Une soirée privée chez des inconnus…

SENSEÏ ayant reçu une invitation par un Maître-Ami, nous nous y sommes rendu.

je prend conscience qu’avec le temps, je stresse moins à l’idée d’être exhibée/utilisée dans ce genre de soirée. Ou alors c’est les hormones de grossesse qui me rendent zen aussi de ce côté là?

Bref à part que côté organisation, N/nous N/nous débrouillons toujours pour arriver pile ou un peu en retard… un jour peut être N/nous serons en avance et détendus… peut être… je ne me sentais pas vraiment stressée, prête dans ma tête et dans mon corps (enfin avec un bidon qui s’arrondit quand même)

A N/notre arrivé, Maître G. a demandé à SENSEÏ de me bander les yeux afin que je fasse la découverte des autres personnes qui se trouvaient à l’étage.

Monter un escalier sans rampe, en talon, enceinte et les yeux bandés… Heureusement que SENSEÏ est fort, j’ai bien faillit LUI écrabouiller les doigts!

IL m’a placé devant quelqu’un que je devais décrire en l’explorant du bout des doigts. Pas facile pour moi de mettre des mots sur ce que je percevais de la personne en face de moi. Heureusement que Maître G. me posait des questions. (je suis quelqu’un de timide quand je ne connais pas les gens et je peux passer longtemps à observer les personnes avant de converser avec elle…).

je me rappelle de la finesse et de la douceur de sa peau, de ses petits seins fermes (bonnet B puisque j’ai dû le deviner). j’ai dû deviner la couleur de ses cheveux, brun, je ne sais pas trop comment j’ai fait… Puis deviner son prénom, là je suis tombée à côté total en disant « Anaïs » (cherchez pas à comprendre pourquoi).

Mais Maître G. avait plus d’un tour dans son sac, il m’a demandé de penser fort au prénom de la jeune soumise, de transmettre mes pensées à SENSEÏ tout en levant sa jupe…

Miracle! SENSEÏ a dit juste!!!

Ensuite se fût mon tour d’être déshabillée des doigts, par une seconde soumise. j’avoue que ce fût agréable d’être caressée et embrassée par une autre femme… Enfin même si chercher à savoir si une femme enceinte fume peut sembler inutile…

Pour cette soirée, je portait de petits talons et des bas en mini résille beige ornés de motifs roses… c’est vrai que j’aime le dress code mais j’aime aussi avoir du style et enceinte je ne peux pas porter toute ma garde robe… Pour le reste de toute façon j’ai fini nue ou avec simplement une tunique courte en laine violette…

Pour finir, Maître G. a voulu que j’explore la seconde soumise mais pas de chance pour Lui, j’ai une très bonne mémoire visuelle et je me rappelais bien d’elle de la soirée de toutes les couleurs…

Du coup, pour sa couleur de cheveux et sa taille se fût facile.

Bon j’en ai profité pour l’embrasser à nouveau même si je savais bien qu’elle fumait (pour avoir été au fumoir en même temps que SENSEÏ à la soirée des couleurs)…

Il ne faut pas croire, mais une esclave doit avoir de la mémoire afin de satisfaire son Maître en toute circonstance…

Maître G. a employé le même stratagème pour faire deviner à SENSEÏ son nom et ça a fonctionner à nouveau! Merveilleux!

Puis ILS nous ont débandés les yeux… et la soirée a progressé sur son rythme lent mais sympatique…

Ce fût un agréable moment en tout cas et j’ai découvert 3 charmantes personnes (Maître G. et ses 2 soumises).

Et ça fait du bien d’être dans le réel pour converser D/S…

c!

PARTAGER
Article Précédentà nue…
Article SuivantSENSEÏ comment je m’habille?
esclaveclochette

Je fus esclave consentante durant 10 ans. j’ai publié ici régulièrement depuis des années mes hauts et mes bas (selon les ordres de mon Maitre) de ma vie d’esclave. Je suis une fée clochette.

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here