Bonjour à T/tous !

La semaine dernière, Maître et moi étions en vacances et sommes allés en Belgique. Les vacances sont des moments propices à des discussions sur N/notre relation.
Depuis le début de ma relation, j’apprécie de dire quand je n’en ai pas envie parce que je sais que Maître n’en tient pas compte (sinon je n’y prendrai aucun plaisir).

Il le fera quand même, mais je m’en fiche au moins Il sait que ça me saoule. Namého!
Bon, il se trouve que je suis ni chérie, ni compagne, ni amoureuse, ni amie. je suis Sienne, Sa propriété, Son esclave, Sa chose. De ce fait, j’ai choisi et IL a accepté de me soumettre et je dois ressentir de la gratitude et du bonheur de Le servir et de Lui obéir.

Alors, pendant N/nos discussions sur la route, Maître a estimé que chaque « j’ai pas envie » devait être remplacée par mon bonheur de servitude et a instauré une nouvelle règle : « A chaque fois que tu rechignes, tu seras battue ».

Alors oui, au départ, j’en ai joué et je trouvais ça plutôt amusant que Maître se serve de ce prétexte pour profiter de Son plaisir de me martyriser cependant, aujourd’hui, je comprends vraiment Sa démarche.

Bon, comme c’est le début, je suis souvent battue, mais je sais que c’est un temps d’adaptation et que j’apprendrai très vite à gérer mes absences d’envies, ma fatigue pour pouvoir me recentrer sur ma nature profonde : Être Son esclave.

Cela m’apporte énormément de bien-être et de paix intérieure de constater mon évolution !

Enfin, N/notre voyage en Belgique c’est très bien passé. N/nous avons rencontré un couple très gentil et avons revu un couple d’amis D/s que N/nous apprécions énormément. C’est fou comme la vie peut bien faire les choses et le nombre de choses que N/nous partageons avec E/eux en dehors du BDSM et les Maîtres partagent des choses différentes que Sa soumise et moi ! Une vraie amitié puisque selon moi, aucune amitié ne peut se créer dans le monde BDSM si l’on ne se connait pas, si l’on ne se rencontre pas vraiment dans le monde vanille.

Bonne journée à T/tous ! À très bientôt !

2 COMMENTAIRES

  1. Bonsoir Lina,

    Tout d’abord, j’adore la photo qui illustre cet article. Tu y es rayonnante !!!
    Je n’ai jamais été esclave mais comme toi, je me suis amusé à « déranger » ma Maîtresse pour la pousser à me battre. J’y ai pris beaucoup de plaisir même si c’est quelque part un peu inverser les rôles, non ???

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here