Observer son mental.

Avec la reprise de l’école de nombreux articles fleurissent sur les sites des U/uns et des A/autres, le contenu principal étant : Vive la fin des vacances, vive la reprise de l’école. Education Nationale en ce moment précis adulée, adorée, remerciée…

Ah ! la parentalité n’est, me semble t-il, pas chose simple quand on veut vivre une relation BDSM ou D/s. Ce que je ne nie pas étant confrontée à cette réalité. Oui une réalité, un état de fait, c’est mon mental qui peut voir en cela un problème qui n’en est pas un objectivement.

En tant que parents il N/nous revient de N/nous organiser en conséquence. J’ai moi-même il y a encore peu de temps craint l’arrivée des congés scolaires et les restrictions possibles quant à N/nos pratiques, plus aujourd’hui.

La solution est contenue dans la phrase énoncée ci dessus : « craindre l’arrivée… », c’est se projeter dans un avenir incertain, élaborer des scénari possibles etc… et par là déjà se gâcher le présent. C’est laisser son mental prendre possession de soi, nous dicter sa loi, appréhender, avoir peur.

Deux mois c’est long, surtout pour ceux qui entretiennent une relation sado/masochiste intense, plus facile pour N/nous avec ce côté moins marqué mais existant. Il suffit d’aborder la situation différemment, agir consciemment pour casser l’habitude. Transformer le négatif en positif, je me suis placée dans la position d’observer mes pensées sans les juger : zut les vacances, des galères à l’horizon, plus de moments pour… et le constat qui en découle : Ce sont les vacances, l’organisation quotidienne est modifiée, c’est ainsi.

En aide la lecture méditative page 110 de: « Mettre en pratique le pouvoir du moment présent » d’Eckhart Tolle.

Mettre en pratique le pouvoir du moment présent : Enseignements essentiels, méditations et exercices pour jouir d'une vie libérée

Chaque fois que vous remarquerez que la négativité se manifeste en vous, sous une forme ou sous une autre, ne la voyez pas comme un échec à votre démarche, mais plutôt comme un précieux signal qui vous dit « Réveille toi ! Sors la tête ! Sois présent !

Et là je n’ai ressenti aucune émotion négative n’ayant pas le pouvoir de gommer ces deux mois du calendrier. Et non je ne suis pas en danger  de perdre quelque chose (exemple les séances non encore vécues ou fantasmées).

Toujours Eckhart Tolle : « Dés que vous honorez le moment présent tout malheur et tout combat disparaissent et la vie se met à couler dans la joie et la facilité. Quand vous agissez en fonction  de la conscience que vous avez dans le moment présent, tout ce que vous faites est imprégné d’une certaine qualité, d’un certain soin et d’un certain amour, même le plus simple des gestes. » Ce qui est criant de vérité à mon avis.

Avec mon Maître  N/nous N/nous sommes réjouis de ce bel été, de ressentir tous les bienfaits de cette saison, d’en accueillir toutes les manifestations en étant ouverts. Voici ce qu’il en a résulté. La vie D/s ne se limitant pas à des séances…

N/nous avons profité un maximum de la cellule familiale, des vacances et autres moments partagés…

N/nous avons profité du soleil, du repos, des longues journées, des rythmes variés, des imprévus bienvenus…

N/nous avons fait de belles rencontres, eu beaux échanges, fait de nouvelles découvertes… (famille élargie, amis, autres personnes, lieux.)

Et pour la relation, là non plus rien de perdu : ni l’attention bienveillante et ferme, ni la Domination du Maître. N/nous N/nous sommes adaptés au moment présent, tirant parti de ce qui se présentait. Une domination au quotidien sans tambour ni trompette. De multiples instants où N/nous N/nous sommes retrouvés pour des séances photos comme N/nous aimons ou des séances de Domination physique… (à venir sous formes d’articles.) N/nous avons joué la carte des gains renonçant à celle des pertes, ce qui est justifié quand on s’appelle Maître Atout, ah! ah! a! garder la main sur votre dame de C.

C’est pour ma part l’acceptation du lâcher prise sans résistance par rapport à cette situation (les vacances scolaires) que je ne pouvais pas changer qui a favorisé cette prise de conscience et une détente. Par ricochet mon Maître m’a senti plus réceptive, N/notre relation a progressé, de nouvelles limites ont été franchies. N/nous N/nous sentons plus unifiés, N/nous ressentons une énergie positive générant de la paix.

2 COMMENTAIRES

  1. Bonjour dame de C.

    je vois que N/nous partageons, mon Maître, toi et moi les même agréables lectures. je viens de lire les deux sujets sur ce post et je n’aurai pas pu mieux dire. En effet, ce n’est pas aisé mais s’observer et en avoir conscience est déjà un grand pas.

    Belle soirée à vous 🙂

  2. Bonjour esclavelina,
    Tout à fait d’accord, un vrai travail d’observer son mental, il essaie souvent de prendre le dessus…Chaque jour apportant plus de positif.
    Belle journée à V/vous.

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here