Bonjour à T/tous !

Ces temps-ci, je lis beaucoup de blog et me suis replongée dans un que j’avais lu beaucoup précédemment et que j’apprécie de plus en plus : celui d’elerinna, la karija d’Elendil.
C’est une kajira qui a été soumise, puis esclave avant d’être kajira. Cela m’a donné envie d’écrire mon évolution de la soumission vers l’esclave que je suis aujourd’hui.

Tout à commencé quand j’avais 16 ans, je connaissais déjà le milieu sans l’avoir pénétré et ce jour-là, je me sentais prête. Sur le site, je me suis fait passer pour majeure et très vite suis devenue soumise d’un Maître de 25 ans. Cela a commencé début novembre. Il me donnait des ordres comme dormir nue, ne pas porter de culottes, envoyer une photo de ma tenue tous les jours. Cela me plaisait, mais au début cela me faisait beaucoup de changement d’un seul coup. Il y a certains jours où naturellement je lui ai dit « aujourd’hui ça me soûle, j’ai la flemme ». Il me demandait de choisir ma punition. Les deux premières rencontres se sont très bien passées, mais ce n’est seulement après 6 mois de relation que ce Maître m’a dépucelé. je crois que c’est à ce moment-là que j’ai vraiment eu le déclic et que j’ai vraiment eu besoin de cette soumission.

À partir de ce moment-là, j’avais besoin de plus de règle, de contrôle et de tenues. Quand j’en manquais, je le provoquais. Seulement, il n’aimait pas punir, il n’aimait pas les règles et donc ne vérifiait presque pas. Pour lui, N/nous avions une très belle relation, mais le D/s était plus un jeu qu’une nature d’être. C’est ce qui a fait qu’au bout de plus de deux ans de relations, N/nos chemins se sont séparés naturellement. N/nous avons toujours été en bons termes et je Lui serai reconnaissante à jamais de tout ce que j’ai vécu.
Déjà parce que contrairement à beaucoup, ma première fois sexuelle est un bon souvenir, parce qu’il m’a fait pénétrer dans le monde incroyable du BDSM et enfin et surtout parce qu’il m’a appris à me connaitre et à m’aimer. Ce n’était que le début, mais avant Lui, je ne portais jamais de robe ou de jupe, ne me maquillais pas et ne prenais absolument pas soin de moi. Il a fait naître lina.

C’est à ce moment que j’ai découvert le shibari. Pendant 6 mois, j’ai été modèle de cordes de différents shibaristes et ai aussi appris énormément pendant cette période. La relation que j’avais vécue pendant plus de 2 ans était encore fraiche et puis c’était « mon premier amour » donc bon, à cette époque-là, j’étais persuadée que plus jamais je ne pourrais me soumettre à quelqu’un … Sourire.

Dans les cordes, j’ai appris énormément. je connaissais plus ou moins le shibariste qui m’encordait, mais je savais que son travail était beau et secure. Et à ce moment-là, j’ai découvert le vrai lâcher-prise. Quand on se fait shibariser, on ne peut plus rien contrôler et nous sommes obligés d’être dans la confiance absolue. Il faut donc accepter de faire confiance et à l’époque c’était un travail qui n’était pas forcément facile.

Une autre fois, la corde me faisait mal et m’empêchait presque de respirer. Quand je l’ai dit au shibariste, il m’a assuré que cela était normal et m’a dit de me calmer, de respirer calmement et j’en suis arrivée dans un état de méditation profonde.

 

À dans quelques jours (abonnez V/vous) pour la suite des aventures !

Photo d’en tête : crédit photo et shibari : Monsieur M

Photo d’article : moi à 16 ans 🙂

 

2 COMMENTAIRES

  1. Bonjour esclave Lina,

    Je suis ravie d’en apprendre davantage sur toi et les débuts de ta soumission.

    J’aime le contraste des photos, une jolie jeune femme qui paraît sage et la transparence avec celle que tu es (d’ailleurs quelle souplesse ! lol)

    Je te souhaite une belle journée,
    Anaëlle

    • Bonjour Anaëlle,
      Merci beaucoup de ton commentaire ici, promis moi aussi je t’en mettrai :p Oui, j’ai bien changé depuis mais cet article m’a permis une rétrospection bien utile et agréable 🙂
      Pour la souplesse, je vais surement te décevoir mais je n’ai plus mon grand écart ^^
      Belle journée à toi aussi
      esclave lina

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here