N/nous parlons beaucoup et souvent avec de nombreuses personnes de ce vaste monde qu’est le BDSM.
Et N/nous répondons aux questions qui N/nous sont posées le plus humainement possible. C’est une évidence pour N/nous qui sommes plus exposés que d’autres.

Il y a une question qui N/nous est posée régulièrement : pouvez V/vous me conseiller une soirée ?

La réponse est toujours la suivante : non, pas vraiment et pour les raisons suivantes

– N/nous savons que la soirée fut bonne une fois qu’elle est finie.

– D’une manière générale il est bon de distinguer les soirées BDSM organisées exclusivement pour les personnes du BDSM des soirées organisées par et dans un club libertin qui dispose d’un donjon. Les soirées BDSM dans les clubs libertins n’ont pas les mêmes caractéristiques que les soirées purement bdsm.

– N/nous ne savons pas quelles sont les attentes de la ou des personnes qui posent la question.

– N/nous avons vécue des soirées dont N/nous attendions beaucoup et où N/nous n’avons pas vibré et d’autres où sans attentes particulières N/nous avons passé une soirée remarquable.

Une soirée n’est pas un produit, mais une alchimie. Les exemples existent où malgré le talent des organisateurs la sauce n’a pas vraiment pris et d’autres à l’inverse où le plaisir d’être ensemble à pratiquer et se rencontrer fut un moment mémorable. Et puis si vous arrivez à une soirée et que vous avez mal aux pieds avec vos chaussures neuves ou que vous avez des brulures d’estomac… Sourires

Ce n’est pas parce que l’on témoigne de ce que l’on vit que N/nous sommes aptes à juger ce qui s’organise et se prévoit dans le monde du BDSM.

C’est à chacun d’assumer ses désirs et ses attentes, de percevoir si cette soirée ou celle-là correspond à ses désirs – sachant qu’une soirée c’est aussi quelques fois l’auberge espagnole : on y trouve aussi ce que l’on y apporte.

Enfin, il faut savoir et aimer prendre des risques dans la vie. C’est à ce prix que l’on fait des découvertes : parce que nous avons accepté le risque d’une déconvenue. Organiser une soirée BDSM est souvent un pari risqué pour les organisateurs et Je n’en connais aucun qui s’est dit un soir : oh et bien ce soir nous allons faire soirée pourrie – rires !

Donc et pour conclure, il y a forcément des soirées de qualité dans votre région, allez y le cœur léger et confiant et vous aurez toutes les chances de passer une merveilleuse soirée.

Les photos sont de Exes-44/Guy (merci beaucoup)

POSTER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

17 + sept =