Ce week end N/nous avons eu le privilège de participer à la soirée organisée par Eveil des Inconsciences, Donjon Nomade, sixième du nom, que je tiens à remercier chaleureusement encore une fois…

La route fût longue de chez N/nous… Le sud de Bordeaux c’est vraiment loin de N/nos portes de la Bretagne…

Enfin, je ne suis pas arrivée fatiguée, peut être un peu tendue d’avoir laisser l’enfant pour la première fois chez ma belle mère.

j’étais calme et posée vraiment…

Le lieu était magnifique, vraiment grand, bien chauffé (si, si, c’est important pour les soumis(es) et esclaves souvent nus ou presque) et particulièrement bien équipé.

mon Maître ErosPower avait prévu de faire une mini conférence au sujet de son livre « Dresser un ou une esclave consentant(e) »

Après de longues séances de peinture pour préparer les panneaux que je devais tenir, j’étais prête. N/nous avons pris simplement 15 min pour répéter le soir même. Cela aurait dû me stresser mais pas le moins du monde..

j’étais bien…

La soirée a eu un peu de mal à démarrer mais il faut avouer que N/nous étions prêt à 20h, la soirée était annoncée à 21h… Forcément, ils N/nous a fallu patienter…

Surtout que, comme toujours, ce genre d’évènement commence par un apéritif et un repas… C’est la France, N/nous mangeons avant de jouer !!!

Enfin, SENSEÏ a testé une cravache, pour faire passer le temps… Rien de bien méchant…

Et me voilà a chercher Maitresse Laure pour qu’elle annonce la conférence, vêtue de ma petite robe à fleur, dénotant totalement et faisant face au regards étonnés, amusée voire dédaigneux, hahah…

Finalement SENSEÏ a fait sa conférence devant un petit public. Faut avouer que dans ce genre de soirée, les gens sont là pour s’amuser, profiter et que N/nous avons apporté un peu de réflexion dans tout ça…

SNESEÏ était content de LUI et de moi, qui ai du improviser sur ce que N/nous avons répété, SENSEÏ ayant oublié de m’enlever ma robe au moment dit… Enfin, j’ai fini en corset noir, bas et talons hauts, à genoux comme voulu…

Une fois N/notre « devoir » accompli, N/nous avons pleinement profité de la soirée…

Déjà, N/nous avions retrouvé Maître George et nuage ce qui est toujours un plaisir. Sans compter que SENSEÏ a emprunté à Maître Georges quelques petites choses… dont 2 cravaches qui LUI ont servi toute la soirée…

Le lieu avait été emménagé avec du matériel construit par 2 garçons ferronniers qui ne sont pas (encore) dans le BDsM mais qui ont un vrai talent… La majorité des pièces présentes étaient en fer et plexi-glass, magnifiques…

Pour commencer, SENSEÏ m’a attaché sur un banc de fessée… Allongée à plat ventre sur un gros boudin de cuir blanc, les jambes et les bras reposants sur des sortes de marches agrémentées de sangles…

SENSEÏ s’est servi des 2 cravaches de Maître Georges donc… Une ayant un bout large et rigide, l’autre un bout plus fin (2 cm) et plus souple, en cuir marron… Ce qui évidemment m’a fait pensé au film Nymphomaniac… que je vous conseille…

La seconde est plus dure que la première mais j’ai vraiment apprécié, surtout, comme toujours… dans le dos… Mummm…

Ensuite, IL m’a attaché sur une croix. Pas une croix de St André (en forme de X) mais une vrai croix… L’avantage c’est que les jambes ne sont pas écartées, ce qui avec ma petite taille pose problème, souvent, je n’atteint pas les menottes en haut… Là en plus les bras sont à l’horizontale et c’est très confortable…

j’ai encore eu droit à la cravache et un peu au martinet si je me souviens bien…

Enfin, IL m’a attachée à une structure avec un palan. Les jambes écartées ce coup ci, les mains jointes par des bracelets de cuir, eux même attachés à une corde passant dans un palan au dessus de la tête… De fait, dans cette position, le corps et bien droit…

SENSEÏ à utilisé le flogger en latex, celui qui fait du bruit mais pas grand mal, sauf quand on y va de toute ses forces, ce que SENSEÏ à fait et qui m’a fait râler, froncer les sourcil et grogner… Mais je suis vite retourner à ma place sous les ordres de mon Maître…

Pour finir, une fois détachée, à genoux, la tête au sol, toujours dans la base de la structure, SENSEÏ m’a donné du fouet offert par Maître P.

je commence a apprécier, même si j’attend toujours les coups avec appréhension…

Ce que j’ai remarqué de cette soirée, c’est que SENSEÏ est allé plus loin, plus fort qu’à la maison… Et que j’ai enduré et pris du plaisir…

je me rappelle qu’IL a voulu me mettre les pinces à linges sur les seins et c’est arrêté… je ne sais plus bien pourquoi…

Il va s’en dire que N/nous avons fait des pauses entre chaque « éléments »…

Finalement, IL m’a soigneusement attaché sur la table gynéco… je n’aime pas du tout ce nom parce que ce que je vis chez le gynéco est totalement différent !!!

Bref, SENSEÏ voulait me faire jouir sous le Magic Wand, les jambes très soigneusement liées aux étriers…

j’ai entendu quelqu’un dire : « tiens on fait tinter une clochette ici »…

c’est exactement ça, les orgasmes sont violents et expansifs…

La nuit était particulièrement bien entamée et après un sandwich au fromage pour me requinquer en observant les derniers Shibari de FXee, N/nous sommes allées N/nous coucher…

Au réveil, N/nous avons pris le petit déjeuner dans la convivialité de la communauté…

 Encore Merci à N/nos hôtes et à Maîtresse Laure…

j’ai mis 2 jours a revenir totalement dans la réalité… cette soirée à été un pur bonheur qui me fait attendre la suivante avec envie…

Kisses
c!

Crédit Photo : Donjon Nomade VI

PARTAGER
Article PrécédentLe chemin…
Article SuivantLes plaisirs de l’esclave
esclaveclochette

Je fus esclave consentante durant 10 ans. j’ai publié ici régulièrement depuis des années mes hauts et mes bas (selon les ordres de mon Maitre) de ma vie d’esclave. Je suis une fée clochette.

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here