Admettons que l’éveil, tel qu’il est décrit dans de nombreuses spiritualités, consiste à se libérer des attachements afin de faire cesser l’alternance souffrances / plaisirs qu’ils occasionnent puis laisser circuler le flot de la vie afin de s’ouvrir à l’amour (à commencer par l’amour de soi) pour en vivre et en partager tous les plaisirs (sans souffrances, jugements et culpabilités).

Alors, vous vous souvenez ? La question n’est pas pourquoi, la question est comment.

Comment vivre l’éveil spirituel en tant qu’esclave consentant(e).

En écoutant le Maitre ou la Maitresse. En intégrant d’avoir choisi d’être esclave pour se vivre dans la sincérité de ce que l’on s’engage à vivre. En découvrant que cette essence de servitude est binée plus vaste qu’il y parait puisqu’il s’étend dans le territoire de l’amour de soi et de l’autre et du monde.

Évidemment, un Maitre ou une Maitresse « éveillée » est nécessaire.
Qu’est-ce que l’éveil ? Ah ah ah ! C’est un éclat de rire, oui, aussi simple que cela. Bon oui, et non, ce n’est pas un chemin, c’est une conscience, juste la conscience d’être soi, vivant à l’écoute du vivant en soi dans l’amour de la vie.

14176esclaveconsentant(e)

C’est un état et non un chemin même si on a l’impression qu’il faut parcourir un chemin pour y parvenir. C’est un état d’être qui, comme tous les états d’être est dynamique puisqu’inscrit dans le temps et dans l’espace. C’est juste une façon d’être soi même, pleinement soi, engagé et amoureux de la vie, confiant et reconnaissant.

Oh, non Je ne suis pas le premier à écrire sur le sujet et si vous faites une recherche sur le web avec les deux mots clefs bdsm et spiritualité vous allez trouver quantité de sujets relatifs à… Enfin, pas temps que ça en français, mais quand même…

C’est un des très nombreux aspects que peut présenter N/nos relations Maitre / esclave.

Chacun dans la liberté d’y être sensible, ou pas.

Sourires.

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here