Quel que soit votre tempérament Dominant, il est bon de noter que la fessée est un moment simple et remarquable pour vous et votre esclave consentant(e).

Il vous faut y penser pour les raisons suivantes :

– la fessée se pratique à mains nues en tout lieu à l’abri des regards et des oreilles étrangères

– la fessée offre toujours un moment de détente pour l’esclave qui vit le moment avant sous-tension, le moment pendant dans l’abandon et le moment après dans la gratitude et la détente

– la fessée est à donner dès que possible lorsque votre esclave est tendue pour une raison ou pour une autre ou plus simplement pour vous faire un petit plaisir de Domination (même un petit plaisir qui deviendra grand)

– la position la plus commune, en travers des genoux, jupe relevée ou pantalon baissé, est une offrande remarquable (la fessée est toujours donnée fesses nues), la position debout avec les mains à plat sur le mur ou attachées autour d’un poteau ou d’un arbre est aussi à pratiquer. Dans ce cas l’autre main peut, au choix : tenir la gorge, presser les seins ou jouer avec la vulve

– il importe toujours de donner la fessée graduellement : les premiers coups sont toujours très doux et vont en augmentant jusqu’à ce que la paume de la main chauffe convenablement. Il est bon de tenir la première cadence au moins 5 mn le temps que les endorphines se libèrent. Puis faire une pause d’une minute avant de reprendre à un rythme plus soutenu avec une force libérée

– attachez lui les mains par les poignets sur le ventre ou bien entravez là solidement : votre plaisir sera proportionnel à son manque de liberté

– la fessée peut laisser s’écouler les plaisirs troubles de l’humiliation sans aucun risque

– la fessée est un plaisir simple et durable : la personne soumise, l’esclave apprécie et remercie toujours une fessée

– la fessée est revigorante et rassérénante, elle renouvelle dans l’instant, la sérénité du lien de Domination / soumission

N’oubliez jamais lorsque les circonstances s’y prêtent de fesser votre soumise, soumis ou esclave.

1 COMMENTAIRE

  1. Je suis bien d’accord, une bonne fessée est toujours un plaisir. En plus, avec le retour du beau temps, elle peut s’improviser dans la nature lors d’une ballade ou dans un endroit insolite.

    On peut aussi ajouter un peu de piment en la pratiquant sur le bacon d’une chambre d’hôtel en laissant ainsi le choix à la soumise de retenir ses gémissements ou au contraire de s’exprimer pour « évacuer » la douleur mais alors au risque d’attirer le regard des voisins. Personnellement, j’aime beaucoup jouer sur un bacon d’hôtel.

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here