La vie m’a fait perdre le contact avec la dame à qui je me soumettais et voilà trop longtemps donc que je ne peux plus assouvir mes envies de soumission.

Il y a bien la dame qui me fait des massages tantriques de temps à autre (voir mon précédent article) mais on est loin d’un jeu SM avec tout ce que cela comporte.

La semaine dernière, j’ai décidé d’aller découvrir le Luxurious, un club SM pas très loin de chez moi. C’était un mercredi après-midi et il n’y avait pas grand monde. Seul un couple était présent mais la soumise était en train de se rhabiller et de ranger le matériel. J’étais déçu car j’ai bien cru qu’ils allaient repartir.

Heureusement, un peu plus tard, après avoir bu un verre, ils sont revenu dans la salle et le Maître a attaché les pieds de la soumise à une barre d’écartement et les mains à un barre reliée à un treuil non sans lui avoir préalablement enlevé sa veste. Je me suis assis en face pour profiter du spectacle de cette femme maintenant torse nue.

Très vite son Maître joue avec ses seins (les pince, les étire) puis ses mains passent dans son dos et défait une pression qui fait tomber la jupe parterre. La soumise est maintenant entièrement nue. Une roulette de Wartenberg apparait dans la main du Maître et parcoure le corps de la soumise sans oublier ses seins et son sexe. Ensuite, c’est équipé de 2 grandes griffes que le Maître vient se plaquer contre le dos de la soumise et les appliquer sur sa soumise qui semble apprécier à voir l’expression de son visage.

Maintenant, ce sont deux martinets qui viennent frapper la peau de la soumise. La lumière trop basse ne me permet pas de la voir rougir mais par contre, les petits gémissements qu’elle émet lorsque le cuir tombe sur ses fesses, ses seins, son dos, ses cuisses m’excitent beaucoup.

La soumise lâche complètement prise et prend plaisir à ce que lui fait « subir » son Maître qui finit par la masturber énergiquement jusqu’à la jouissance.

Quel spectacle !!! J’ai adoré mais ça m’a aussi beaucoup frustré car j’avais trop envie de prendre sa place et d’être moi aussi longuement fouetté.

C’est très certainement incompréhensible par les gens qui n’ont jamais été soumis ou qui n’apprécie pas le SM en général mais je suis en manque de coups de fouet, martinet ou autre cravache.

Ah que c’est bon d’entendre le cuir siffler dans l’air puis venir frapper ma peau nue (être intégralement nu lorsque je suis fouetté est une évidence pour moi. Pas question de porter le moindre vêtement, même pas un string). La douleur se repend dans mon corps et dans mon esprit. Progressivement, elle fait monter mon excitation et se transforme en plaisir.

Si les premiers coups demandent un peu de « courage », très vite j’ai envie qu’ils ne s’arrêtent plus et qu’ils soient plus forts.

Je n’arrête pas de repenser au plaisir qu’a pris ce couple dans ce jeu et je me remémore celui que je ressens chaque fois que j’ai la chance d’être fouetté.

Je retournerai début de l’année prochaine au Luxurious en espérant y voir à nouveau un aussi bel échange entre une soumise et son Maître et, qui sait, peut-être d’avoir le plaisir à mon tour qu’une Maîtresse me fasse « subir » plein de choses qui me feront jouir à mon tour.

En attendant, que c’est dur de devoir se contenter d’une vie vanille, d’être privé des sensations extraordinaires apportées par la soumission et les jeux SM.

 

Je profite de l’occasion pour vous souhaiter une année 2018 plein de jouissance.

Je suis un soumis pour qui le SM est avant tout le partage d’une relation humaine intense. Le SM offre un espace de recherche du plaisir très vaste où tout est permis, mais dans le respect de l’autre et la sensualité, et où on se livre à son partenaire bien plus que dans une relation traditionnelle.

PARTAGER
Article PrécédentL’obéissance
Article SuivantJoyeux Noël !!!
Je suis un soumis pour qui le SM est avant tout le partage d’une relation humaine intense. Le SM offre un espace de recherche du plaisir très vaste où tout est permis, mais dans le respect de l’autre et la sensualité, et où on se livre à son partenaire bien plus que dans une relation traditionnelle.

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

11 − trois =