Cette notion revient beaucoup dans N/nos conversations en ce moment… Et plus précisément, du consentement à long terme…

Quand on s’engage dans une relation Maître-esclave, on s’engage dans la durée… Et je dirai même que les relations Maître-soumise peuvent être le départ d’une grande relation… même si le 24/7 n’entre pas en jeu…

Bref, le BDsM est un type de relation qui se veut au long cours… à mes yeux…

Petite aparté : je sais bien que certain jouent ponctuellement avec différents partenaires, comme certains baisent… Dans ces relations aussi il y a forcément un consentement partagé, mais ce n’est pas ce type de relation que j’ai envie d’explorer…

Donc le consentement dans une relation longue…

Après 8 ans, je ne suis plus la même personne… Et qui pourrait dire qu’il ne change pas? j’ai traversé un tas de choses, j’ai eu un enfant, j’ai grossi/maigri et j’ai passé la barre des 30 ans…

Pourtant, mon consentement je l’ai donné il y a 8 ans… Le temps a-t-il eu emprise sur lui ? Plusieurs réponses :

  1. je ne suis pas sure que ce soit le même. Il y a 8ans, il avait la teinte de la passion, de l’éblouissement de la découverte d’un nouveau monde de plaisirs… Aujourd’hui, il a la forme paisible d’une relation épanouie. 
  2.  Il y a des choses que j’étais prête à faire avant et que je ne peux plus faire aujourd’hui comme d’autres qui ne m’attiraient pas et qu’aujourd’hui je pratique ou souhaiterai tenter… 
  3. Le consentement se base sur la confiance. Dans les méandres que N/nous avons traversés au début, ma confiance avait été altérée, elle est revenue avec le temps, plus solide… mon consentement a donc mué au fil du temps…

Ce qu’il est important de saisir ici, c’est que mon Maître Eros Power a toujours su voir les différents états de son esclave et agir en fonction. IL a pu être plus dur ou plus tendre en fonction. Agir pour renforcer ma confiance quand il l’a fallu et me mettre face à des précipices quand IL me savait capable de les franchir.

Le Maître est le garant de ce consentement, il doit veiller à ce que la relation apporte du positif à son esclave…

je n’ai jamais signé de contract comme cette daube de Fifty Shades la popularisé… SENSEÏ ne m’a fait signer aucun papier…

N/notre contrat est une promesse 

Rien n’est défini au millimètre, N/nous n’avons plus de règles fixes, pas de liste de pratiques cochées comme on en trouve souvent…  

Le consentement est ce qu’il y a de plus précieux dans N/notre relation… il est la base des années que N/nous partageons, de N/notre bonheur ensemble et individuellement…

Prenez soin de réévaluer V/votre consentement et celui de V/votre partenaire régulièrement, de le dépoussiérer, de le mettre dans la lumière pour l’observer avant de le ranger…

S’il se fendille, s’il craque voire se casse, alors la relation peut devenir nefaste, toxique, dangeureuse pour V/vous comme pour l’A/autre…

Et la règle suprême qui régit l’éducation des enfants c’est tout de même : On ne se fait pas mal et on ne fait pas mal aux autres…

Si la relation ne respecte pas cette règles alors elle doit cesser tout simplement d’être… et même si la rupture est difficile, elle sera toujours moins douloureuse, au final, que de continuer dans une relation polluante…

Encore une fois prenez soin de V/vos consentements mutuels…

Kisses
c!

Crédit Image : « Le Verrou » de Jean Honoré Fragonard.

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour clochette.
    Votre analyse et cette mise en lumière du consentement : de sa réalité, de son évolution, et d’un de ses points forts (la confiance) sont justes.
    C’est la confiance qui me semble être primordiale, les non-dits du départ, le flou quant à la direction souhaitée donc non présentée avant le consentement pourront empoisonner et perturber le bon déroulement de la relation, la miner. Les deux partenaires étant imparfaits (Maître et esclave/soumise), Ils doivent en cas de crise s’interroger en toute humilité sur le pourquoi ? Pourquoi ne pas avoir dit ? etc… Communiquer pour évoluer et grandir conjointement c’est être dans le respect mutuel, et si N/nous N/nous sommes choisis c’est qu’il y avait une raison. Ces relations sont certes riches mais au prix d’un effort commun de transparence.
    Bonne journée à V/vous.

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here