Une question N/nous a été posée il y a quelque temps et je pense qu’il est important de V/vous faire partager ma réponse…
Voici le message d’une novice donc :

« N/nous venons de débuter N/notre relation D/s il y a deux mois après 26 ans d’une relation dite vanille.  La jalousie est elle normale à ce stade? Cela n’a jamais été aussi fort. Bien que punie d’une réaction excessive et non fondée, Maître m’a rassuré. J’ai compris que c’est ridicule bien sûr et j’ai énormément confiance en lui. Mais pourquoi est-ce apparu maintenant et aussi soudainement? »

japandollart

Alors, la jalousie est un sentiment provoqué par l’égo qui cherche ainsi à nous blesser en appuyant sur les anciennes blessures et en nous faisant croire que c’est l’autre qui
 1/nous blesse et
 2/ doit tout faire pour ne pas nous blesser…
En fait la jalousie est là pour nous montrer que nous avons en nous des blessures parfois anciennes, à soigner… que notre chemin vers la paix intérieure est encore à parcourir…
être soumise ou esclave place dans une position qui peut nourrir l’égo dans le sens où chaque félicitation, chaque attention du Maître peut être interprétée par l’égo comme la preuve d’amour ultime…

Le problème c’est que l’égo est sans fond et que chaque attention tombe dans un puits… A l’inverse, quand le Maître s’occupe d’une autre, l’égo y voit la preuve «qu’on n’est pas aimable, qu’on ne mérite pas etc. » comme je l’ai dit l’égo est un piège pour nous faire souffrir…
Quand je lis cette question, j’y vois ça (je peux me tromper)… que les réactions de jalousie de la soumise sont aussi fortes que le plaisir qu’elle a quand le Maître a toute Son attention sur elle…
Ici en plus, cette attention nouvelle dans une vie vanille, prend une grande importance.
Ce n’est pas simple de faire face à ce sentiment fort.
La jalousie est souvent reliée à un manque de confiance en soi. Et la confiance en soi peut avoir de multiples sources…

j’avais écrit un article sur la jalousie (Comme un poux ) j’y suis assez virulente et aujourd’hui, je mettrai un peu moins de force dans mon propos parce je n’en finit pas de me confronter à mon manque de confiance en moi/ma jalousie… et j’identifie d’autres blessures de l’enfance, d’autres maladresses ou incompréhensions dans mon passé qui m’ont amenée à avoir ce comportement-là…
L’important c’est d’être attentif à soi même, de regarder en soi ce qu’il se passe quand le sentiment arrive et se développe… C’est un vrai travail de psychologie.
Il ne faut pas hésiter à voir un psychothérapeute, ce que je fais quand j’ai des blocages de ce type, ou à lire des livres, à méditer, etc. Bref, chacun est à même de trouver ses propres solutions…
Cependant, il ne faut jamais oublier que ça ne se résout jamais tout seul, il faut s’en occuper. Et le Maître s’implique généralement dans ce travail qui est une façon d’embellir Sa propriété.
Alors oui, c’est de la base de psychologie car avant tout, le D/s est une forme de relation humaine qui fait intervenir tout ce qu’une relation humaine classique peut receler mais en plus fort car l’engagement est plus fort.
Et donc comme je l’ai dit, je suis en psychothérapie pour me débarrasser de ça mais j’envisage aussi(avec l’accord de SENSEÏ) d’aller faire un stage de méditation… Cependant, je progresse sur ce chemin et je ne doute pas qu’un jour, ce sera du passé…
C’est le travail d’une vie, soyez en conscient(e) mais réjouissez-vous, car, contrairement à la majorité des gens, vous avez pris le chemin du Bien-Être avec vous même… Et ça n’a pas de prix.
Le D/s est une forme de développement personnel et d’ailleurs des études au Canada et aux USA ont montré que les gens pratiquants le SM sont souvent plus épanouis et « heureux » que les autres…
N’oubliez jamais que la jalousie est un symptôme, regardez là passer et cherchez la blessure cachée… vous en serez que mieux après.
Oui, ce n’est pas simple, oui ça rend malheureux par moment mais le Monde et l’énergie vitale, à commencer par la votre et celle de votre Maitre, sont plus grands et plus forts que ça…
je V/vous souhaite une douce semaine
c!

Crédit Photo : MeganMissfit Digital painting sur Etsy.

2 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,
    Après de longs questionnements et interrogations, des recherches, … nous avons décidé après 20 ans d’une vie vanille de nous engager sur la voie d’une relation D/s.Cela étant un choix délibéré et en cernant bien nos désirs réciproques et nos LIMITES respectives, je me situe plus comme soumise concernant aspects de ma vie,nous cheminerons à notre rythme et la route sera longue à mon avis et riche d’émotions et de découvertes. Nos choix et nos limites pour vivre notre relation D/s n’induiront pas de jalousie puisque nous souhaitons le vivre au sein de notre couple. Ce qui n’exclura pas des rencontres et des échanges avec d’autres personnes.
    De mon point de vue ceci est différent quand l’esclave abandonne totalement son libre arbitre au profit du Maître, c’est une décision lourde de sens et une grande responsabilité pour Lui d’être à la hauteur de ce consentement. J’ai lu vos différents articles concernant la jalousie, c’est un sentiment à mon avis tout à fait normal lorsqu’on s’engage dans une relation en ayant des sentiments amoureux (ceci même dans une relation D/s,l’amour réciproque rend peut être la relation plus difficile à gérer mais à mon avis elle l’enrichit, le désir de Domination du Maître peut très bien être comblé par une seule partenaire, cela n’est pas toujours le cas). C’est à chacun d’exprimer clairement ce que l’on est, c’est à dire de ne pas cacher à l’autre que l’on souhaite en parallèle avoir d’autres partenaires, occasionnelles ou fixes, vous ne deviendrez alors qu’une Propriété parmi d’autres votre place étant définie dés le départ, son désir de Domination prévalant sur le reste, il vaut mieux dans ce cas être sur la même longueur d’onde et construire la relation sur le désir du Maître de Dominer et sur celui de servir pour l’esclave, la jalousie n’aura pas lieu d’exister puisque l’amour n’est pas à la base de la relation.Référence ici à « l’esclave » d’Eva Delambre qui illustre bien au début du livre ce cas de figure sans jalousie possible, sur la fin c’est justement l’émergence du sentiment amoureux qui change la donne et amène les deux personnages à se repositionner,la jalousie est évoquée à différents moments (en aimant son Maître et l’homme qu’il est,elle ne souhaite être qu’à Lui, ne pas le partager…Et cela ne peut être possible qu’à partir du moment où lui même devient capable au delà de la Domination pure de l’aimer et de se rendre compte qu’elle le comble, donc elle devient unique.)
    Tout ça pour dire que la jalousie est à mon avis l’expression visible et douloureuse des sentiments que l’on ressent face à une situation induite par le Maître et si cela est trop insupportable à vivre pour l’esclave Il saura analyser, gérer, s’interroger sur le bien fondé de son Choix, sur l’impact réel que cela produit et y remédier avec justesse, objectivité et sincérité afin de rétablir l’équilibre de leur « couple », elle lui a confié son corps, son coeur, sa vie et son avenir sans possibilité de retour en arrière (la comprendre et l’entendre :lu sur la page DRESSERLESESCLAVESCONSENTANTES), la relation n’est peut être pas équilibrée mais elle doit rester juste par rapport à l’engagement du départ… Il reste Maître de leur destin et ce n’est pas une mince responsabilité. Le Plaisir et le Bonheur du Maître devant provoquer l’épanouissement pour l’esclave dans sa servitude consentie, évoluer et grandir ensemble, si l’esclave dépasse ses limites, le Maître doit être à même d’en faire autant.
    Donc pour nous qui débutons une relation beaucoup moins « engagée » que la vôtre, cela nous donne à réfléchir, d’évaluer nos limites qui resteront dans celles de notre couple et de voir comment progresser en tenant compte de ce que nous sommes et de nous accepter dans notre singularité.
    Et comme il se doit respectons le cheminement de chacun, la vie est source de grands bonheurs mais la route pour y parvenir est quelquefois tortueuse.
    Exprimer ses sentiments quels qu’ils soient prouve que l’on reste des humains avant tout. Merci pour vos articles que je lis avec plaisir.
    Dame de C

    • Bonjour Dame de C,
      merci de votre long commentaire que N/nous partageons avec plaisir. N/nous tenons à V/vous souhaitez tout le meilleur de V/votre initiative. Oui, il y a, lorsque que comme V/vous deux on en ressent l’appel, une joie de franchir une étape dans la profondeur de l’engagement réciproque. Un sens de l’exploration qui se révèle quelques fois très exaltant, et d’autre fois aussi un peu difficile voir risqué mais N/nous savons tout cela.
      N/nous ne partageons pas avec d’autre l’idée d’un couple idéal fusionnant d’un amour unique autour de l’idée de l’âme sœur par exemple. Les parents et les enfants savent bien que l’amour se partage très bien sans se diminuer en aucune manière. Lorsqu’une deuxième fait sa demande et est acceptée par le Maitre, ce n’est plus d’un couple dont il s’agit mais d’un trio. cela change beaucoup de choses. Et la lecture de la relation sous la forme binaire n’est plus adaptée. Néanmoins, et c’est bien la richesse de l’aventure, il s’agit de relations Maitre – esclave qui sont encore et toujours (par bonheur et intensité de découvertes et de maturité) des relations humaines. Merci encore de votre message et au plaisir d’avoir de V/vos nouvelles.

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here