Au quotidien, les relations Maitre esclave sont une question de discipline. Il est généralement admit lorsque l’on évoque la discipline que l’on pense à celle qui s’applique à l’esclave.

C’est oublier que la discipline s’applique essentiellement à la relation et en définit la structure.

Ce qui se joue dans la relation d’un échange de pouvoir total – tu me donne tout pouvoir sur ton être et ta vie en échange je te donne tout mon pouvoir sur ta vie… J’aime bien cette formulation que je trouve assez respectueuse de ce qui ce joue. Ainsi la discipline qui s’applique à l’esclave est bien celle du Maitre.

Je suis un artiste, la plupart du temps, j’ai besoin d’une grande liberté intellectuelle avant toute chose, et s’il y a bien une chose avec laquelle se battent une grande majorité d’artiste c’est bien la discipline. Parce qu’il en faut pour produire… Le créateur n’est pas celui qui créé, tout le monde créé, non, le créateur est celui qui ne s’arrête jamais, qui, devant un échec ou un obstacle, et ils sont nombreux au cours d’une vie, ne s’arrête pas, il continue, change de procédé, d’inspiration, de méthode, d’enjeux, d’univers, de moyens, mais il ou elle ne s’arrête pas, et continue de créer… C’est une discipline. Ne jamais s’arrêter, persévérer et s’accrocher coute que coute…

Est ce à dire que la discipline c’est ne pas baisser les bras, ne pas abandonner, c’est prendre soin de ce que nous souhaitons faire ou être ? Oui.

De là, la discipline de la relation Maitre esclave (de mon point de vue de Maitre) est une impulsion, une force qui nourrit et entretient la relation.

Alors oui, je puni Mon esclave lorsqu’elle n’obéit pas (c’est devenu très rare)..; Alors oui, lorsque je lui ordonne de faire ceci ou cela, que je sens que cela l’agace (cela arrive) j’apprécie de lui ordonner calmement : obéis, voire d’insister en marquant juste un peu la voix : obéis !.

Je le vois, ce que je lui transmet à ce moment là, est une discipline qui la porte, dans laquelle elle se coule afin d’agir. Et je sais combien elle est reconnaissante de cet élan que je lui offre. Je m’y retrouve comme elle en permanence puisque cette discipline fait que la maison est bien tenue, que le calme et l’activité règne et que les idées fusent et sont partagées.

Alors il y a des inspirations sadiques de ma part que me font évoquer mon prochain plaisir de lui raser la tête à nouveau alors qu’elle est calme dans la salle de bain du matin…

De belles occasions de tenir son énervement (ce qui n’est pas très facile), de la faire plier, esclave telle qu’elle est… Je ne dis pas quand, elle me parle de mariage, elle est en colère et je ne cède pas. Je suis le Maitre et sa colère ne retombe pas facilement face à cette évidence…  La discipline, je vous dis 😉

Pas trop souvent, ça l’épuise un peu, mais j’aime plus que tout lorsqu’elle abandonne, lâche prise et accepte…

Et puis oui, un jour, c’est certain… Mais pas demain (sourires…)

elle est très belle ainsi tondue, aussi, vous vous souvenez ?

Voilà, c’est un petit post de blog vite fait, parce que de l’autre coté j’écris beaucoup ailleurs…

Les statistiques de visionnage des bandes annonces de Charon la série que je suis en train de réaliser sont de l’ordre de 5000 vues par semaine pour la france, un peu plus aux USA, en Allemagne, UK…

Jusqu’en Arabie Saoudite ! (350 vues – sachant que vimeo compte une vue lorsque le film est vu jusqu’au bout)…

J’ai plein d’idée pour la suite de la série… Et je m’en tiens à sortir un épisode par mois. Avec les compléments que sont les séances de dressage des personnages présentées à part dans leur continuité… (pour l’instant de l’ordre de 30 minutes bien intense, Maitre Charon oblige) Mais nous savons lui comme moi que nous allons allonger ceci, l’histoire comme les personnages le réclame…

Bon promis je vous tiens au courant : c’est pour cette semaine !

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here