Qu’il s’agisse d’un ou d’une novice, d’un ou d’une esclave consentante mature, le sentiment d’appartenance est une émotion durable, un sentiment qui s’entretient et s’enrichit au fil du temps.

Le ou La propriétaire d’un ou d’une esclave consentante ne cesse jamais de mettre en valeur ce sentiment d’appartenance. Un détail, une façon de lui tenir le poignet en marchant, de poser sa main en pince sur sa nuque ou de lui ordonner à voix basse : obéis ! est toujours approprié.

Le sentiment d’appartenance se vit se nourri et s’entretiens à force de détails comme les maillons d’une chaine appréciés un à un. Évidemment la sexualité fait partie des moyens privilégiés qui permettent d’imposer au corps la sensation d’appartenance. Mais pas que ! Les sévices et les marques qui y sont souvent associés,  les ordres et leurs conséquences sont autant de marqueurs d’appartenance.

Une fois ce sentiment bien établi et entretenu il est salutaire pour la personne Dominante de s’appuyer sur cette réalité afin de la faire grandir encore. Le sentiment d’appartenance est source de confiance et de bien-être. Lorsque des difficultés, souvent liées aux circonstances du quotidien et à la nécessité d’y faire face dans le calme, apparaissent, le Maitre ou la Maitresse s’appuie sur ce sentiment d’appartenance afin de faire partager son assurance et d’imposer à la confiance qu’il porte à son esclave le devoir de s’étendre à la vision de l’avenir.

Le Maitre ou la Maitresse prend soin d’écouter son esclave en lui ordonnant de partager ce qu’elle ressent et pense au sujet de la situation. Puis IL ou ELLE se sert de la confiance afin de ramener l’esclave dans son présent d’obéissance et d’appartenance.  L’esclave peut lâcher prise et ressentir pleinement que Le Maitre ou La Maitresse tient les choses bien en main et que la solution sera ainsi trouvée et appliquée sans dommage. La vision de l’avenir est ainsi ramenée au présent dans la confiance de l’appartenance.

Rien ne peut arriver de nuisible à l’esclave qui sait et ressent comment et combien elle appartient.

1 COMMENTAIRE

  1. L’abandon et le lâcher prise sont ce que je recherche dans le SM. L’appartenance permet de se sentir en confiance et donc de profiter pleinement du lâcher prise.

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here