Vendredi matin donc. Senseï est parti avant même que j’ai fini mon petit déjeuné avec ma batterie et mon chargeur…

paul_villinski_02

j’ai mis du temps à émerger. je me suis prostrée sur mon lit incapable de savoir par où commencer. Quel muscle bouger en premier?

j’aurai pu rester comme ça toute la journée.

Cependant je savais très bien que si Senseï me voyait ainsi, la punition serait plus dure encore… Alors j’ai décidé de me bouger.

Il y a pas mal à faire dans la maison, c’est vrai. Il y a aussi des choses à préparer pour l’arrivée de ce petit être qui me donne des coups de pieds depuis sa chambre rose… (Mais occire des dragons demande de la place…)

Et je me meus lentement, avec cette démarche de femme enceinte si caractéristique…

j’ai donc fait petit à petit… en me reposant et en remplaçant l’ordi par mon livre du moment…

Et puis samedi et dimanche matin Senseï est venu me réveiller et m’utiliser…

j’avoue que j’ai fait une orgie d’ordi me laissant portée par des conversations plus ou moins longues et importantes sur la maternité… je suis une rêveuse, je me projette beaucoup… Mais j’ai aussi intérêt à me mettre dans le concret parce que sinon, il va avoir froid ce petit…

La punition m’a fait du bien. je suis bien remise à ma place.

c!

PS : et j’ai appris un nouveau mot (procrastination)… Merci Senseï…

credit photo inconnu

3 COMMENTAIRES

  1. Vous ne serez pas la première ni la dernière à avoir un bébé…
    C’est tout le bonheur -vécu- que je vous souhaite.

    J’aurais juste envie de vous dire… faites-vous confiance… prenez soin de vous… et quelque part, sans forcément négliger l’essentiel, profitez de ces moments de calme, parce que quand le bébé sera là, vous en aurez fini avec votre indigestion d’Internet ! 😉 Votre vie va changer et ce n’est pas peu de le dire.

    Prenez soin de vous… j’insiste ! sourire

  2. Dear c.

    you and i have a lot in common. we are slaves, our names start with the same letter (my real name also starts with a c.) and, for some time, were left without our computers as a form of punishment. Once access to the net is gone, things become quiet, don’t they? at least in the beginning they do. It seems like a form of confinement and like wearing a gag.

    But it is over now, i’ve learnt my lesson and i suppose, so did you.

    There is a reason why we can’t remove the steel collars from our necks ourselves. So that we don’t forget what we are. Not until our Master tells us otherwise.

    i wish you strength and love,
    cassie

  3. Pour le mot « procrastination », cela m’étonnes que tu ne l’ai pas entendu avant de ma bouche, C!

    Tu me donnerais presque envie de t’en apprendre d’autre! Je t’adore ma* poupée punie, à très bientôt…

    (*oui je sais, Senseï, elle n’est pas Ma poupée!!) ^^

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here