elle s’appelle fuckpig, de fuck : baiser et pig cochon… Une petite anglaise bien mignonne qui nous a fait rêver au début de l’internet, au moment où nous ne pouvions pas envoyer des fichiers de plus de cinq Mo par le réseau… Son propriétaire l’a dressée très sévèrement durant de longues années…

elle s’appelle slave samantha payne. Son Maitre Graham Payne vivait avec elle de manière ouverte en la mettant a disposition de ses amis de passage. elle a entretenue un journal dont il est désormais facile de trouver des extraits sur le web. Il a su l’utiliser comme elle le souhaitait, totalement dégradée par les pénétrations faciales profondes et les coups de fouet. Il a su l’attacher aux toilettes afin que ses invités puise lui pisser dessus durant la soirée… Au départ elle a le visage caché sur les photos puis, son dressage progressant, il a pu l’exposer librement comme elle le méritait.

elle est très mignonne et pleure beaucoup ce qui un véritable atout pour une esclave dressée en esclave masochiste adepte de l’humiliation. L’intérêt de ce journal est de bien partager la progression de son dressage qui la montre de plus en plus endurante et asservie… ses cris et ses pleurs sont un pur délice et l’usage de sa bouche comme des trous du bas la montre parfaitement accomplie. elle me fait penser marriedman’sfucktoy dont nous suivons les progrès et la vie depuis quatre ans sur son blog voir parmi mes favoris… Les image de samantha ne sont pas de bonne qualité et les petits films sont mal encodés, mais il y a une sincérité dans tout ça qui vaut le détour….

2 COMMENTAIRES

  1. Bonjour Monsieur,
    je Vous avoue qu’à ma première lecture j’ai eu du mal à décrypter toute la signification de ce post, cela dépassait alors ma capacité à comprendre cette relation. Je voyais surtout une personne utilisée comme un objet sexuel à la disposition de Tous. Je n’y discernais pas de respect, ni de sentiments de la part du Maître.
    Ensuite en le relisant et avec plus de recul je pense que cette esclave souhaitait être ainsi, que c’est de cette façon qu’elle s’accomplit, qu’elle EST ce qu’elle est vraiment, qu’elle ne trouve pas cela dégradant. Il en est de même pour son Maître qui s’épanouit en l’utilisant de la sorte. Ce qui fait ressortir toute la complexité des relations humaines. C’est une vision particulière, acceptable puisqu’I/ils sont consentants.
    Mais que sont-I/ils devenus ? Et oui N/nous vieillissons T/tous, dans ce genre de relation la qualité du lien est-il assez fort pour qu’I/ils continuent leur chemin ensemble jusqu’au bout ?
    Que se passe t-il pour les esclaves/soumises utilisées de cette façon ? C’est une question que je me pose.
    Bonne journée.

    • Bonjour dame de C. Avec du recul. Tout est dit. fuckpig a trouvé son Dominant et vécue ce qu’elle a vécue en adulte responsable et consciente. D’autant plus que certains de ces films ont été fait à distance via skype… Oui évidemment nous avons toujours la curiosité de que sont ils devenus. Je ne sais pas. Ce que je sais ce sont des témoignages de personnes, sur fetlife, qui vivent ainsi et qui animent des groupes de discussion sur ces sujets du besoin de violence et d’humiliation. Ce que chacun constate à la lecture de ces groupes (fort nombreux) c’est la totale conscience de la responsabilité de chacun de ce qu’il fait ou subit. Il y a des témoignages très beaux de comment ceci est vécu (et caché soigneusement) dans le quotidien de la famille avec enfants par exemple (Je Me souviens du témoignage d’une esclave qui explique que ce que voient ses enfants sont un papa et une maman qui s’aiment et ne vont jamais dans la chambre des parents soigneusement isolée). Adultes consentants et responsables. De fait.

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here