Bonjour à T/tous !

je reviens écrire un post sur un sujet imposé : « toujours novice ». En effet, cela fait 1 an et 4 mois que je suis à SES pieds, SA novice. IL me souhaite mature pour que je formule mes vœux définitifs, il me dresse dans ce but. Mais dans la vie, il ne faut pas confondre vitesse et précipitations. Il en est seul juge et je constate aussi que plusieurs conditions extérieures ne sont pas favorables à une maturité prochaine, je l’accepte pleinement.

En soi, quelle est la différence, selon EROS POWER, entre le noviciat et la maturité ?
En tant qu’esclave novice, IL a presque tous les droits sur moi. Pour ce qui concerne les transformations corporelles définitives (me raser la tête – même si ça repousse;-), tatouage, marquage au fer, etc.), ma vie professionnelle et familiale, Maître ne peut rien m’ordonner de ce type en tant que novice. Lorsqu’il y a une décision à prendre coté professionnel ou familiale, N/nous en discutons et IL prend la décision qui N/nous plait à T/tous les deux. C’est une liberté dont j’ai longtemps eu besoin pour beaucoup de raisons, mais une particulière… la peur… Malgré mon jeune âge, comme tout le monde, j’ai été déçue auparavant et donc donner une confiance totale, c’est être vulnérable et accepter le risque d’en souffrir.

Depuis peu, cette peur n’existe plus. Qu’est ce qu’il y a de pire ? Donner sa confiance entièrement et souffrir après si cela se termine ou bien voir qu’une relation est terminée et regretter de ne pas l’avoir vécu à fond ? j’ai été dans les deux cas de figure et c’est pour ça qu’avec LUI, j’ai choisi de vivre cela à fond, sans attentes, mais avec une confiance absolue. Cela correspond à mon identité et à ce que je suis du plus profond de moi même…

Quand Maître me jugera apte à devenir mature, IL me demandera si je souhaite formuler mes voeux définitifs, c’est à dire, formuler avec une honnêteté vis-à-vis de moi-même et vis-à-vis de LUI, mon engagement. Soyons clair, N/nous ne vivons pas dans une bulle et formuler ses voeux définitifs ne veux pas dire que c’est irréversible. N/nous souhaitons, Maître et moi, le meilleur pour N/nous-mêmes et pour l’A/autre et actuellement le meilleur, c’est ensemble. Pour la suite, O/on n’en sait rien, mais la confiance se situe aussi là, en nous-mêmes et en la Vie.

C’est après avoir formulé mes vœux définitifs, s’IL les accepte, que Maître me posera mon collier d’esclave mature, à ma taille. A cet instant, N/nous aurons tous les deux choisis. je choisirai de servir au mieux mon Maître et LUI choisira de servir au mieux la relation (comme aujourd’hui, mais sans limites). S’IL souhaite me raser, me tatouer, m’interdire de travailler ou au contraire m’ordonner de faire deux emplois, s’IL souhaite diminuer les contacts avec ma famille ou m’interdire de la voir, IL en aura le droit. Cela ne veut pas dire qu’IL le fera, j’ai une confiance absolue en SES choix et aucun ordre n’est en contradiction avec mon bien-être qui est l’épanouissement de ma nature d’esclave.

Merci Maître de m’avoir ordonné ce post qui me fait plaisir à écrire. je ne sais pas quand je passerai mature, 1 mois, 1 an, je n’en ai aucune idée. La seule chose que je sais, c’est que, du plus profond de mon âme, je sais que ma place est à VOS pieds et que je souhaite réellement VOUS servir et VOUS satisfaire du mieux que je peux quotidiennement. je progresse chaque jour et ma motivation et mon envie de progresser ne cessent de s’accroître chaque jour.

Le répertoire des évidences D/s: pour un consentement responsable et partagé

PARTAGER
Article PrécédentUn vrai Maitre ?
Article SuivantLes protocoles
esclavelina
je suis entrée dans le monde du bdsm en 2011. je m'y suis découverte. je fus soumise dans des relations bdsm avant d'entamer la vie d'esclave consentante que je suis désormais.

2 COMMENTAIRES

  1. Bonjour esclavelina.
    En fait je crois que pour tous, dans ces relations comme en vanille pour certains, il s’agit de construire avec l’autre une relation de confiance qui nous fasse progresser pour aller plus loin en soi. Tout le monde peut accéder à plus de d’être grâce au lâcher-prise. La relation Maître/esclave est plus singulière quant aux choix d’abandon et d’abnégation à l’Autre qu’elle induit et comme vous le dites cela ne se bâtit pas en quelques jours…

    • Bonjour dame de C,
      Comme vous dites, cela ne se fait pas en quelques jours et je traverse actuellement une phase d’acceptation de l’instant présent. je m’y étais confronté, j’ai essayé d’être connecté au présent mais depuis quelques jours, voire une semaine j’étais impatiente vis à vis de certaines choses de la vie et j’en ai perdu ma conscience de l’instant présent, je me suis perdue moi même, donc. En acceptant pleinement l’instant présent, nous sommes pleinement présent et les choses sont bien faites, sans appréhension. Malgré tout, je me suis rendue compte malgré tout, que je n’avais plus peur comme j’avais pu avoir peur facilement avant. j’ai confiance en la vie mais je ne dois pas oublier qu’elle se vit à chaque instant.
      Merci de me lire
      A bientôt

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here