Cela pourrait être une des réponses possibles à une question que j’ai lu sur un site :

A quoi sert une soumise ?

Réponse 1 : Savoir Lui apporter du bien être, du bonheur simple au quotidien. Ce qui est très facile au fond.

Comment décrire cela ?

Je suis de plus en plus réceptive aux fluctuations d’humeurs de mon Maître. Je l’étais auparavant mais travaillant j’étais de ce fait moins attentive. Prise dans la masse d’informations mes pensées allaient et venaient, envahissaient mon esprit sans que j’ai la volonté ou l’idée de faire le tri, de me poser, une sorte de trop plein. J’avançais dans la journée comme tant d’autres de façon mécanique sans en retirer tous les bénéfices possibles, disons la conséquence et « les joies » de la vie trop active si nous manquons d’attention à nous-mêmes.

Depuis j’ai appris à moins me laisser parasiter par les pensées inutiles, un travail intérieur volontaire et apaisant, rester concentré sur le présent. Ce qui nous rend émotionnellement plus ouvert à notre environnement : ici ma famille, donc mon Maître.

C’est apprendre à réenchanter N/notre monde qui est dans le monde.

Tout un chacun sait que le travail peut être source d’épanouissement tout en étant source de stress : toujours se maintenir au maximum de ses capacités etc…

Donc un soir comme les autres mon Maître rentre du travail, quelques minutes me suffisent pour ressentir Sa lassitude, Son besoin de décompression. Il avait prévu d’entreprendre quelques travaux au jardin, la météo le permettant. Moi je vois bien que pour se vider l’esprit une sortie Lui serait plus profitable.

Je Lui suggère donc de N/nous rendre dans un de Ses endroits favoris avant le dîner. Le repas étant prêt, il ne restera plus qu’à le réchauffer. Et N/nous serons seuls : devoirs obligent..

Il pèse le pour et le contre avant d’admettre que Sa journée a été éprouvante, qu’un bol d’air Lui est nécessaire. Quelques minutes plus tard N/nous voilà partis, N/notre relation se nourrissant aussi de ces moments d’échanges et de partages de qualité. Une pause bienvenue et vivifiante dans la douceur de cette fin de journée. Je vois mon Maître s’épanouir, tous Ses sens en alerte captant un son, une lumière, une odeur, Se retrouvant. N/nous avons parlé de tout et de rien, effaçant les lourdeurs de cette journée, en respirant librement, gommant le stress. J’aime savoir qu’Il est bien dans ces instants vécus pleinement en accord avec la nature. N/nous captons le mouvement de la vie, des photos pourront N/nous remémorer cette soirée et en réactiver tout le positif.

i23a6995-copieMon rôle de soumise est multiple et là il s’agissait de ressentir Son besoin immédiat et de faire en sorte de le satisfaire. Ce qui au fond n’est pas très compliqué quand on connaît bien son Maître, 20 ans de vie commune y sont pour quelque chose aussi.

C’est un des aspect de N/notre vie, avoir à l’esprit en permanence le désir de rendre l’A/autre heureux par de petites attentions spontanées et non calculées. Je dis réciprocité car l’attitude positive de la soumise engendre le bonheur du Maître et par ricochet le sien en apportant la paix et le calme intérieur.

Savoir combler les besoins de l’A/autre c’est aussi ne pas s’engluer dans la routine, rester curieux, réactifs et créateurs de N/nos vies. Rien n’est jamais acquis, ni fixe, être en couple D/s demande un investissement et des efforts afin de jouir au mieux de la présence de l’A/autre. Mon Maître m’a fait un bien beau compliment au détour d’une de N/nos discussions : « Je suis heureux de t’avoir » , bon il va me falloir être digne de cette affirmation.

Et que répondre à la question suivante : « A quoi sert un Maître ? »

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here