance de soi gît le désir d’être meilleur… Alors oui, ce sont généralement des propos que l’on attribue au soumis ou à la soumise, à l’esclave… Ce désir d’être parfait qui jaillit des premières dépendances et que cadre le Maitre ou la Maitresse dans la durée…

Cependant, il y aurait comme une sorte d’omerta sur le parcours des Maitres et des Maitresses à être meilleur… Je parle d’omerta parce que c’est un fait, je le sais et je le vois (et puis j’ai un vrai savoir-expérience en psychologie relationnelle depuis longtemps), les Maitres et les Maitresses progressent au fil du temps et je le constate, s’améliorent lorsqu’ils et elles l’acceptent et en sont conscients… Mais chut, il ne faut pas en parler…

Il faut tout de même faire face aux difficultés, se remettre en question et guérir, oui, c’est certain, de nos blessures du passé pour vivre sereinement le présent..Particulièrement lorsqu’il est intense comme dans ce qui se joue en relation D/s…

Alors et j’en suis ravi, c’est ainsi que le hasard met sur ma route des couples que je sais pouvoir accompagner vers eux mêmes, à commencer par le Maitre ou la Maitresse qui est la personne avec qui je parle en priorité, la soumise ou le soumis trouvent en mon esclave la possibilité de dialoguer autour de l’expérience dont elle peut témoigner chaque jour….

Je parle là, des couples qui dialoguent avec moi, qui ne sont pas des joueurs qui passent d’une relation à une autre sans chercher plus qu’une satisfaction temporaire des désirs D/s… Je parle des personnes qui s’engagent même doucement à élaborer une relation durable, confiante, sincère, intense et enrichissante pour le Maitre ou la Maitresse comme pour l’esclave…

C’est plaisant de faire le bien quand on a les bons outils pour cela, et là finalement, oui je trouve assez pertinent que je mette à contribution mon expérience dans le domaine…. Je peux être très prolixe sur le sujet de la psychologie relationnelle (formation oblige), mais là n’est pas la question dans ce post…

La question est : je trouve qu’il est temps que l’on s’occupe des Maitres et des Maitresses des couples D/s établis pour durer… Non pas pour édicter des règles ou des statuts, des bons points ou des mauvais points mais bien pour montrer que toute inéquitable qu’elle soit, la relation Maitre esclave est une dynamique partagées par les deux parties.

PS/ Oui, je dois aussi prendre des Maitres et des Maitresses en photo 😉 – c’est prévu….

www.vivresm.com

2 COMMENTAIRES

  1. Je voulais justement écrire une note sur le fait que peu de Maîtres osent prendre la parole (j’ai tant de sujets notés qu’à force je n’écris plus rien)… Les blogs de soumises ou d’esclaves sont nombreux mais je trouve cela dommage que la voix des personnes dominantes reste silencieuse.
    Ces relations d’appartenance sont un vrai chemin de vie pour certains et les difficultés (liées à sa propre âme très souvent) méritent d’être partagées. Ca aide ou ça fait juste du bien peu importe…

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here