Interview redSubMarine 6

Vous ne pouvez pas commencer par des tâches expertes, vous devez commencer par les bases.

0
547

45 As tu des amis vanille ou bien uniquement des amis soumises, combien et depuis combien de temps ?

C’est totalement mélangé, j’ai des amis normaux et des amis avec qui je n’ai jamais été assez proche pour qu’ils soient au courant de mes goûts intimes. J’ai aussi rencontré beaucoup de gens pendant mon travail au supermarché, mais bon, évidemment ce ne sont pas de véritables amis.
Mais c’est vrai que j’ai perdu aussi des amis dont je pensais être vraiment proche. Certaines personnes ne comprennent tout simplement pas mes émotions et mes attirances et ont toujours tenté de m’en tenir éloigné – ou disons, de m’en tenir éloigné pour mon « bien ».
Je connais d’autres soumises, qui ont totalement rompues avec leur famille pour ces raisons-là. Maitresse D en est un parfait exemple. Son père ne l’a jamais comprise. C’est uniquement très récemment qu’elle a repris contact avec sa mère seulement.

Maitresse D : vrai !

Mais laissez-moi indiquer que ce n’est pas pour des raisons semblables que je n’aurais que des amis bdsm.

46 Penses-tu qu’une jeune esclave doit être brisée au début pour être reconstruite doucement au fur et à mesure du dressage ensuite ?

je pense que c’est plus une question pour Maitresse ou Maitre. Mais en tant que servante-soumise il m’arrive d’assister à cela et vous voulez peut-être entendre mon opinion.
je pense que cela dépend entièrement de la personne – ce qui en retour signifie – que cela dépend entièrement de l’aptitude du Maitre ou de la Maitresse à en juger parfaitement.
Pour moi c’est toujours mieux de me jeter dans l’inconnu et dans l’eau froide comme on dit en allemand. Mais j’imagine qu’il existe d’autres soumises pour qui trop en demander ou dépasser leurs limites dès le début leur fera tellement peur qu’elles resteront timides pour toujours.

Maitresse D et Maitre A : il n’y a rien à ajouter

Les gens sont tous différents. Trouver le bon dosage est souvent un défi. Laissez-moi ajouter quelque chose si Maitre m’autorise à évoquer une de ses ex soumises.

Maitre A : vas-y tant que tu ne donnes pas de nom, et du coup, je suis curieux de ce que tu vas dire

Maitre A m’a dit que son ex lui a envoyé des messages, pour lui dire que ses séances lui manquaient beaucoup depuis leur rupture. Maitre ne savait même pas qu’elle avait rompu avec son petit ami avec qui elle a un enfant, le 31 décembre 2020, la nuit du réveillon.

Alors il a dit un truc du genre depuis le temps qu’elle n’a rien eu, elle doit probablement s’attendre à un traitement tout en douceur pour l’amener progressivement à affronter encore la douleur.
Et sa réaction a été fabuleuse. Je ne sais pas si je serais capable de réagir avec autant de confiance. Elle a dit : « nous n’avons jamais été très précautionneux, nous, n’est-ce pas ? Je ne voudrais pas que ça change. »

J’ai appris de ça. Elle sait ce qu’elle veut et ce dont elle a vraiment besoin. Peu importe le temps passé depuis la rupture. J’espère vraiment pouvoir la rencontrer à nouveau en séance comme une ancienne/nouvelle sœur de chaine.

47 sais tu comment vider ton esprit ?

Souvent je ne peux pas. C’est l’un de mes plus grands problèmes. Je ne peux pas me relaxer et je suis sous pression constante. La seule fois où je débranche et ne penser à rien c’est quand je tombe en subspace. Habituellement c’est à la fin de l’orgasme, quand je m’évanouis et passe de l’autre côté.

48 as tu déjà été tondue ? Comme esclave lina en 2017

Non pas la boule à zéro. Mais j’ai l’habitude d’avoir les sourcils épilés et partout ailleurs évidemment, mais jamais les cheveux. C’est intéressant comme question. Je peux en dire plus au sujet de mes cheveux : lorsque j’ai été choisie par Maitresse, la première fois que j’ai été en contact avec elle, il m’avait été interdit de m’épiler ou de me raser durant deux semaines. Je ne sais toujours pas pourquoi. Mais c’était la première fois que j’étais rasée par quelqu’un d’autre au début. Il m’a été dit de rester ainsi pour toujours. Je pense que c’était aussi pour moi un signe qu’une nouvelle vie venait de commencer. Bien entendu je me rasais avant, mais c’est rester comme ça dans mon souvenir pour quelles raisons ?

Maitresse D : alors cela signifie que j’ai tout fait correctement.

Oui Maitresse. Et je sais très exactement ce dont vous parlez parce que « l’étudiante » avant elle fut totalement rasée à la fin. Probablement encore le signe d’une nouvelle vie. Peut-être Maitresse peut l’expliquer mieux que moi ?

Maitresse D : tu as raison sur tout. tu fus tenue à part parce qu’a la fin tu étais si malade que tu étais déjà retournée auprès de ta mère pour ça. C’est pour cette raison que tu n’as pas été tondue. Mais je suis confiante. Dès que tu seras prise en TPE tu devras t’y attendre afin de te rattraper.

49 As tu été dressée psychologiquement à reconnaitre l’esclave en toi ?

Pas vraiment. Si je n’ai pas remarqué, c’est que ce fut vraiment subtil. Ce que j’ai noté cependant c’est que durant mon temps auprès de Maitresse D c’est que je fonctionne bien mieux si je dois suivre des règles et que je suis contrôlée même dans ma vie normale, ma vie quotidienne. En cela je parle de mon côté borderline. Ça a été vraiment mieux de ce côté-là durant mon temps ici. Aucune dépression et plus aucune envie de me mutiler en urgence.

Lady D dit toujours que les personnes borderline sont les meilleurs « SMlers » – pratiquants du SM – (et les pires en même temps). Les pires parce que durant nos moments de crises, quand les troubles explosent, nous avons tendance à tout jeter dehors, à tout rejeter et à tester encore et encore Maitre et Maitresse.

Mais si le Maitre ou la Maitresse est assez fort pour traverser tout ceci, pour réussir ce petit examen, et nous briser encore une fois alors nous sommes les meilleures soumises du monde.
Les meilleurs SMlers parce qu’être borderline c’est notre attirance pour le danger et les pires extrémités. Nous voulons apprendre tout ce qui existe et nous sommes toujours volontaires pour ça, parfaitement ou non. On est des malades parce que nous n’avons pas de limites.
Après presque 5 ans, je suis retournée dans ma ville natale pour deux raisons. J’ai fini mon parcours scolaire dans la ville de Maitresse. Et puis je suis désormais une servante (zofe) soumise accomplie comme on le dit en allemand. Il y a encore plein de choses à apprendre, mais je fais partie des soumises matures maintenant et je peux aider, être l’assistante des Maitres ou Maitresses envers de nouvelles soumises.

J’évoque ceci ici parce qu’à la maison j’ai réalisé que je n’avais pas besoin de dressage psychologique. Pour être raisonnable, j’avais besoin de finir mon parcours scolaire d’abord.
C’est drôle de constater que mon futur après tout ça réside dans la scène SM.

50 Quelle fut la chose la plus difficile que tu aies eu à vivre en tant que soumise lors de ton éducation

C’est très difficile à dire sans que cela semble une excuse. Mais avec les années j’ai appris que souvent quand quelque chose est vraiment nouveau j’ai tendance à dire : oh non ! Mais ensuite je suis heureuse de l’avoir fait et souvent bien. Et puis après un peu de temps, j’en deviens accro.
Être nue à l’extérieur la première fois ce fut difficile. Ce n’était pas de devant une foule, mais dans le plus grand parc de Hanovre en pleine nuit. Me masturber devant quelqu’un ce fut vraiment difficile la première fois. Ce fut encore plus difficile de le faire devant des gens que je ne connais pas, des personnes de la scène SM allemande bien entendu.

Je n’ai pas vraiment remarqué la première fois que j’ai été fistée analement tellement ce fut doux et progressif alors que j’étais concentrée à gérer la douleur du fouet en même temps, je pense. Quand je l’ai appris après que ce soit passé je fus terriblement choquée. Je ne pouvais pas croire que j’avais pris une main entière dans le cul. Celle d’une femme la première fois puis assez vite celle d’un homme.

Mais maintenant que vous demandez. Je n’y pense pas, mais j’ai souvent des mails de gens qui demandent la même chose. Je pense que ce que j’ai fait de plus extrême fut de prendre un dildo de 75cm dans le cul. Les gens doivent savoir que ce fut sous la surveillance d’un médecin, un gynécologue (de la scène SM). Ce n’était pas très difficile, mais je ne recommande à personne de tester ceci à la maison seul.

Plus tard avec le même docteur, en dressage TPE, j’ai même eu un dildo d’1 mètre de long dans le cul. Mais cela ne compte pas vraiment parce qu’il a tordu les 25 premiers cm à l’intérieur avant d’enfiler les 75 cm restant, ceci pour ne pas exagérer. Je continue de penser que ce n’était pas vraiment extrême. Et j’ai tellement appris de mon corps en devant le tenir pendant presque une demi-heure. J’ai appris que mon corps entier, spécialement mon intestin est contre cette intrusion et fait tout pour l’évacuer. Après 30 minutes j’ai même eu un peu de fièvre, mes entrailles faisaient du bruit et travaillaient dur pour expulser ce grand truc. J’ai dû serrer le plus fort possible pour empêcher mon corps de le faire. A la fin quand je fus enfin autorisée à l’expulser, j’ai juste relâché et ça a pris à peine une seconde pour sortir entièrement. Ce fut une sensation de douleur et de plaisir mélangée incroyable qui s’est terminée par un orgasme fabuleux, je me suis évanouie comme d’habitude. Aujourd’hui nous cherchons à le sortir doucement et de façon contrôlée- ce qui est très difficile. Mais on m’a dit que l’orgasme est encore meilleur dans ce cas là.

51 Dis M’en un peu plus au sujet de cette nuit de 2015 ? Ça ressemble à un kidnapping – c’est un rêve – as tu été violée ? Enchainée ? Battue ? Quand l’as-tu accepté ? esclave lina aurait été si heureuse d’être asservie ainsi. Est-ce que cela a été préparé ? Quel âge avais-tu ? Ta famille l’a-t-elle su ? Tu as vraiment de la chance.

Puh « je réfléchis »
Bon, j’avais 23 ans pour commencer par une question facile. Si je raconte l’histoire, oui cela ressemble à un kidnapping. En réalité ce n’était pas ça. Ce fut soigneusement préparé, vous savez comment nous sommes nous les Allemands.

Avant ce moment j’ai dû réfléchir beaucoup et longtemps pour savoir si cet apprentissage était vraiment fait pour moi. J’ai rendu visite deux fois à Maitresse D avec sa soumise précédente. J’ai posé des questions et j’ai assisté à deux séances, j’ai questionné soigneusement sa soumise précédente comme Maitresse D. Durant la dernière session à laquelle j’ai pu assister j’ai même demander si je pouvais donner un petit coup de main.

Quid proco – c’est là que j’ai appris la première fois que chaque petite faveur accordée implique une faveur de ma part en retour, ou pour mieux l’exprimer lorsque je demande plus de SM cela m’impose d’en subir plus encore. Mon offre d’assistance fut la bienvenue, mais seulement si j’assiste à la séance totalement nue.

Aussi avant que mon dressage commence j’ai appris quelques positions de soumission, mais pas très bien, non de la part de Maitresse D, mais de la part de son étudiante précédente.

L’étape suivante était de formaliser les choses sur le papier. Durant mon parcours scolaire, j’étais autorisée à habiter chez Maitresse D gratuitement. Durant mon temps libre et mes nuits, ma seconde éducation en tant que « servante-soumise » serait donnée. En échange Maitresse Donna exigeait que la maison soit bien tenue durant tout ce temps là et que les repas soient préparés. Et durant les week-ends c’étaient le plus souvent mon temps libre alors je pouvais rentrer chez moi. Sauf vraiment au début pour être vraiment tenue dans le mouvement.

C’était plus qu’acceptable pour moi. Alors un mois avant que tout commence j’ai appris plus de règles et d’exigences.

1 – Pour le premier mois entier, je ne devais absolument pas me raser entre les jambes, je ne comprends toujours pas complètement cette règle à 100%. Mais maintenant je pense que c’est un rituel. Comme si je devais arriver comme un morceau de bois brut pour être taillé. Le premier rasage appartient toujours à Maitresse D. Une fois terminé elle a dit que c’était la dernière fois que je ne serais pas rasée. Ce rituel m’a permis de bien inscrire tout ça dans ma tête : c’était le point de départ de ma nouvelle vie.

2 – À partir de là ce fut vraiment difficile pour moi d’assurer, pour souligner encore plus que c’était une nouvelle vie, au début, je devais laisser tout derrière moi, à part les choses dont j’avais besoin pour l’école – et je veux bien dire absolument tout, spécialement mon téléphone portable si distrayant.
Même mes vêtements ? Oui absolument tout. Je fus donc attrapée au milieu de la nuit, nue à part des chaussures afin que je n’attrape pas froid, pas rasée et un sac avec mes affaires d’école. Je fus conduite à 130 kilomètres de là dans ma nouvelle maison et laissée nue pour y dormir le reste de la nuit afin de m’habituer à vivre nue.

Cette nuit-là, je pense que j’ai eu des doutes et que je ne pouvais pas vraiment dormir. Puis je me souviens avoir constaté que c’était exactement ce que je souhaitais et je me suis endormie. Mais c’était vendredi soir. L’école ne commençait vraiment que lundi et nous avions deux jours pleins pour nous habituer. Depuis ce jour je n’ai porté que des affaires que Maitresse a choisies pour moi.

Maitresse D : il est temps de répondre aux questions du Maitre français.

Désolé j’étais distraite, je voulais juste expliquer comment tout cela a commencé. No je ne fus pas enchainée au lit durant le premier mois. Non je ne fus pas violée. D’ailleurs je n’ai jamais été violée. Et les séances SM avec douleur ont commencé beaucoup plus tard.

Au tout début j’étais un peu désappointée. J’ai appris tout un tas de position de soumission avec leurs variations, j’ai aussi appris à être nue tout le temps à la maison. Et j’ai dû cuisiner et faire le ménage beaucoup, oui beaucoup. Mais maintenant je comprends pourquoi. C’était comme un apprentissage dans un job qu’il faut apprendre. Vous ne pouvez pas commencer par des tâches expertes, vous devez commencer par les bases. Et « travailler » en tant que bonne m’a vraiment aidé à faire le job sur commande sans poser de questions. Et, avant toute chose, à faire toutes les choses très précisément et soigneusement.

3 – L’étape suivante a pu seulement commencer quand j’avais parfaitement intégré de faire tout ça à la perfection. J’ai détesté Maitresse D pour ça au début, mais je lui fus reconnaissante par la suite.

Maitre A : et ta famille ?

Ah, oui, j’ai oublié. Il n’y a que ma sœur qui sait maintenant. A l’époque elle en savait un tout petit peu, mais ne savait absolument pas que j’étais dans un apprentissage vraiment intense.

J’ai dit à ma mère : oh quelle coïncidence je peux vivre chez des amis. Et elle était vraiment heureuse avec ça parce que Hanovre est une ville où les loyers sont très élevés. Avoir un appartement là bas n’a jamais été une option pour moi. J’aurais dû prendre le train pour faire 100km matin et soir. Elle a été vraiment soulagée quand je lui ai dit la première fois. Le moins elle en sait j’ai pensé en essayant d’être « normale ». Et bien sûr, comme pour moi, le moins j’en savais…

52 Pourquoi n’as-tu pas un collier en permanence et des bracelets comme esclave lina ?

Bon – j’en ai.. Mais c’est un sujet difficile. Durant mon apprentissage, tout le temps je regardais avec jalousie les autres esclaves ou les images des filles d’internet qui portent des colliers de métal et des menottes. Mais j’ai toujours refusé.

Maitresse D: et pourquoi as tu toujours refusé de porter ce genre de choses ?

Beaucoup de jeunes soumises portent un collier en permanence en signe d’appartenance, je pense. Alors moi aussi je voulais ça et à côté, j’adore le look. Mais Maitresse D m’a dit qu’une fois que je porte du métal cela représente le fait que j’ai été dressée par elle. Et qu’évidemment j’étais parfaitement dressée. Ainsi je n’ai jamais été autorisée à porter du métal comme une esclave accomplie tant que je n’étais pas prête pour ça. Parce que si je portais du métal comme pour un événement, avec Maitresse et que je la déçoive en quelque chose cela retomberait sur la qualité de son dressage.

Maitre A : et maintenant ?

Maintenant que j’y suis autorisé, j’ai toujours cet état d’esprit en tête. Je le porte rarement parce qu’à chaque fois je pense que je ne suis pas prête pour ça. Que se passerait-il si je déçois. Cela retomberait sur Maitresse D et sur Maitre A. Et cela je ne peux pas le permettre.
Et durant mes périodes de dressage TPE j’ai bien compris que je suis encore loin d’être prête à porter du métal.

53 As tu encore quelques aspects vanille dans ta vie ? Et quels sont-ils ?

Cela peut sembler amusant, mais je me considère comme totalement vanille, bon, avec quelques exceptions bien évidemment. Je veux dire, je vais au travail, j’aime jouer à la Xbox et j’ai des amis tout à fait normaux. Il y a juste que je ne porte jamais de sous-vêtements depuis maintenant plus de 4 ans. Eh oui, je n’aime pas, et je n’ai jamais aimé le sexe normal. Et j’aime me soumettre. Peut être, oui, que c’est inhabituel – mais je ne gaspille pas mon temps à me poser des questions inutiles à ce sujet.

Maitresse D : excellente réponse !

54 Quel est ton dress code ? As-tu un plug pour t’élargir l’anus ou juste pour te sentir remplie toute la journée ?

Bien entendu plus jamais de sous vêtements. Et vous avez oublié le collier. Durant mon dressage, j’avais l’habitude de raser mes sourcils complètement, mais aujourd’hui ce n’est plus du tout à la mode je ne le fais plus. Évidemment je suis complètement rasée ailleurs.
Pour devenir « servante-soumise » j’ai dû apprendre à porter un plug de 5cm de diamètre confortablement. Mais aujourd’hui je ne porte plus rien inférieur à 6 cm- juste pour mon Ego, pour prendre un peu de distance. Pour montrer que je suis au-dessus de ça désormais.

Maitresse D : ce n’était pas une question, ou je me trompe ?

Je peux porter un plug toute la journée. Mais j’ai appris qu’il est plus sage de faire des pauses comme de varier le diamètre. Avec les années j’ai appris que les plugs vraiment longs sont difficile à porter durant le travail comme de s’assoir avec, aujourd’hui je préfère ceux qui ont la forme d’une pomme grenade, courts, mais épais.

C’est agréable d’en porter un toute la nuit, mais il faut un peu de repos de ce côté-là pour la matinée au travail. Ensuite, le soir venu, en porter un de diamètre différent de la nuit précédente, c’est un peu difficile d’expliquer.

Maitre A : cela peut-être intéressant. Alors si c’est ta routine quotidienne. Le Maitre Français voudrait certainement savoir comment tu augmentes ceci et si c’est comme ça que tu te prépares pour une séance SM

Ah oui bien sûr ! Si je suis en route pour une session ou juste d’humeur pour ça je fais en sorte de ne porter qu’une seule pièce de vêtement. Comme une robe ou juste une veste. Chaussures, collier, et plug ne sont pas sur la liste. Et bien sûr, ceci avant que je demande quel dress code s’applique. Arrivée à l’endroit où réside le Maitre, je garde une seule pièce de vêtement avant de monter les escaliers qui permettent d’accéder à son appartement.

Lors d’un TPE training, ils veulent que ce soit « pure ». C’est comme ça que je ne porte pas de bracelets ou de collier et que je suis juste nue sous ma veste.

Et pour m’habituer au dresscode Maitresse D m’a amené à Cologne en premier, à quelques centaines de kilomètres, là où personne ne nous connait. C’était beaucoup plus facile pour moi de porter aucun sous-vêtement avec mon plug toute la journée. Je me souviens à la toute fin de journée j’étais déjà bien à l’aise à ma place. Maitresse est allée faire un peu de shopping pendant que je l’attendais attachée en laisse à chien à l’extérieur. Elle n’a jamais oublié de prendre une photo avant d’entrer dans la boutique. Maintenant que j’y pense, cela m’a vraiment aidé à être à l’aise avec les photos de moi dans ce genre de situations étranges.

Des années plus tard j’ai découvert un truc drôle. Pendant que Maitresse m’enchainait à l’anneau pour chien en devanture de cette boutique chic et en me prenant en photo, une autre femme passait là et s’est montrée tellement choquée qu’elle a pris aussi une image de moi dans cette position.

J’ai souri en pensant, bon, voilà c’est ma route, cette dame est libre de me prendre en photo comme ça.

Suite et fin la semaine prochaine le mercredi 19 mai 2021

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here